Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Le Gros Villan (2746m) par le col de la Madeleine

Auteur : Marcadau
Source : https://www.altituderando.com/Le-Gros-Villan-2746m-par-le-col-de-la-Madeleine

Troisième sommet du massif de la Lauzière, le Gros Villan en est pourtant l'illustre inconnu -une discrétion qu'il doit assurément à sa silhouette trapue, bien loin des formes élancées du Grand Pic de la Lauzière ou de la Tour de la Flachère. Son ascension est relativement brève, mais compliquée : lecture du relief peu évidente, pentes très raides, vires exposées, couloirs périlleux... Compliquée, et donc plutôt excitante !

Accès

De La Chambre, au Sud, ou de Feissons-sur-Isère, au nord, prendre la D213 en direction du col de la Madeleine et stationner sur le parking du col, face au restaurant Les Mazots.

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

Du parking du col de la Madeleine, longer le restaurant "Les Mazots" pour rejoindre le GR de pays du tour de la Lauzière. Au panneau, prendre ce sentier sur la droite (direction refuge du Logis des Fées / La Rame au Vieux) et le suivre sur environ 1,5km, distance au bout de laquelle on n’aura gagné que quelques dizaines de mètres d’altitude.

Aux abords du vallon de la Rave, repérer, sur la gauche, près d’un poteau-balise, le départ d’une discrète sente (photo 9).

Cette sente s’élève en rive droite du ruisseau de la Rave, traverse un petit verrou rocheux, dépasse une résurgence et atteint, vers 2200m, le bas d’un pierrier. Il faut la quitter, tandis qu’elle se réoriente vers le sud-ouest, pour traverser ce pierrier et poursuivre, au delà, dans les pentes herbeuses assez soutenues bordant le lit peu marqué du ruisseau de la Rave, à sec en fin de saison (photos 10 et 11).

Parvenu au sommet d’un petit mamelon formant l’extrémité d’un bref replat, on pénètre de nouveau dans un pierrier, heureusement assez stable. La pente se redresse rapidement et on est dominé, sur sa droite, par les puissants contreforts nord-ouest du Gros Villan. Le sommet lui-même est déjà visible, mais ne se distingue pas clairement des émergences voisines, ce qui complique la lecture du relief.

On atteint un nouveau replat (enfin, tout est relatif... Disons, un secteur de moindre déclivité) vers 2620m.

De là, pour rejoindre l’arête sud-est du Gros Villan, que défend un cirque rocheux fermant la combe de la Rave, deux possibilités sont offertes (photos 19 et 20) :

1) S’élever sur la droite en profitant de vires assez évidentes : pas de difficultés techniques, mais cette traversée est très raide et un peu exposée. On atteint ainsi l’arête quelques mètres au dessus de la brèche où elle prend naissance.

2) Gagner, sur la gauche, la base d’un couloir dont on décèle aisément la présence grâce à la ravine sous-jacente. Ce couloir étroit et profond, qui débouche dans la brèche, est également très raide, et la progression y est pénible car la roche est affreusement délitée.

L’arête est aérienne (avec d’impressionnants précipices en versant ouest), mais pas dangereuse dans sa partie inférieure. Le ressaut supérieur, lui, se contourne par la droite en opérant avec prudence une traversée sous les piliers sommitaux (photo 27) jusqu’au moment de trouver un couloir mi-rocheux mi-herbeux (photo 28) permettant de gagner aisément la cime (attention quand même, surtout à la descente : la pente dépasse les 40 degrés et le rocher n’est pas d’une grande fiabilité).

Le sommet, manifestement peu fréquenté (pas même un cairn !) est étroit et bordé de blocs qui ne demandent qu’à tomber : même là, il faut rester attentif.

Descente par le même itinéraire (avec la même option que précédemment : les vires exposées ou l’infect couloir).

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]