Circuit Combe Rousse - Col des Balmettes (2438m) Sortie du 16 août 2017

Sortie réalisée le 16 août 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Bel itinéraire en boucle dans un cadre des plus sauvages du massif des Belledonne où l'on peut aisément observer des bouquetins..

Conditions météo

Météo : ciel nuageux, belles éclaircies le matin
vers 13h30 ciel devenant gris non menaçant

Participant : Sylvie/Bellino/Patrice

Récit de la sortie

Départ 8h30 de la maison forestière (1836m) par le sentier qui s’élève au-dessus de celle-ci et dont le décor se plante déjà à nos yeux avec les Aiguilles d’Arve qui se dégagent mystérieusement dans la lumière du matin.

Au 1er croisement où se trouve un panneau nous laissons la direction prisée du lac des Balmettes star des lieux ,pour prendre celle du Planard.

Nous traversons le Planard de Comberousse pour rejoindre après une bonne grimpette, une dépression (vers 2450m) de la crête du Fremezan ou nous rencontrons une brebis bien isolée avec ses 2 petits.

De cette dépression (où se trouve un vieux panneau) que nous baptisons ’’le pas’’ nous restons vigilants pour basculer sur Comberousse car certains passages sont escarpés et exposés et encore humides, restant dans l’ombre en cette heure matinale.

Nous remontons la combe par la gauche dans cette dure remontée sur une sente peu marquée pour atteindre le col des Balmettes.

Depuis les gros blocs sous le col nous apercevons au panneau du col un couple de bouquetins, ce qui nous’’ booste’’ pour franchir les derniers hectomètres pour l’atteindre rapidement.

Arrivés au col des Balmettes(2436m) le panorama reste époustouflant dans ce cadre minéral et sauvage.

Du col nous nous offrons une petite virée aller retour sur la crête de l’Ourselle avec en prime le bouquetin qui se trouve à l’aplomb de la crête dans une pente improbable ,broutant en nous ignorant superbement.

La descente vers le lac des Balmettes (2196m) est vite avalée et nous faisons notre pause casse-croûte les pieds baignant délicieusement dans l’eau très fraîche.

En cette saison les bords du lac sont bien fréquentés, bivouac, pêcheurs, et randonneurs avec enfants, cette petite foule nous change de notre périple du matin sans rencontre humaine.

Vers 13h30 le ciel devient gris sans menace et nous rentrons par le sentier balcon qui passe sous le pic de Fremezan.

Juste avant de traverser la zone de gros blocs, une harde de bouquetins fait la sieste en observant les bipèdes qui montent à l’assaut du lac en ce début d’après-midi.

Un petit détour supplémentaire en prenant la direction des Planard ignorant celle du Fremezan (ce qui nous évite les croisements des montées au lac) puis enchaînement de quelques dévers dans une descente rapide et nous arrivons à la maison forestière avec un parking complet.

Courte boucle, pour ce que nous avons l’habitude de faire mais nous sommes amplement récompensés par ces magnifiques animaux que sont les bouquetins.

Dernière modification : 18 août 2017