Sortie du 5 août 2017 par yetidzo Lacs de la Belle Etoile et col de la Vache en boucle

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps.

Récit de la sortie

Accès

Du Rivier d’Allemont passer le village et prendre sur la gauche l’ancienne route barrée jusqu’au parking.

Précision sur la difficulté

Long parcours parsemé de lacs avec les 200 derniers mètres hors sentier et passages de pierriers.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : (TOP25 3335 ET )
  • Altitude minimum : 1260 m
  • Altitude maximum : 2460 m
  • Distance : environ 14 km
  • Horaires : comptez entre 7 h et 8 h
  • Balisage : type / couleur

Itinéraire / récit

Du parking de l’ancienne route du Rivier d’Allemont, prendre le sentier qui grimpe très fort à travers les barres rocheuses jusqu’au premier lac ( Sagne suivi du lac de la Corne ) qui se trouvent tous les 2 sous le col des 7 Laux. Comme le sentier est très raide et bien équipé, on prend vite de l’altitude !

Personnellement je préfère cette montée par ce versant plutôt que du coté Fond de France plus fastidieux et moins beau. On a l’avantage de découvrir les premiers lacs sous une lumière matinale ce qui renforce ce sentiment...
Le col des 7 Laux est à portée de main et l’on découvre ainsi les lacs artificiels que EDF ne manque pas de nous faire savoir !
Il faut compter 2h:45 pour arriver là.

Mais l’objectif du jour se trouve bien plus loin. Il nous faut longer le lac de Cos et sa bergerie et au niveau de la bifurcation du lac de Cottepens prendre sur la gauche. Une inscription discrète sur un rocher au sol indique "Pic de la Belle étoile ".

A partir de ce moment, on quitte le confortable sentier des 7 Laux pour cheminer aux vues des cairns assez nombreux et qui nous amènent jusqu’au premier lac de la Belle Etoile.

Cette partie est raide et demande un peu d’attention mais ne présente pas de réelles difficultés. Cependant, Il faudra juste faire attention en redescendant...!
Compter 1 heure environ depuis la bifurcation.
Ces lacs de la Belle Etoile sont parmi les plus beaux de Belledonne, enfin c’est mon avis et vous ne trouverez pas grand monde pour vous gêner !

La descente se fait par le même chemin, vers le lac de Cos, je tombe sur un jeune berger et ses moutons, avec qui j’engage la conversation. J’ai souvent discuté avec des bergers mais celui-ci m’a tenu un discours très différent sur les loups et leur nécessité. Pourtant il venait dans la nuit de se faire croquer un mouton, le 15° depuis le début de la saison. Sur 850 bêtes, cela ne fait qu’un faible pourcentage selon ses dires et tant que le loup prélève ce dont il a besoin le berger ne s’en émeut pas. Il m’explique que mettre les bêtes sous enclos n’empêche pas les loups d’attaquer et de parvenir à leurs fins ! Seul la présence humaine et les patous arrivent à dissuader les loups mais là encore, les loups de plus en plus aguerris à la présence de l’homme arrivent quand même à tuer des bêtes. Une chose que j’ignorais, c’est qu’un loup attaque même en pleine journée si le troupeau n’est pas bien gardé... Pour ce berger pas anti-loup (!), pour bien protéger son troupeau, il lui manquerait 1 voire 2 patous supplémentaires mais en attendant, il fait de son mieux pour protéger ses bêtes du prédateur qui rode dans nos montagnes. Une belle rencontre donc qui conclut bien ma journée.

Dernière modification : 11 août 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Tombé dans la marmite montagne dés l'age de 12 ans, J'ai commencé par l'alpinisme et la haute montagne jusqu'à l'age de 40 ans pour ensuite me consacrer entièrement à la rando. La photo a également une grande place dans cet univers. "Quand tu arrives en haut de la montagne, continue de grimper" proverbe (...)

Randonnée réalisée le 5 août 2017

Publiée le 11 août 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 août 2017 à 12h07

    J’ai aussi rencontré un berger cet été, au col de Furfande. Sans être anti ou pro-loup, il trouve que le métier devient épuisant.
    La nuit, les loups rôdent et les patous donnent l’alerte mais ne font pas fuir les loups. Le berger doit donc se lever et les loups fuient l’homme. Il peut y avoir plusieurs alertes par nuit, d’où un mauvais sommeil fractionné.
    Le jour, en saison touristique, il met son troupeau aux environs de la piste et la fréquentation par les randonneurs éloignent les loups. Tout change en septembre. L’herbe du vallon est épuisée, il faut en changer et plus de randonneurs. Aux alertes de nuit succèdent des journées épuisantes. Les loups sont cachés mais surveillent le troupeau. Le berger doit les maintenir en mouvement toute la journée. Un relâchement et ils attaquent, même en plein jour, ce qui confirme les dires de Dom.

  • par Le 11 août 2017 à 22h07

    Bonjour yetidzo.
    J’aime beaucoup les photos #2 et #3. Quelle eau calme et limpide !

    Par contre, on voit qu’il s’agit du même lac sur les 2 photos mais ce n’est pas le Lac de la Sagne. C’est plutôt la petite gouille située environ 100m avant dans la montée, comme le disent montagne-a-vaches et Julien dans leurs topos qui y passent.
    D’ailleurs, d’après ces 2 photos, le sentier passe à l’ouest de l’étendue d’eau, ce qui est bien le cas pour la gouille, alors que pour le Lac de la Sagne le sentier passe à l’est.
    Pour finir, d’un point de vue échelle, si on compare au randonneur sur le sentier en photo #3, le lac doit faire environ 30m d’est en ouest, ce qui correspond clairement plus à la petite gouille qu’au Lac de la Sagne.
    Si ça se trouve, c’est ce que tu voulais dire dans ton commentaire "Premier lac de la Sagne" sur la photo #3 ? Si c’est le cas désolé mais comme tu as mis un commentaire différent sur la photo #2 ("Première mare"), ça suggère que ce sont 2 lacs différents.
    En tout cas ce sont 2 très belles photos et encore désolé de pinailler. C’est tout moi ça ... ;o)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !