Grande Epervière (2884m) par le Riou Bourdoux Sortie du 22 juin 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le joli sommet en forme de Tête couronnée qui domine Barcelonnette et la Vallée de l'Ubaye.

Conditions météo

Beau temps, mais encore beaucoup de neige en face nord en ce mois de juin.

Récit de la sortie

Ascension avortée en 2015 pour cause de route fermée vers le Parking des Dalis, cette année, c’est la bonne !

Nous nous étions rabattu sur la Tête de Louis XVI et le Peissiéou, qui nous avaient quand même bien plu !

La montée vers le Col de la Pare est fastidieuse, et demande de gros efforts.

Puis au col, la vue est sublime avec la face Ouest du Grand Bérard encore enneigée en ce mois de juin, et le sublime Vallon du Parpaillon, bien vert.

Ensuite, c’est le cheminement en arête qui débute avec les deux premières bosses avant d’attaquer la Grande Epervière.

Son couloir bien délité ne laisse planer aucun doute sur son cheminement, il n’y a qu’un passage possible, et il va falloir s’arracher.

Effectivement, la neige fond et rend très meuble la terre sous nos pieds.

On s’enfonce et ce n’est pas simple de progresser là dedans, surtout que les barres rocheuses que l’on domine sont impressionnantes et s’y laisser glisser serait rédhibitoire.

Mais le beau sommet de la Grande Epervière est enfin atteint, et sans encombre.

La vue est sublime, comme toujours, et le ciel bien dégagé aujourd’hui y contribue fortement.

Par contre, il va falloir descendre, mais la descente sur l’arête n’est pas praticable.

Donc, il faut contourner par la droite, et donc par la face nord très très enneigée !!!

Quelle galère !

Peur de dévisser dans cette neige molle et de dégringoler jusque dans le Grand Vallon.

Nos bâtons dépliés au maximum, et mon piolet sorti, on s’en sort comme on peut, mais ça le fait ! ouf !!!

Ensuite, retour sur l’arête, c’est bien mieux pour remonter vers la petite soeur.

La Petite Epervière est plus docile, et sa descente est moins technique.

Dernier ressaut à franchir et on rejoint le salutaire Col des Orres.

Retour dans le "vert" en face sud avec la splendide vue sur les Epervières et la Chalanche au cours de notre longue descente.

Un bien belle "bambée" comprenant un superbe parcours en arête.

On est bien dans la Vallée de l’Ubaye, on y revient à chaque fois !

Dernière modification : 3 août 2017

Photos « Grande Epervière (2884m) par le Riou Bourdoux »

Départ sous le Parking des Dalis La Grande Epervière, à gauche Zoom sur la Tête couronée ! Direction Col et Refuge de la Pare Refuge de la Pare à droite Dans la montée vers le Col de la Pare, sous la Grande Epervière Caillasse sous le Col de la Pare La borne du Col de la Pare avec le Grand Bérard, derrière Premier ressaut franchi avant d'«attaquer» la montée finale dans le couloir de la Grande Epervière Les choses sérieuses vont commencer Pas de question à se poser sur le cheminement d'ascension, là ! Vallon du Parpaillon Le Grand Bérard (3046m) Vers le couloir détritique de la Grande Epervière Dans le couloir Impressionnant ! Dans la montée, avec Barcelonnette et Praloup, en contrebas Arrivée au sommet, le cairn et l'arête Ouest jusqu'à l'Aupillon (2916m) Arrivée au sommet, le cairn et l'arête Est avec le Grand Bérard (3046m) et la Chalanche (2984m) La ligne de crête Ouest qui passe par la Petite Epervière Au nord, le Grand Vallon, et à gauche le Pic de Boussolenc (2832m) ...vers la Petite Epervière (2778m) Descente de la Petite Epervière (2778m) Dans le rétro Col des Orres, puis descente Descente, Petite, Grande Epervière et Chalanche, au fond Dernier regard sur la Chalanche Dernier regard sur la Grande Epervière