Lac Blanc (2161m), chaîne de Belledonne Sortie du 7 août 2017

Sortie réalisée le 7 août 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une belle randonnée dans un cadre exceptionnel et sauvage dans lequel le lac Blanc se découvre au dernier moment dans son écrin minéral

Conditions météo

Météo : ciel bleu sans nuage
Terrain : sec
Participants : Bellino/Patrice
Variante : retour par le col de Sitre, 400m de dénivelé supplémentaire par rapport au topo de alaindeclaix

Récit de la sortie

Du parking du Pre Comté dit ’’la souille’’ (1358m) nous prenons la direction du refuge Jean Collet (1952m) par le Gr549 qui nous fait traverser la forêt où quelques parties demandent de l’attention (sécurisées par des câbles).

Malgré tout, le cheminement est agréable dans cette forêt moussue peuplée de belles fougères, où de rares trouées nous offrent quelques belles vues sur les cascades du Boulon encore lointaines.

Au sortir de cette forêt dont nous quittons la fraîcheur appréciée, nous débouchons sur le vaste cirque du Habert du Mousset pour atteindre la passerelle du Mousset (1676m).

Elle nous permet de franchir le torrent du Vorz déjà très actif ce matin, alimenté par les cascades qui sont les résurgences du lac Blanc, et qui ressortent par infiltration à une centaine de mètres de dénivelé en dessous de ce lac.

Bêtement ,nous prenons la direction du refuge et du lac indiqué par un panneau en délaissant le raccourci recommandé par Alain dans son topo et qui grimpe à travers le ravin des Excellences.

Arrivés à 100m sous le refuge Jean Collet (1952m) à la bifurcation nous prenons à droite, la direction du lac étant indiquée par panneaux (récent et ancien).

Le sentier redescend quelques peu avec des passages non sécurisés sous falaise et qui demandent de l’attention, ayant rejoint l’arrivée du raccourci, la montée se durcit jusqu’au lac Blanc (2161m).

La couleur du lac d’un bleu clair laiteux est un véritable enchantement pour nos yeux dans ce monde minéral et austère qui lui sert d’écrin.

En fond le glacier de Freydane protégé du soleil par l’imposante masse des pics de Belledonne (2977m) semble être en souffrance ; l’on peut remarquer nettement l’activité de fonte par les ruisseaux qui s’en échappent en cette chaude journée.

Pause casse-croûte ! les pieds dans l’eau de l’une des gouilles du bout du lac en observant les saumons de fontaine (race de truites) timides ou prudents qui s’emparent de quelques miettes que nous laissons dériver.

Variante : Retour par le col de la Sitre (2120m) pour 400m de dénivelé supplémentaire du topo de Alain et qui nous permet de réaliser une boucle pour le retour.

Du lac Blanc dans le ravin des Excellences, nous trouvons (en quittant le sentier de descente qui vient directement de la passerelle du Mousset),un pierrier qui nous permet de faire un travers pour rejoindre le GR au-dessus du Habert du Mousset pour rejoindre le GR qui monte au col de la Sitre sans trop redescendre.

Nous atteignons non loin des cascades, le torrent du Vorz où nous repérons un passage en sautant de rocher en rocher pour nous éviter de prendre un bain de chaussures.

Au pied du col, la montée me paraît un ’’mur’’, heureusement mes 2 amis qui viennent de boucler le GR20 me rassurent. Après un effort soutenu dans cette montée où je ressens la chaleur du sol qui monte et sous les sifflets de quelques marmottes invisibles, j’atteins le col satisfait et heureux.

Du col de Sitre (2120m), nous rejoignons la crête du Mt St-Mury dominant le petit lac turquoise de la Sitre jusqu’au Sabottes .

Nous laissons le gite du Pré Mollard sur notre gauche pour prendre les raccourcis (petit cairn pour le plus long) que nous trouvons au bord de la piste qui descend au parking de la Souille.

Dernière modification : 9 août 2017