Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando12025

Auteur : Bryce38
Source : https://www.altituderando.com/rando12025

Lorsque j'ai entrepris il y a 3 semaines de réaliser la grande boucle des sangles de Chartreuse (Belles Ombres, Fouda Blanc, Pinet) j'étais loin d'imaginer que cela me demanderait pas moins de quatre sorties !

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Episode 1

La première sortie est réduite au parcours intégral du sangle des Belles Ombres avec retour par les crêtes depuis le col de l’Alpe, l’humeur et la météo laissant finalement plus la place à la flânerie qu’autre chose.
(voir ma rando du 26 août 2018 ici : https://www.altituderando.com/rando11871)

Episode 2

Lors de la deuxième sortie, une semaine plus tard, je pars des Varvats en suivant l’itinéraire le plus direct et bien raide qui aboutit dans un vaste cirque où se situe l’échappatoire de la grotte à l’échelle, que je n’atteins pas aujourd’hui.
En effet, arrivé à l’altitude 1650m ma curiosité est attirée par une sente bien marquée allant vers le Sud. Je sais que ce n’est pas le sangle de Fouda Blanc mais je décide de le suivre pour voir où cela mène. Il y a une belle ambiance au ras des falaises.

Après environ 1.5km d’exploration je me retrouve sous la Roche Fitta et la trace se perd dans un dévers de plus en plus scabreux où même les chamois ne viendraient pas. Je fais demi-tour puis redescends par le chemin de l’aller, avec un petit détour sanglier par la forêt.

Finalement pas déçu par cette recherche improvisée à l’aventure, mais je n’ai pas vu mes sangles favoris.

Episode 3

Une semaine plus tard, j’attaque la troisième sortie depuis les Varvats encore, en me disant qu’il sera plus simple de monter d’abord sur le plateau par le Pas de l’Echelle et le GR9 et de revenir par les deux sangles.

La montée dans le vallon de Pratcel est très glissante car la dernière pluie n’a que deux jours. Une fois là-haut, je traverse les alpages puis entame la montée au Pinet par un agréable sentier que je ne connaissais pas.

Le long d’une petite barre rocheuse il y a une belle ambiance sangle mais avec beaucoup moins de pente et de vide.

En passant devant la grotte numérotée 32 sur le rocher, je ne résiste pas à ramper sur une dizaine de mètres pour découvrir l’entrée. Sans plus de matériel de spéléo je ne peux guère aller plus loin.

Arrivé à la croix du Pinet je fais une pause en relisant le topo. Je débusque un petit cairn discret qui permet de passer sous la crête et remonter vers le Nord. Malheureusement je perds la trace après une cinquantaine de mètres.

Pourtant je vois très bien en contrebas le sangle qu’il me faut rejoindre, mais il y a une belle barre rocheuse qui empêche d’y aller directement. Après moult hésitations, comme je ne devine pas par où il faut passer, je remonte sur la crête, déçu.

De là je reste sur le fil en cherchant d’autres moyens de descendre. J’emprunte quelques jolis sangles inférieurs quand c’est possible, cela vaut le détour aussi.

Après environ 1.5km je remarque un cairn puis un fléchage bleu peint sur la roche, je désescalade quelques mètres pour suivre un petit sentier caché.

A peine plus loin je reconnais ce fameux passage de la boîte à lettres où il faut quitter le sac à dos pour descendre, sinon ça frotte.

J’arrive rapidement au trou de la grotte à l’échelle qu’il faut descendre.
Je cherche un peu mais je ne vois pas précisément où il faut prendre le sangle de Fouda Blanc. Le temps me manque alors j’abandonne.
En suivant quelques raides zig-zags je me retrouve sur le sentier que j’ai déjà pris la semaine passée.

Je rejoins finalement les Varvats par l’itinéraire direct.

Bilan encore mitigé : j’ai vu des jolies choses mais je n’ai toujours pas foulé les sangles de mes pieds !

Episode 4

Une semaine se passe et c’est la quatrième et dernière sortie, toujours depuis les Varvats.

Aujourd’hui la stratégie est simple : je fais la boucle dans le sens inverse du topo pour être certain de trouver le départ.

Je monte par le vallon de Pratcel qui a bien séché depuis la dernière fois, le rendant bien plus praticable.

Beaucoup de monde par ici : ça marche, ça court, ça vole !

Je quitte le GR9 à l’altitude 1600m (cairn + croix peinte rouge/blanc sur la roche) en direction de Roche Fitta.

Ici la foule est nettement moins présente, je double juste deux filles peu avant la pointe rocheuse qui marque le début du sangle.

Enfin, je redécouvre ce magnifique sangle de Fouda Blanc que j’avais fait par cet itinéraire en avril 2011 alors qu’il restait un peu de neige dessus.

Ce long défilé de cirques, de pentes herbeuses, de falaises plongeantes et de roches creusées est tout simplement magique !

La lumière n’est pas exceptionnelle à cause de la couche nuageuse mais je me régale quand même.

Je repère une grosse pierre en travers du chemin qui coupe le raide échappatoire vers la grotte à l’échelle. C’est ce que j’avais raté la semaine passée.

Il suffit alors de prolonger tout droit en gardant la même altitude pour basculer sur le sangle du Pinet qui est du même genre que celui-là.

Par endroits la trace est assez exposée et étroite, mais en restant vigilant ça passe très bien sur terrain sec.

Au bout d’une petite heure j’aperçois la croix du Pinet et commence à repérer où je vais sortir.

En fait tout vient naturellement : au détour d’une grosse masse rocheuse un cairn indique une courte remontée qui mène à une petite sente à moutons.

Ensuite je rattrape le chemin passant juste sous la crête rocheuse en corniche et retrouve le petit cairn terminal juste avant la croix du Pinet. C’est plus simple dans ce sens...

L’enchaînement des deux sangles est vraiment fabuleux et s’étale sur presque 3km, largement de quoi en prendre plein la vue !

Je repense à tout ce parcours sur le chemin du retour par l’alpage et le GR9.

Mission accomplie !

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]