Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Le Banc du Peyron ou Petit Chaillol (2777m)

Auteur : Ozenn
Source : https://www.altituderando.com/Le-Banc-du-Peyron-ou-Petit-Chaillol-2777m

Un itinéraire sauvage, des paysages à couper le souffle et un sommet très peu fréquenté offrant un final très esthétique... La récompense sera à la hauteur de l'effort fourni !

Accès

De Saint-Bonnet-en-Champsaur, prendre la direction de la Motte-en-Champsaur par la D 23, puis poursuivre vers Molines-en-Champsaur. Environ 2,5 km après, se garer sur la gauche, juste avant le pont en bois traversant le torrent de Valette.

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

Le Pas du Limon

Traverser le pont en bois, sur la route, puis prendre le sentier partant à gauche et passant par la Bergerie de la Valette. Poursuivre sur le sentier montant en lacets et laisser, à droite, un sentier redescendant dans la vallée.

Continuer à monter et laisser le sentier montant à droite vers le Col de la Table (on contourne l’échine issue du Pic de la Festoule).

Enfin, laisser plus loin un autre sentier à droite menant au Col des Portes puis atteindre le Pas du Limon.

Vers le sommet

Poursuivre le sentier jusqu’au torrent de la Valette (après lequel il redescend) mais ne pas le traverser. Quitter le sentier en longeant celui-ci au mieux (traces discrètes) et viser la source à 2115m sur la carte IGN. À partir de là, poursuivre la montée dans les pentes à chamois raides (possibilité de s’aider des anciens lits de torrents) en visant le collet situé entre les deux petites pointes à 2648m sur la carte IGN.

Une fois à crête, il ne reste plus qu’à suivre celle-ci jusqu’au sommet du Banc du Peyron via quelques passage rocheux et aériens où l’on pose un peu les mains.

Retour

Revenir par le même itinéraire jusqu’au sentier traversant le torrent de la Valette et descendre dans le vallon homonyme par le versant opposé à celui de l’aller. Le sentier descend en lacets raides, parfois un peu exposés. On finit par rejoindre le lieu-dit "Chastelas" (maison et antenne) avant de retrouver la route et le parking de départ.

Je précise que le tracé associé au topo est approximatif pour la partie en hors sentier.

Détail de la sortie (juillet 2015)

Après l’avoir si longuement admiré, voilà que je me suis finalement décidée ! Pour ce 14 juillet, je voulais éviter "la foule" et j’ai été servie ! Ce Banc du Peyron est vraiment un sommet peu fréquenté...

Nous sommes partis de bonne heure pour cette longue randonnée. Nous nous sommes rapidement élevés sur le sentier offrant une très belle vue sur la vallée de la Séveraissette... Fort heureusement, il y avait moins d’insectes que lors de notre précédente randonnée à Molines.

Nous avons été époustouflés par la beauté du vallon de la Valette, avec ses barres rocheuses et ses cascades... Le sentier offre lui aussi d’intéressants passages. Le Pas du Limon est un très joli plateau suspendu, un petit havre de paix qui m’a donné des envies de bivouac !

Nous sommes ensuite arrivés au torrent de la Valette, où nous avons quitté le sentier et cherché le "passage" vers le haut du vallon. C’est probablement le coin le plus "paumatoire" de l’itinéraire... Il faut être très observateur et bien retenir le chemin pour la descente ! Nous avons pique-niqué après les dernières sources, à l’ombre d’un rocher, tout en observant quelques chamois dans un pierrier plus loin...

La montée jusqu’au collet fut rude... Le terrain est vraiment raide et assez fatiguant. Les passages dans les anciens lits de torrent furent grandement apprécié et nous rendirent certaines portions plus "ludiques". Mais quelle exaltation et quelle récompense lorsque nous sommes arrivés à crête ! La vue y est inoubliable.

À ce moment là, j’ai regardé l’arête vers le sommet et à la vue de certains passages, je me suis sincèrement questionnée : "est-ce que c’est vraiment faisable pour moi ?" Après quelques paroles rassurantes de mon mari, nous nous sommes lancés sur le fil... Magique. Un de mes plus beaux moments en montagne. Les passages sont plus impressionnants que difficiles. Plus on s’en approchait, plus ils nous paraissaient faisables...

Nous nous sommes juste un peu trompés dans la partie finale, en voulant éviter un ressaut qui nous paru plus délicat... Nous sommes passés en versant nord où le terrain fut plus instable et escarpé. À éviter, donc...

Enfin, nous avons atteint le sommet où nous avons fait une pause conséquente pour profiter de ce moment de joie et de beauté hautement montagnarde !

Au final, le dernier passage que nous avions voulu éviter nous parut beaucoup plus simple qu’escompté dans la descente. La suite s’enchaîna sans problème avant l’attaque du long retour dans les pentes à chamois... Les genoux, et surtout le dos pour mon mari, furent mis à rude épreuve ! Au niveau des sources et de tous leurs arbustes nous avons eu un peu de mal à retrouver la trace empruntée à l’aller.

Une fois de retour sur le sentier, tout s’est enchaîné plus vite... Le terrain étant redevenu plus commode, nous avons rapidement descendu les lacets, ne faisant que de courtes pauses pour admirer les cascades et observer quelques chamois et leurs petits sur le versant opposé. Une belle façon de conclure cette randonnée extraordinaire !

De retour dans la vallée, "l’agitation" liée au 14 juillet nous a tout de suite changés de l’ambiance du Banc du Peyron, coupé du monde... Aujourd’hui, quand je regarde ce sommet, l’émotion me monte encore au cœur. Je ne l’oublierai jamais. Voilà encore une randonnée qui m’a marqué à vie !

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]