Le Jocou (2051m) par la Grande Plate et les Amousières Sortie du 24 juin 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une nouvelle visite au Jocou par un très beau vallon que je ne connais pas, un peu gâchée par l'accueil agressif de 4 patous !

Conditions météo

Très beau temps, chaud avec une petite brise au sommet........Parfait !

Récit de la sortie

La 1ère fois que je suis allée au Jocou, c’était par le col Pigeon.
Pour la 2ème fois, je voulais suivre le topo de Valverco, par le vallon de la Grande Plate qui me paraissait bien sympathique....... Après avoir suivi la bonne piste un moment, je me suis trompée et me suis retrouvée.....au col Pigeon !
Pour la 3ème visite, j’essaie donc une 2ème tentative par le vallon et cette fois fut la bonne.........sauf que le comité d’accueil ne fut pas des plus sympathiques !
Mais commençons par le commencement..........

Avec une amie nous voilà donc parties du virage après le col de Grimone pour trouver la bonne piste pour le vallon de la Grande Plate.
Elle m’accompagnait déjà lors de la 1ère tentative, et au retour, comme il était encore tôt, nous étions reparties sur la piste pour tenter de comprendre notre erreur. Et nous avions trouvé ! Donc ce jour-là nous sommes parties confiantes, et en effet nous avons suivi le bon chemin !
Depuis la route, le sentier s’élève rapidement pour rejoindre une piste que nous suivrons un moment avant de la quitter dans un coude à gauche, pour une sente agréable qui monte en sous-bois.
Bientôt nous arrivons sur un replat où un panneau nous indique le col de Seysse. Nous trouvons une trace qui s’en va sur notre gauche.
La traversée est agréable, sur un sentier en balcon qui domine le vallon de la Grande Plate, avec en vue le col de Seysse.
Au col on a une vue superbe sur les pâturages de l’autre côté ..............et sur la clôture du parc à moutons ! Enfin à ce niveau ce n’est plus un parc, c’est carrément une montagne à moutons !
Et voilà aussitôt le comité d’accueil...........4 magnifiques patous aussi beaux que gueulards !

Mon amie ayant peur des chiens, et moi-même échaudée par quelques mésaventures l’an dernier (et puis 4 d’un coup, ça fait réfléchir......), il ne nous reste que 2 choix : 1/2 tour, ou longer la clôture jusqu’à retrouver le sentier lorsqu’il sera hors du parc. Je précise que le GR se trouve à l’INTERIEUR de la clôture .......

Nous décidons de longer la clôture. Bonne idée !!!! Cette maudite clôture va grimper le long des falaises pratiquement jusqu’au sommet, nous obligeant à des acrobaties pour le moins imprévues ! La hargne est un bon moteur puisque de gré ou de force nous voilà après plus d’une heure de bataille sur une antécime d’où nous voyons le GR, juste derrière la clôture.......
De guerre lasse, nous décidons de passer outre et d’enjamber. Il faut dire que depuis notre perchoir, on avait la vue à l’infini sur les pâturages et.........pas un mouton ! On dit qu’il faut contourner les troupeaux, ok, mais quand il n’y a pas de troupeaux, ou en tout cas très très loin ?.......Que faisaient ces chiens si loin des leurs ???

Bref, après avoir gravi ces pentes plus que raides et rejoint le GR, le reste n’était que formalité......
Longer la crête de l’Archat puis celle du Jocou pour atteindre son sommet, puis descendre par la superbe crête des Amoussières sera un régal et au diable les patous sans moutons !

Dernière modification : 9 août 2017