Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Col de la Bessanèse (3238m)

Auteur : patrick73
Source : https://www.altituderando.com/Col-de-la-Bessanese-3238m

A ski, à pied, ce col est un véritable bijou, avec son glacier des Grandes Pareis, écrin de glace au pied de l'immense paroi de la Bessanèse

Accès

Atteindre Bessans par la vallée de la Maurienne (A43 jusqu’à Modane, D1006 jusqu’à Lanslebourg, puis D902 jusqu’à Bessans)

Sortir de Bessans, puis tourner à droite au centre de vacances de la Bessanaise (parking l’hiver).

Remonter la route de la vallée d’Avérole, passer le hameau de la Goulaz, parking 2km en amont juste sous le hameau de Vincendière (1800m)

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Eté :

A ski :

Itinéraire

Le col de la Bessanèse est une approche en douceur de la haute montagne, au pied de gigantesques parois sur un glacier peu crevassé.
Les vues sur la Bessanèse sont époustouflantes !

Description de l’itinéraire version été.

Refuge d’Avérole (2210m) depuis Vincendières (1800m), 1h30 à 1h45.

Depuis le parking situé juste en dessous de Vincendières, deux options :

Poursuive la piste jusqu’à Plan du Pré (2080m) puis le sentier raide qui mène au refuge en 20mn.

Col de la Bessanèse (3228m) depuis le refuge d’Avérole (2210m), 3 à 4h.

Col de la Bessanèse versant ouest, les 20 et 21 Juillet 2019.

La quatrième dimension

Un pas en avant, la pierre qui roule, débaroule la raide moraine.
Le vent souffle de plus en plus fort, Jé retient son chapeau, je m’accroche à ma casquette.

Les nuages roulent à une vitesse folle sur la crête de la Bessanèse, et masquent le soleil qui essaye de sortir dans l’échancrure du col.

Et puis comme par magie, en un instant tout s’éclaircit. Le paysage devient grandiose, le bruit des torrents gonflés par la fonte du glacier remplit l’espace, résonne en ricochets contre le mur noir des grandes parois de la Bessanèse.

À contrejour, des formes effrayantes, fantasques quand passe un nuage, projettent leurs ombres mouvantes sur l’éclatante blancheur du glacier.

Parce qu’on connait, parce qu’on connait bien même, on s’amuse des tours que nous jouent le ciel, le soleil et les nuages.

Et on s’empresse d’aller retrouver les spectaculaires gendarmes du col.

Le vent cogne, ça tabasse fort. Le vent mugit, hurle sa fureur. Des filets de brume dégueulent sur l’Italie et se dissolvent dans l’azur limpide transalpin.

La solitude est immense. C’est un endroit à l’état brut, purement minéral, tellement haut-perché et loin de tout.

Le temps est suspendu, le temps ne s’écoule plus. On est là sans vraiment y être, spectateurs des lignes pures des grands éperons de la Bessanèse, de ses dimensions qui ne nous correspondent pas.

C’est un autre monde, monde à l’état originel, que nous sommes venus visiter.

Pour quelques morceaux de temps nous avons juste changé d’univers...Et c’était bien !

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]