Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Mont Saint-Cyr (610m), Mont Carpiagne (646m), Mont Puget (563m), Calanques de Sugiton, de Morgiou et de Sormiou

Auteur : Marcadau
Source : https://www.altituderando.com/Mont-Saint-Cyr-610m-Mont-Carpiagne-646m-Mont-Puget-563m-Calanques-de-Sugiton-de

Une longue randonnée cumulant trois des principaux sommets du sud-est de Marseille et trois de ses plus belles calanques ! A faire en mode écolo, avec accès et retour en transports en commun, car les points de départ et d'arrivée sont très éloignés... Et tout cela entièrement sur le territoire de la commune de Marseille.

Accès

Accès : de la gare Saint-Charles, prendre le train d’Aubagne et descendre à la station Saint-Marcel.
Retour : Bus 22 (Les Baumettes => Rond-point du Prado).

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

Prendre la ruelle (rue du 10 août) qui se présente face à la sortie de la gare de Saint-Marcel et passe sous la route d’Aubagne (D8n). Elle comporte un panneau "voie sans issue", mais rejoint, par un passage piétonnier, le boulevard de la Forbine, lequel se dirige vers le sud et le Parc national Calanques.

Suivre les balises du GRP "2013 Marseille Provence Métropole" (jaune et rouge) et repérer sur la gauche, face à un petit parking, le départ d’une piste fermée par une barrière mais dotée d’un passage en chicane pour les piétons. S’y engager en continuant de suivre le balisage du GRP.

Cette piste se réoriente brusquement vers le nord puis oblique vers l’est avant d’atteindre, dans un virage, une intersection. On quitte à ce moment le GRP, qui poursuit vers l’est en passant sous une ligne à haute tension, pour se fier désormais au balisage bleu.

Celui-ci, après 150m environ, nous invite à quitter la piste pour prendre, à gauche, le sentier de la Croix de Saint-Marcel (indications écrites au sol sur un rocher plat), qui s’élève en pente régulière jusqu’à cette croix (302m), d’où l’on jouit déjà d’un beau panorama sur, notamment, la chaîne de l’Etoile et le Garlaban.

Continuer sur le sentier balisé en bleu qui, juste après la croix, perd une quarantaine de mètres et s’écarte de l’itinéraire marqué en rose sur la carte IGN en contournant par l’ouest (côté vallon de la Vigie), et non par l’est, les escarpements rocheux.

On atteint ainsi le col Galvaudan (359m) et une piste. Traverser celle-ci et escalader son talus opposé pour retrouver le sentier. Celui s’élève doucement le long de la crête nord du Mont Saint-Cyr (610m) dont il atteint, environ 1,5km plus loin, le sommet signalé par un gros cairn.

Traverser le vaste sommet et descendre sur le col Sabatier (513m), dominant la fameuse Muraille de Chine, à l’ouest, et offrant un paysage subitement plus rocheux. Gravir le versant opposé, assez raide dans sa partie basse, en suivant toujours les balises bleues.

On gagne ainsi rapidement le sommet du Mont Carpiagne (646m). Fin du balisage bleu.

Repérer, à l’extrémité ouest du sommet, le sentier, non balisé mais bien marqué, descendant le flanc sud de la montagne. Il se transforme en piste et gagne le col de la Gineste (326m).

Traverser la D559 et suivre alors le balisage rouge (itinéraire n°6), combiné, au début, avec le vert (itinéraire n°7) jusqu’au col Ricard (352m). Prendre alors, sur la droite (ouest), le Chemin du Centaure (balisage rouge en pointillés), sur environ 1km.

Là, il faut être attentif pour le pas manquer, au moment où cette piste s’infléchit vers le sud, le point de départ, sur la gauche, du sentier qui permet de gravir le Mont Puget en serpentant dans les belles falaises de Luminy. Ce sentier, non balisé mais bien visible et pourvu de nombreux cairns, s’élève plein sud en direction de la faille qui se dessine entre la falaise et l’Aiguille de Guillemin. Magnifique ambiance sauvage dans cette portion de l’itinéraire.

Une fois surmonté le franchissement des falaises de Luminy, il ne reste que quelques pentes anodines pour croiser un sentier balisé (vert, en pointillés) et atteindre le sommet du Mont Puget (563m).

Poursuivre sur ce sentier jusqu’à une intersection et prendre alors, à droite, le chemin balisé en vert et jaune qui, orienté vers le sud, longe le versant ouest du vallon de la Candelle et, rejoint peu après par les GR 51 et 98, gagne le col de la Candelle, sous les belles parois nord de la Grande Candelle (465m).

De là, on domine, sur la droite, la sublime Calanque de Sugiton, avec son célèbre Torpilleur, récif tout en longueur évoquant effectivement un navire échoué, et vers laquelle on va maintenant se diriger au prix de quelques détours.

Pour cela, rester sur le même sentier, dès lors richement balisé : rouge et blanc, rouge, jaune et vert : c’est un itinéraire en balcon des plus agréables, offrant des vues splendides sur les calanques et le Cap Morgiou. Il s’élève un peu après la traversée du vallon de l’Ours, puis fond sur le vallon de Sugiton.

Il débouche sur une piste. Là, abandonner les GR et les itinéraires vert et jaune, qui empruntent cette piste en direction du nord, pour ne garder que le rouge, lequel poursuit sa descente vers la Calanque de Sigiton. Avant d’atteindre celle-ci, il passe au bas de l’impressionnante falaise des Toits.

De la Calanque de Sugiton, prendre le sentier du Cap de Sugiton, toujours balisé en rouge. Désormais, d’ailleurs, et jusqu’à la fin de la randonnée, on s’en tiendra à ce seul balisage. Ce sentier s’élève vivement -son principal ressaut rocheux étant opportunément équipé d’une échelle métallique. Passée l’arête du Cap de Sugiton, il descend tout aussi vivement, avec quelques passages pouvant nécessiter de s’aider des mains, puis reprend un peu d’altitude avant de fondre sur le petit port de Morgiou.

Prendre la route sur environ 500m et repérer, sur la gauche, sous la falaise de Morgiou, le sentier qui s’élève en direction de la crête du même nom, qu’il atteint à hauteur du Carrefour (235m), marqué par un grand cairn.

Descendre en versant opposé vers la belle Calanque de Sormiou. Là, emprunter la piste qui relie le port à la plage, puis, après avoir traversé le hameau, la quitter pour prendre le sentier du col des Baumettes (204m).

Du col, il ne reste plus qu’à descendre vers le quartier de Baumettes, terminus de la ligne de bus 22 et point final de la randonnée.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]