Pointe de Bellecôte (3140m) Sortie du 30 octobre 2016

Sortie réalisée le 30 octobre 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Belle et agréable sortie aux couleurs de l'automne.

Conditions météo

* Passage à l’heure d’hiver dans la nuit
* Grand soleil
* Peu de vent
* Neige molle sur la crête, neige dure versant Vallon de la Fournache
* Montée : 3 heures
* Descente : 1h45

Récit de la sortie

À la recherche d’une dernière belle randonnée avant l’hiver, je me laisse tenter par cette belle course sur crête dont le profil n’est pas sans me rappeler la Pointe du Grand Vallon que j’avais faite l’automne précédent (par la crête de la Turra).

Cette fois-ci, la rando sera moins longue et il y aura moins de dénivelé. Point commun avec la Pointe du Grand Vallon, la situation de ce sommet permet de pouvoir en observer les conditions depuis la route qui remonte la Haute-Maurienne.
Et en ce matin du 30 octobre 2016, je peux ainsi constater que la crête a l’air complètement praticable. Je décide donc d’aller voir ça de plus près !

Départ du parking de plan d’Amont à 10h25, aucun nuage à l’horizon. Le chemin commence par une montée raide qui permet de rejoindre assez rapidement le bas du télésiège de Plan Sec.
La suite ne se passe pas sur un terrain super agréable puisqu’il s’agit de suivre un chemin caillouteux au milieu des remontées mécaniques jusqu’à atteindre le sommet du télésiège de l’Armoise. Cependant les couleurs de l’automne et les sommets environnants offrent une large compensation. Au sommet de l’Armoise, une table d’orientation permet de faire une pause avec déjà un panorama qui ravit les yeux.

Le chemin caillouteux continue ensuite jusqu’à passer à proximité de l’arrivée du télésiège de la Fournache.

C’est à partir de ce point que le terrain devient plus sympa. Une sente conduit à la crête que l’on va suivre quasiment jusqu’à l’antécime ; seule exception, un ressaut qui se contourne en désescaladant une petite cheminée.

Ce jour-là, la neige est déjà présente sur le côté Ouest de la crête, cela ne se voyait pas de la vallée. La neige est dure et même si la couche n’est pas importante, elle demande de progresser avec prudence.
Le fond de la cheminée est également enneigé et verglacé mais plusieurs prises de chaque côté favorisent une descente sereine et ludique.

La crête s’élargit ensuite avec la remontée d’une large croupe. La neige est de plus en plus présente mais l’exposition de cette croupe au soleil permet de progresser facilement sans crampons.

Le sommet est masqué mais se rapproche. Il apparaît soudain après un gros cairn ; et juste derrière lui, la Dent Parrachée, majestueuse et imposante.

Sous le sommet de la Pointe de Bellecôte, une neige bien dure recouvre les pentes.. N’ayant pris ni crampons, ni piolet, je décide prudemment de ne pas m’y aventurer.
La frustration n’est pas au rendez-vous car depuis mon but, la vue est magnifique et permet d’embrasser un champ de vision à 360°.

Après une bonne pause (toujours en tee-shirt et sous le soleil), le retour s’effectue par le même chemin. Je me suis juste permis de faire un peu de hors-piste en redescendant tout droit le long du télésiège de Plan Sec.

L’automne est vraiment une belle saison pour la rando !

Dernière modification : 20 septembre 2017

Photos « Pointe de Bellecôte (3140m) »

Lac de Plan d'Aval Arrivée au bas du télésiège de Plan Sec. Remontée sur la piste... La Dent Parrachée et la Pointe de Bellecôte. Roc des Corneilles. Trou ou névé ? Rateau d'Aussois et Pointe de l'Echelle. La crête se rapproche... Lac de Plan d'Amont. St-Pierre d'Extravache. Sur la crête. Neige. Sommet en vue. Pointe de la Fournache et Dent Parrachée. Albaron. Regard arrière. Vallon de la Fournache et Grand Châtelard. Le sommet. Redescente à proximité du télésiège de l'Armoise. Dernier regard sur le parcours du jour. Lac de Plan d'Amont.