Dôme de Chasseforêt (3586m), par les lacs de Chasseforêt Sortie du 13 août 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Temps moyen, beaucoup de nuages.
Terrain parfaitement sec : la neige récemment tombée en altitude a déjà fondu.

Récit de la sortie

Plus de distance ou plus de dénivelé ? C’est la question que pose, pour l’ascension en randonnée du Dôme de Chasseforêt, l’alternative entre le départ depuis Bellecombe (2000 m de D+ / près de 30 km) et le départ depuis le pont du Chatelard (près de 2300 m de D+ / environ 23 km).

J’opte sans hésiter pour le Chatelard, d’où je démarre à 6 heures 30 -itinéraire qui offre en outre l’avantage, pour qui souhaiterait réaliser l’ascension sur deux jours, de passer la nuit au refuge de l’Arpont, idéalement situé.

Montée agréable, par le GR 5, au refuge de l’Arpont (2309 m) puis vers le plateau qui domine l’étroit vallon du Doron de Termignon.

Je quitte le sentier au niveau d’un très gros cairn (correspondant, je crois, au point coté 2561 m sur la carte IGN) pour gagner, par des pentes douces, le lac de Chasseforêt (2776 m), dont l’emplacement se devine aisément.

Il est déjà 10 heures 30 lorsque, après une pause, j’entame la montée vers le glacier de Chasseforêt. Je m’élève un peu au pif et m’engage dans le couloir qui descend du col situé entre le glacier et la pointe cotée 3128. J’ai un doute sur la pertinence de cet itinéraire, mais aperçois au dessus de moi, se détachant sur le ciel, les silhouettes de deux randonneurs qui, me dis-je, descendent forcément du sommet.

Je ne tarde pas à les croiser, vers 3000 m d’altitude. Déconvenue : par là, ça ne passe pas, m’indiquent-ils ; il fallait se frayer un passage dans les barres rocheuses, plus au nord. Pour leur part, ils abandonnent. Flûte, je me suis fourvoyé... Le topo de Pascal est pourtant clair ! Il faut dire que, dans cette large face Est du Dôme de Chasseforêt, on n’a pas le sommet en point de mire et le relief n’est pas des plus lisibles.

Au vu de la carte (que je me décide enfin à déplier...), je ne peux pas croire qu’il soit impossible d’atteindre le haut de ces barres par une traversée orientée Nord-Ouest. Pas très envie de redescendre, ne serait-ce que d’une centaine de mètres...

Après quelques hésitations et passages un peu scabreux dans la glace ou les ressauts, je me hisse enfin sur la bande rocheuse, quasiment plate, que la fonte du glacier de Chasseforêt a libérée et qui permet d’atteindre le "dédale de dalles" du couloir bordant la frange sud de ce glacier.

Ce couloir peu incliné se gravit sans peine. Je gagne ensuite l’arête Sud-Est, caillasseuse, et atteins enfin le sommet vers 13 heures 10. Il m’a donc fallu plus de six heures et demie !

Le ciel reste obstinément nuageux, c’est un peu dommage. Mais la joie du sommet l’emporte largement.

J’entame la descente sans appréhension : il est somme toute facile de se faufiler dans le "dédale de dalles", même s’il faut fréquemment utiliser les mains.

Sans trop me hâter, je rejoins le GR 5 et fais la rencontre d’un jeune bouquetin isolé. Il s’approche de moi. Serait-il perdu ? Nous discutons un moment puis je prends congé.

Après une longue pause sous le refuge, je retrouve vers 18 heures le pont du Chatelard.

Dernière modification : 19 août 2017

Photos « Dôme de Chasseforêt (3586m), par les lacs de Chasseforêt »

Lac et Dôme de Chasseforêt Lac de Chasseforêt et Mont Pelve Dans le «dédale de dalles», vue arrière Mont Pelve et Grande Casse Vers la crête. Encore un effort... Enfin au sommet. Vue sur le Dôme des Sonnailles Dôme et glacier de l’Arpont La Dent Parrachée Dent Parrachée, glacier de la Mahure, Pointe de Labby, Pointe du Génépy Glacier du Pelve Vue vers le Nord Retour sur la bande rocheuse scindant le glacier Vue arrière Les lacs de Chasseforêt Le Grand Roc Noir et, au loin, la Pointe de Chabonnel Lac sans nom Un autre Et encore un Zoom sur le Lac Blanc (plateau de Bellecombe) Tout en bas, Termignon Retur sur le sentier du refuge de l’Arpont L’étroit vallon du Doron de Termignon Discussion avec un jeune bouquetin L’impétueux ruisseau de l’Ile La cascade du ruisseau de Thibaud Oratoire Termignon Fin de ballade, lumière déclinante