Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Pic Turbat (3028m) par le refuge et le pas de l’Olan

Auteur : manu
Source : https://www.altituderando.com/Pic-Turbat-3028m-par-le-refuge-et-le-pas-de-l-Olan

Ascension sur deux jours d’un magnifique belvédère du Valgaudemar sur les Écrins. Vue extraordinaire sur l’immense face nord-ouest de l’Olan (3564m).

Accès

De Grenoble, rejoindre La Mure puis Corps et enfin Villar-Loubière, juste avant La Chapelle-en-Valgaudemar.

Possibilité de venir depuis Gap.

Itinéraire

Le Pic Turbat

Le Pic Turbat (3028m) est situé dans le Valgaudemar, très longue et très belle vallée du sud-ouest du massif des Écrins encadrée par de grands sommets comme l’Olan (3564m), la cime du Vallon (3406m), le Sirac (3441m), le pic de Bonvoisin (3480m) ou encore les Rouies (3589m).

Il est accessible depuis La Chapelle-en-Valgaudemar ou Villar-Loubière (avec plus de 2000 mètres de dénivelé positif). Mais deux refuges idéalement placés (ceux des Souffles et de l’Olan) offrent l’opportunité d’effectuer cette superbe ascension en un circuit de 2 jours, ici par le Refuge et le Pas de l’Olan.

Les refuges

Jour 1 : Villar-Loubière / La Chapelle-en-Valgaudemar / Refuge de l’Olan (2344m)

+ 1307m

Départ de Villar-Loubière (1037m) afin de faciliter le retour le lendemain. Longer la Séveraisse (et la route départementale) sur environ 6km sans dénivelé sur une petite piste jusqu’à La Chapelle-en-Valgaudemar (1075m). Le sentier pour le refuge de l’Olan se trouve à environ 200 mètres après la sortie du village, sur la gauche de la route.

Désormais, le sentier monte inlassablement jusqu’au refuge (un panneau indique 3h00 depuis La Chapelle). Quelques cascades agrémentent la montée soutenue mais régulière, dont la cascade de Combefroide au début de la montée. L’orientation du chemin est plein sud et la chaleur se fait très vite sentir, mais les efforts sont récompensés par la vue qui s’élargit au fil de la montée, notamment sur le pic Pétarel (2618m), le pic de Colle Blanche (2975m) et le pic de Parières (3076m), au sud.

On atteint finalement sans difficulté le refuge de l’Olan, situé dans un cadre magnifique aux pieds de l’Olan, de la Rouye et de la cime du Vallon. Le refuge est d’ailleurs l’un des points de départ de nombreuses voies sillonnant ces sommets. Depuis la terrasse du refuge, la vue est là encore magnifique vers le sud sur les sommets du Valgaudemar.
Quelques marmottes un peu grassouillettes et quelques chamois peuvent gambader derrière le refuge.

Jour 2 : Refuge de l’Olan / Pas de l’Olan / Pic Turbat (3028m) / Villar-Loubière

+1107m

-2414m

Du refuge, traverser le torrent de Combefroide puis atteindre le pas de l’Olan (2683m) en une petite heure. On aperçoit alors le pic Turbat plein ouest. Après avoir redescendu un peu plus de 400 mètres, on rejoint, par une traversée en balcon (chemin marqué GR 54 Variante sur la carte IGN) sous les contreforts de l’Olan, le col de Colombes (2410m).

C’est le point de départ du Pic Turbat. Prendre plein nord une petite sente bien balisée de traits rouges qui s’élève dans le grand plan incliné que forme le pic. La pente s’adoucit vers 2700m après avoir grimpé un petit ressaut. On distingue le sommet lui-même du pic peu avant d’y arriver. Les quelques derniers rochers imposent d’avoir le pied sûr, et le sommet est un peu étroit.

On peut alors profiter de la superbe vue panoramique, avec entre autres l’immense et célèbre face nord-ouest de l’Olan (3564m), le vallon de Font Turbat, l’aiguille de l’Olan (3373m), la pointe Maximin (3306m), l’aiguille des Arias (3402m), la pointe Swan (3264m), la roche de la Muzelle (3465m), le Sirac (3441m), le Vieux Chaillol (3163 m), puis au loin le Dévoluy.

Longue descente de près de 2000 mètres jusqu’à Villar-Loubière, en repassant par le col de Colombes, puis par le lac Lautier (2363m). Le sentier redescend directement sur le village avant le col des Clochettes. On peut aussi franchir ce col tout près (2183m) et revenir à Villar-Loubière en passant par le refuge des Souffles (1968m).

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]