Topos en relation pour « Montagnes du Matin : circuit des Odinets »

Les topos qui suivent pourraient bien vous intéresser !
Il peut s'agir des variantes de cette randonnée (avec une boucle supplémentaire par exemple) ou encore des randonnées partant du même départ...

Pays d’Astrée - Chemin de Céladon - Pic de Montverdun (410m)

Topo publié le 7 mai 2014 150 m  – Randonnée  – Monts du Forez  – Saint-Étienne-le-Molard (42)

Randonnée en boucle autour du Lignon du Forez, cette rivière qui est l’un des décors du roman pastoral d’Honoré d’Urfé, L’Astrée, œuvre littéraire majeure du XVIIe siècle ; Céladon en est l’un des principaux personnages. Deux "Monuments Historiques" sont sur l’itinéraire, le château de la Bastie d’Urfé et le prieuré qui coiffe le neck du Pic de Montverdun. Pour favoriser le tourisme, les communes de cette partie du Forez se sont regroupées sous le nom de Pays (...)

De Montrond les Bains à l’Ecopôle par les sentiers des bords de Loire

Topo publié le 3 avril 2014 50 m  – Randonnée  – Massif Central  – Montrond-les-Bains (42)

Longue randonnée en grande partie le long de la Loire, de ses gourds et des anciennes gravières qui sont devenues des étangs. Parcours possible à pied ou à VTT. La présence des oiseaux d’eau et des zones humides est un enchantement.

De Feurs à l’Ecopôle : randonnée au bord de la Loire

Topo publié le 17 novembre 2012 10 m  – Randonnée  – Massif Central  – Feurs (42)

Longue randonnée, magique, au fil de l’eau, entre le fleuve et ses bras morts (ou gourds), ses bras temporaires, ses anciennes gravières devenues des étangs et l’Ecopôle du Forez, une réserve ornithologique et un grand espace nature.

Ecopôle du Forez, Loire

Topo publié le 20 juin 2011 10 m  – Randonnée  – Massif Central  – Chambéon (42)

Née en 1992 de la réhabilitation d’anciennes gravières riveraines de la Loire, cette réserve ornithologique est un lieu de promenade et d’observation. Un lieu qui mérite plusieurs visites, selon la saison et selon la position du Soleil. Promenade familiale par excellence, relativement courte en distance parcourue, mais qui prend du temps en raison des nombreuses séquences d’observation de cet écosystème recrée par l’homme...Pour une fois qu’il ne détruit pas (...)