Lac de la Plagne (2144m) par Les Lanches Sortie du 27 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Notre petite bande de 9 dont 2 enfants et 2 ados s’ébroue sous un ciel gris parsemé de lourds nuages blancs et noirs avec pour toile de fond les sommets de plus de 2800m saupoudrés de blanc. Les éclaircies ensoleillées seront très rares tout au long de la journée.

Récit de la sortie

Participants :Adèle,Marguerite,Sylvie,Pierre,Thomas,Gégé,Jo,Patrice.

La petite caravane prend le chemin (GR5) qui s’offre sur notre droite laissant la piste carrossable menant aux chalets de la Gurraz..

Arrivés sous les pentes de l’Aliet (3109m), un vieux panneau de bois nous indique des risques de chutes de pierres sur 1km et nous ne nous attardons pas inutilement, malgré les belles vues sur les cascades.

Au sortir du bois de mélèzes vers 1900m,nous débouchons sur une petite vallée suspendue ; le sentier qui monte au lac de la Plagne (2145m) s’accommode de roches moutonnées et polies, terrain de jeu des enfants.

On débouche sur les surprenants méandres du Ponturin (rivière de 19km se jetant dans l’Isère). Au bout du plateau, la cascade déversoir du lac de la Plagne nous annonce le lac qui se dévoile au sommet de celle-ci.

Les eaux du lac sont transparentes mais resteront grises et mystérieuses reflétant la couleur du ciel maussade de ce jour.

Au refuge d’Entre le lac (2150m), j’abandonne Jo (75ans) convalescent et mes 2 petites filles qui attendront le retour du groupe pour déjeuner.

Je repars sur le sentier à gauche du refuge pour rejoindre le Gr5 du Plan de la Grassaz . Dans la montée je contemple le Mt Blanc de Peisey écrasant de sa masse le lac qui parait minuscule malgré sa grande taille.

Ayant atteint le Plan de la Grassaz, je poursuis vers le col du Palet (2600m), les vaches sont bien là parsemant de points de couleur ce vaste plateau verdoyant où quelques marmottes siffleuses se manifestent.

L’heure étant avancée et rejoint par le groupe descendant du lac de Grattaleu ( il me restait 1km environ à parcourir), je stoppe vers (2200m) pour faire demi-tour, frustré, mais la cohésion du groupe reste intacte.

De retour au refuge d’Entre le lac très fréquenté en cette période nous nous accaparons une table pour un joyeux casse-croûte où Jo retrouve des couleurs. Les 3 grassouillettes poules font le ménage sous nos pieds pour le bonheur des enfants qui les approvisionnent en pain.

Le retour se fait par le chemin de montée du matin sauf pour le petit groupe qui a fait le lac de Grattaleu ayant pris le sentier du col du Palet qui domine au passage le lac de la Plagne.

Un petit regret pour la rare présence du soleil dans ces lieux magiques et fréquentés qui offrent une belle image de nos montagnes de Savoie aux touristes amoureux de nature préservée.

Dernière modification : 31 juillet 2017