Aiguille Croche (2487m) Sortie du 3 juillet 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

1ère sortie alpine en 2016 avec tentative avortée (à cause de l'enneigement tardif) de montée à l'Aiguille Croche par sa face nord-est, au départ du Col du Joly. Il en reste tout de même un panorama exceptionnel, pendant toute la rando, avec notamment des places au 1er rang devant la chaîne du Mont Blanc ! S'y ajoutent quelques marmottes et un lac artificiel d'un bleu magnifique et voilà les vacances lancées au mieux, malgré l'échec relatif. Sans oublier (last but not least) la magnifique Tête de la Cicle, dont je ne me suis pas lassé pendant toute la rando.

Conditions météo

Des nuages accrochant les sommets et du soleil pendant la quasi-totalité de la rando.

Récit de la sortie

Variations par rapport au topo

Nous sommes partis du Col du Joly.

Mais la voie normale pour monter à l’Aiguille Croche par son arête Sud ne m’inspirait pas du tout.
En effet, la portion de 2200m à 2400m (200m de D+ sur seulement 550m) se fait avec une pente de 36% ! Cf. la copie d’écran Google Maps.
J’ai préféré prendre le chemin alternatif en lacets par la face NE, par lequel la montée équivalente de 2200m à 2400m est bien plus douce (D- de 14m sur 100m et D+ de 210m sur 1,3 km), avec une pente moyenne de 16%, ce qui est déjà pas mal. Cf. la copie d’écran Google Maps.

Mais à cause de l’enneigement résiduel et de la fonte en cours (cf. explications plus bas), nous avons renoncé un peu en dessous des 2300 m. Cf. la copie d’écran Google Maps avec le trajet que nous avons finalement effectué.
Au fait, ils sont chouettes les nouveaux itinéraires piétons de Google Maps (depuis juin 2017). Ils ont ajouté le D+, le D- et le profil ! C’est génial et super bien fait !

La Rando en chiffres

  • Participants : 4 personnes (ma femme, nos 2 filles de 9 et 11 ans, et moi)
  • Distance : environ 5,5 km
  • Dénivelé : environ 300 m cumulés
  • Pente moyenne : environ 11%
  • Altitude au départ : 1989 m (Col du Joly)
  • Altitude point bas : 1989 m (Col du Joly)
  • Altitude point haut : 2300 m environ (près de l’arête Est de l’Aiguille Croche)
  • Durée de ce jour : environ 3 heures avec la pause goûter (de 15h à 18h)

Détails sur notre sortie du dimanche 3 juillet 2016

Nous sommes arrivés à Hauteluce la veille en fin de journée. Grâce à un petit magasin de proximité, nous avons pu faire quelques premières courses ce dimanche matin.

Le déjeuner est avalé. Les 4 sacs de rando sont prêts. Ce n’est jamais évident le premier jour car il faut reprendre les habitudes.

Il n’y a plus qu’à trouver une rando qui puisse se faire à la demi-journée et qui ne soit pas trop loin en voiture.
Depuis notre balcon à Hauteluce, on a une très belle vue sur le Col du Joly avec le Mont Blanc qui dépasse au-dessus. Le Mont Blanc s’est débarrassé de son nuage lenticulaire de début de matinée. Et si on faisait une rando au départ du Col du Joly ?
D’autant que le Col du Joly est un des points de départ de rando les plus proches de Hauteluce.
Nous choisissons donc de tenter la montée à l’Aiguille Croche en aller-retour depuis le col.

Comme expliqué plus haut, j’ai prévu un itinéraire alternatif à la montée finale classique par l’arête sud, car celle-ci est bien trop raide (d’autant plus pour notre 1ère journée).

Départ vers 15h du Col du Joly après la fastidieuse mais indispensable séance d’application de crème solaire.

En chemin nous apercevons nos premières marmottes. Elles sont un peu loin et un peu farouches mais pour un premier jour c’est un super début.
D’ailleurs nous n’en reverrons pas de tout notre séjour, à part moi le tout dernier jour, sur les crêtes du Mont Coin.

Arrivée au point 2254m peu après 16h. C’est un gros carrefour. En plus des 2 chemins (à gauche pour monter à l’Aiguille Croche et à droite pour aller à la Tête du Véleray), il y a le sommet du Télésiège des Tierces et le départ du Télésiège qui amène au pied de l’Aiguille Croche.

Nous entreprenons la montée sur la face nord-est de l’Aiguille Croche. Mais très rapidement, le chemin en lacets est masqué par la neige.
Nous essayons alors d’y aller au jugé. Mais c’est une vraie soupe, une vraie pataugeoire. La neige est en train de fondre et l’herbe est complètement détrempée.

Nos chaussures n’étant pas imperméables, c’est mission impossible d’aller plus haut sans avoir les pieds trempés. Et le sommet est encore loin.
Nous renonçons donc, d’autant plus devant l’insistance des filles à faire demi-tour. Ce serait dommage de dégoûter les filles dès le premier jour.

En redescendant vers le point 2254m, on cherche un endroit à peu près au sec en poussant un peu vers l’est. Et on s’offre une pause goûter, avec tout de même un panorama 5 étoiles vers la chaîne du Mont Blanc et le Col du Joly.
Les nuages sur les sommets de la chaîne du Mont Blanc gâchent un peu le spectacle mais c’est quand même très beau. Ce goûter contemplatif tempère un peu le goût d’inachevé.

Puis c’est la descente par le même chemin. On effectue juste encore un petit aller-retour aux 2 demi-tables d’orientation situées à environ 100m du col, non loin du Chalet du Col (restaurant Chez Gaston).

Malgré l’échec pour rallier le sommet de l’Aiguille Croche, ce fut une belle entrée en matière d’évoluer si près de la chaîne du Mont Blanc, avec juste la vallée des Contamines pour nous en séparer.
Et puis nous avons pu voir quelques marmottes. Pour finir, j’ai personnellement été ébloui par la Tête de la Cicle tout au long de cette randonnée.

Dernière modification : 5 août 2017