Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Rocca Bianca (3021m)

Auteur : Agarock
Source : https://www.altituderando.com/Rocca-Bianca-3021m

Une grande épopée qui traverse 4 cols entre France et Italie pour aller chercher le détritique Rocca Bianca de la Valle Maira, situé de l'autre côté du massif du Chambeyron et qui domine le village italien de Chiappera de 1400 mètres.

Accès

Rejoindre la vallée de l’Ubaye dans les Alpes de Hautes Provence, passer Barcelonette, Jausiers et la Condamine-Châtelard par la D900, puis bifurquer dans la vallée de l’Ubayette (toujours sur la D900) en direction de l’Italie (Cunéo).
Rejoindre le village de Larche, et se garer à la sortie du bourg.

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Cette randonnée se situe à la limite de l’alpinisme et nécessite l’habitude d’évoluer sur des terrains chaotiques, avec des appuis très régulièrement instables dans les pierriers pentus, et où il faut notamment, régulièrement s’aider des mains sur quelques passages délicats.

Randonnée qui requiert une condition physique sans faille où il faut "s’envoyer" sur certains passages.

Avoir également l’habitude de s’orienter à vue, et le sens de l’itinéraire dans les parties techniques.

Itinéraire

Du centre village de Larche, emprunter le GR5/56-GRP en direction du Col de Sautron, et suivre les nombreux panneaux qui y mènent.

Le cheminement remonte la rive droite du riou de Rouchouse, passe sous la face sud de la Tête de Viraysse, atteint les 2300m d’altitude au niveau de l’Issalette, et rejoint enfin le Col de Sautron après avoir allègrement avalé 1000 mètres de dénivelé.

Passer alors en territoire italien et suivre les balisages rouges et bleus du sentier qui descend d’une trentaine de mètres et rejoint une bifurcation.

Prendre la direction du colle de Nuberia (panneaux) et viser plein nord le passo Forcellina que l’on distingue déjà aisément, et qui par sa raideur et son étroitesse, promet une remontée bien physique.

Poursuivre les balisages rouges et bleus qui permettent de rejoindre un deuxième col nommé Il Passeto (2681m).

La descente de celui-ci, est raide et quelque peu délicate et rapproche visuellement de la rude montée de la Forcellina.

Il faut alors poursuivre plein nord par une traversée de pierrier en dévers droit très désagréable, pour enfin attaquer la remontée chaotique et harassante du cône d’éboulis du passo Forcellina.

Vers le milieu de cette montée, une chaîne faisant office de main courante est quelque-peu salutaire et permet de se hisser péniblement jusqu’au passo Forcellina (2800m).

Là, on peut admirer le massif de Chambeyron avec son brec, ses aiguilles, le Rocca Blanca, les Maniglia et j’en passe...

Quand on lève la tête à gauche, on aperçoit d’anciens baraquements militaires situés sous la croix sommitale de la Tête de Sautron.

A droite se trouve la Cima Di Stroppia (2923m) que l’on va laisser, en descendant le sentier balisé italien plein nord.

Vers l’altitude 2710m, bifurquer à droite dans les pentes sous le sommet précité, pour une nouvelle traversée de pierriers en dévers gauche afin de reprendre le moins de dénivelé positif possible et rejoindre la base du bastion sommital du Rocca Bianca que l’on aperçoit rapidement.

Viser la base d’un gros rognon rocheux, l’atteindre et le contourner par sa gauche, par des pentes détritiques très instables.

Là, repérer un cairn qui indique l’arrivée de la voie normale italienne du Rocca Bianca.

Remonter le pierriers, rejoindre un léger replat et viser encore, la base d’un autre bastion rocheux.

Ne pas emprunter l’évident couloir à sa droite, mais poursuivre la remontée sur sa gauche et au plus près de lui afin de s’aider avec les mains.

Rejoindre alors une zone où se trouve de belles dalles et la remonter toujours dans une direction gauche, car le sommet se situe dans cette direction.

Après la zone dallée, escalader quelques ressauts faciles et rejoindre la belle croix sommitale du Rocca Bianca (3021m).

La vue est immense : au nord-est, le Mont Viso, à l’est, 1400 mètres plus bas, le village italien de Chiappera et son barrage, au nord et nord-ouest l’Aiguille de Chambeyron, le brec et le Rocca Blanca.

Descendre du Rocca Bianca par le même itinéraire jusqu’à rejoindre le cairn de la voie normale sous le premier rognon rocheux afin de suivre sa trace pas très marquée.

Arrivé à la base du bastion sommital du Rocca Bianca, louvoyer entre les bosses dans une direction ouest et repérer au loin, le sentier remontant de la vallone Di Stroppia, dirigé vers le col de Portiola.

Rejoindre la bifurcation Forcellina / Portiola (panneaux) et suivre le bon sentier bien marqué et balisé à destination du col de Portiola afin de rentrer en territoire français.

Descendre le Col de Portiola, côté France, face à la Meyna, traverser à gauche une zone d’éboulis sous le col de la Portiolette, passer à droite du lac de Viraysse et rejoindre les pentes bien plus vertes et débonnaires afin de récupérer le GRP au niveau de l’Issalette et boucler la boucle.

Redescendre ensuite le riou de Rouchouse afin de rejoindre le village de Larche.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]