Chamechaude (2082m) par le Pas de l’Arche et la Rampe de l’Ecureuil Sortie du 2 août 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Journée ensoleillée et chaude.

Récit de la sortie

Participants : Jean-Claude, René, et moi-même.

Lors de notre sortie du 30/07 au Taillefer, Jean-Claude me fait part de son désir de venir passer une nuit en Chartreuse, dans une des nombreuses cabanes du massif. Je décide suite à une conversation téléphonique de les rejoindre au Habert de Chamechaude le mercredi matin entre 8h et 8h30.

Mes deux amis venant de l’Ardèche, montent le mardi après-midi, sous un ciel orageux. L’orage éclate sous le Habert de Chamechaude, ils ne sont pas bien loin de la cabane. Ils la trouveront fermée, avec un panneau sur la porte : Occupée par le berger du 10 juin au 16 septembre.

D’ici, l’abri le plus proche, c’est l’Emeindra du Dessus. Jean-Claude m’envoie un message, pour me tenir au courant de la situation, et du changement du lieu de rendez-vous.

6h25 mercredi matin, au lieu-dit Prairies du Montjallat, je regarde l’altitude erronée de la balise indiquant 1100m, je remonte la piste en direction de l’Emeindra. Le jour se lève à peine, les prairies sont dans l’ombre, un renardeau les traverse, le ciel est dégagé, c’est une belle journée qui s’annonce.

7h15 j’arrive dans la prairie de l’Emeindra, le soleil éclaire depuis un moment déjà le sommet de Chamechaude. Une belle lumière rase le sol de cette prairie verdoyante, le secteur est calme et encore endormi. Quelques vaches quittent leur vacherie pour goûter cette herbe grasse de cette magnifique prairie.

Je surprend mon ami René sortant de sa couche pour s’étirer dehors, il ne m’a pas encore vu, je m’avance dans sa direction pour lui faire la surprise. Jean-Claude se charge de faire chauffer l’eau pour le café, nous déjeunons ensemble.

8h30, nous prenons la direction du Habert de Chamechaude, puis la Cabane de Bachasson. Nous franchissons la barrière en jetant un œil sur les cavités à la base de la falaise, Jean-Claude m’avoue avoir cherché ces passages sans jamais les trouver. En attendant ils ont besoin de faire le plein d’eau, nous faisons un rapide aller retour jusqu’à la Source du Bachasson.

10h45, nous remontons la pente raide jusqu’à la cavité, nous suivons la roche vers la droite pour trouver de suite le Pas de l’Arche que nous franchissons. Plus haut c’est au tour de la Rampe de l’Écureuil et de la pente garnie de pins que l’on remonte en restant au début au bord du ravin.

12h15, nous nous posons juste après la croix sur une vire, pour casser la croûte. Il fait chaud, mes 2 coéquipiers s’adonnent à leur sieste habituelle, puis après quelques photos, nous dévalons vers l’ouest jusqu’au canyon où les blocs dégringolent.

Petit rafraîchissement à la Source du Bachasson avant de retrouver le chemin du retour. Nous prenons notre mousse bien méritée au Sappey-en-Chartreuse....

Dernière modification : 7 août 2017

Photos « Chamechaude (2082m) par le Pas de l’Arche et la Rampe de l’Ecureuil »

Chamechaude vu de l’Emeindra-du-Dessous. Chamechaude vu de l’Emeindra-du-Dessus. Lumière du matin sur la prairie, au loin le Grand Som, le Bec Charvet et la Dent de Crolles. Regard sur Chamechaude de l’Emeindra-du-Dessus. Regard sur Chamechaude du Habert de Chamechaude. Habert de Chamechaude. Cabane du Bachasson privée proche de la source du même nom. Cavité qu’il faut rejoindre à la base de la falaise. Arches. Faille, Pas de l’Arche. Cairn au-dessus du Pas de l’Arche. Rampe de l’Ecureuil. Désormais au bord du ravin, regard sur la vallée. Désormais au bord du ravin, regard sur la vallée. Chamechaude en vue. Vers la dernire difficulté de la montée. Vers la dernire difficulté de la montée. Chocard à bec jaune. Pause casse croûte. Les Entremonts dominés par le Granier et le Grand Som. Zoom sur la Dent de Crolles. Zoom sur Belledonne. Les Trois Pics de Belledonne. L’Emeindra-du-Dessus. Descente vers le canyon. Le canyon. Le canyon. La Folatière. Zoom sur le canyon.