Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando13280

Auteur : Pascal
Source : https://www.altituderando.com/rando13280

Les combes des Aravis, un bel endroit pour profiter du panorama au-dessus de belles pentes de neige printanière...

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Pour une sortie en raquettes pour aller profiter d’une belle neige sans devoir trop monter en altitude, les combes des Aravis conservent souvent un bon enneigement au printemps. Un après-midi de libre, allons y faire un tour !

Départ donc vers 15h30 des Confins. Il ne fait pas trop chaud, ce qui limite le risque de coulées sur les versants ensoleillés malgré l’heure tardive. Quelle combe ? Celle du Grand Crêt, culminant à la Tête Pelouse, est bien tentante. D’ailleurs, des skieurs s’en donnent à cœur joie... Vu l’enneigement, il aurait mieux valu prendre les skis que les raquettes ! Bon, maintenant qu’on y est, on y va...

Montée rapide sur une neige plutôt transformée lorsqu’elle est touchée par le soleil, mais sur le haut de la combe encore bien poudreuse à l’ombre sous le flanc nord des falaises. Cependant, par précaution, on se tiendra éloigné des grandes pentes orientées à l’ouest, choisissant la zone de transition entre le soleil et l’ombre pour trouver une neige assez ferme, ni trop transformée ni trop poudreuse.

Après quelques belles pentes faisant bien travailler les jambes, voilà déjà le replat sous le Trou de la mouche. On délaisse l’itinéraire habituel pour monter vers l’antécime à l’ouest du sommet, qu’on rejoindra ensuite par un petit parcours de crêtes assez joli. Sommet vers 18h, la vue est magnifique, avec en blanc le Beaufortain qui s’étale sur fond de Vanoise alors qu’à côté la masse du Mont Blanc étincelle, dominant les vallées déjà verdies par le printemps...

Hélas, à l’ouest, un épais voile nuageux s’était formé, qui allait rapidement tamiser puis occulter prématurément les couleurs du crépuscule. 19h, inutile d’attendre le coucher de soleil, on va descendre...

La descente se fera par la combe de Bellacha, un peu plus longue, mais aussi plus variée. Elle est aussi délaissée par les skieurs et beaucoup moins tracée, offrant encore de belles pentes vierges. Même si l’heure "moquette" est largement passée, la neige ferme est très agréable à dévaler droit dans la pente en raquettes.

La nuit tombe dans le bas de la combe dominant le lac des Confins. La dernière difficulté est de contourner les ressauts rocheux piégeux qui s’y trouvent pour ensuite traverser vers le parking sans trop descendre vers le lac. Fin de la balade vers 20h30, dans le calme du soir.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]