Crêt du Rey (2633m) en boucle, par le Cormet d’Arêches. Sortie du 14 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Temps sec mais relativement couvert. Bonnes conditions de terrain et de visibilité. Je confirme que le dernier ressaut avant le sommet ainsi que la crête sommitale sont à déconseiller quand ça glisse !

Récit de la sortie

Nous voici dans le Beaufortain pour 4 jours de randos pour ce weekend prolongé du 14 juillet. On commence dans ce secteur du Cormet d’Arêches, où nous sommes arrivées la veille dans la nuit. Après une courte nuit sur le parking, on se dirige donc vers le Crêt du Rey : ce n’est pas trop long, sans gros dénivelé mais avec un peu d’engagement, parfait pour aujourd’hui !

Le temps est un peu couvert et le sommet dans les nuages au départ. Malgré cela le parcours est relativement simple à visualiser. Il faut suivre la piste pastorale qui sillonne en lacet, passer la croupe qui marque le début de la crête nord du Crêt du Rey. Ensuite le petit cirque du versant nord s’ouvre sur notre droite avec un petit laquet à sa base. Nous montons à vue sur la crête et suivons sans soucis la sente qui nous achemine rapidement vers le point 2534m et le pied du "mur" final. Il est assez impressionnant lorsque l’on est au pied. C’est raide et relativement vertigineux. On fait pas les malins : la chute n’est pas permise mais l’arrête est tout de même assez large et le terrain bien sec et stable lors de notre passage. On passe finalement sans problème et nous voilà au sommet à 2633m. Malheureusement le temps couvert nous prive du panorama promis.

La suite se fait, comme décrit dans le topo, en descente sur la crête vers l’ouest puis le sud : le cheminement est très clair. Il faut être prudent, ce n’est pas toujours très large. Mais c’est le principal attrait de cette rando : l’ambiance là-haut est super ! On descend progressivement dans ce petit cirque versant sud du sommet puis la sente repique plein est vers le col de Corne Noire. On déjeune dans les pentes herbeuses près des marmottes qui sont de sortie et en observant un chamois solitaire sur les pentes du Crêt du Rey.

Les jambes étant bonnes et la journée peu avancée, on décide au col de Corne Noire d’aller voir le sommet de la pointe de Combe Bénite. Là encore le chemin sur la crête est très joli mais effectivement moins raide et vertigineux que le Crêt du Rey. On redescend finalement en suivant un sentier évident qui passe sur le versant ouest de la crête de la Raisse (très belle dentelle autour de laquelle nous aurons tourné toute la journée) pour retrouver le sentier de la variante du tour du Beaufortain.

Retour au parking en milieu d’après-midi, après environ 5h de marche.

Dernière modification : 25 juillet 2017

Photos « Crêt du Rey (2633m) en boucle, par le Cormet d’Arêches. »

Au départ du Cormet d’Arêches Petit valon en direction de Crêt du Rey et sa crête nord Le laquet au pied de la crête nord du Crêt Crête nord La crête de la Raisse Le lac de St Guérin dans la montée En vue de la crête finale En vue de la crête finale La crête finale : un beau raidard ! Vue arrière sur le chemin de montée Le sommet Surplomb sur le versant ouest Sur l’arrête ouest Le chemin de crête après le sommet Vue arrière sur la crête après le sommet Vue arrière sur la crête après le sommet Le Crêt du Rey depuis le vallon au sud est Les marmottes nous guettent Les marmottes nous guettent Au col de Corne Noire Sur la crête vers la pointe de Combe Bénite Sur la crête vers la pointe de Combe Bénite La crête de la Raisse Les alpages au sud vers les Arcs Le sommet de la Pointe de Combe Bénite Le cairn au sommet La crête de la Raisse et le lac de St Guérin en fond Le Crêt du Rey et sa crête est Pointe de Combe Bénite et Crête de la Raisse sur le chemin du retour Les alpages du Beaufortain Dernier regard sur le sommet du jour Le Grand Mont : ça c’est pour le lendemain !