Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Petit Bargy (2098m) par le couloir de la Petite

Auteur : Randorama74
Source : https://www.altituderando.com/Petit-Bargy-2098m-par-le-couloir-de-la-Petite

Un itinéraire très sauvage dans l'austère face Nord de la Tête des Bécus. Une randonnée engagée dans un terrain pas toujours très franc. Les points de vue sensationnels sur le Lac Bénit justifient pourtant à eux seuls une visite de ce couloir peu connu.

Accès

Depuis Cluses dans la Vallée de l’Arve, suivre la D4 en direction du Col de la Colombière. Au hameau de Blanzy, laisser la bifurcation à droite pour le Mont Saxonnex et poursuivre en direction du Reposoir. 500 mètres après cette bifurcation, prendre à droite au niveau d’un panneau "Restaurant Chez la Phine". Poursuivre la route jusqu’à son terminus (plusieurs portions non goudronnées - attention aux véhicules bas) au lieu-dit "Le Char" (altitude 1123m).

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

L’approche pour atteindre le couloir est fastidieuse par sa raideur et surtout son caractère paumatoire.
C’est un itinéraire de randonnée, s’il faut s’employer en escalade au-delà du 3e degré c’est qu’il y a une erreur de cheminement.
Itinéraire régulièrement exposé, à la montée comme à la descente. Terrain délité par endroit et fortement exposé aux chutes de pierres.
Cotation randonnée T5

Itinéraire

Montée

Du parking, suivre la piste forestière se dirigeant à l’Est en ignorant le sentier pour le Lac Bénit qui monte au Sud. 200 mètres après le parking, suivre un chemin à droite qui permet de gagner du temps (un chalet se trouve à droite de celui-ci). Après une dizaine de minutes, le chemin rejoint la piste forestière un peu plus haut.

Deux épingles suivent immédiatement. Après la seconde épingle (à droite), poursuivre sur la piste pendant 50 mètres et repérer une trace discrète qui monte dans la forêt sur la gauche. Suivre cette trace qui remonte plein Sud. Après 20 minutes de montée en forêt, rejoindre une croupe encombrée de blocs rocheux. Les premières marques de peinture orange apparaissent ici. Les suivre en légère ascendance sur la droite jusqu’à venir buter sur une première barre rocheuse.

Franchir celle-ci puis longer son sommet vers la droite pour trouver de nouvelles marques. Remonter ainsi une portion très raide pour rejoindre une seconde barre rocheuse. Longer son pied vers la droite jusqu’à trouver une marque orange sur un arbre. Remonter derrière celui-ci pour déboucher dans une pente herbeuse surmontée d’une belle falaise. Fin du balisage orange.

Traverser la pente herbeuse en ascendance vers la droite, en restant toujours sur la bande herbeuse la plus basse (ne pas chercher à monter vers la paroi). Rejoindre ainsi un ressaut rocheux. Descendre la pente forestière située au Nord-Ouest (à droite) de ce ressaut. Après une trentaine de mètres de descente, la trace rejoint un gros rocher au sommet d’un immense dévaloir. Trouver une petite sente à gauche pour rejoindre le haut du dévaloir et le début d’un couloir. Grimper à droite au niveau d’un arbre (racines et terre), puis remonter la rampe herbeuse qui fait suite.

Déboucher ainsi sous un verrou rocheux qui donne accès au Couloir de la Petite. Contourner le rocher par la droite, traverser un couloir de pierraille et gagner la croupe de petits sapins et buissons. Grimper au plus facile cette croupe clairsemée (quelques pas de II). Déboucher à une épaule où le Couloir de la Petite se montre enfin. Le remonter, de préférence en restant sur les rives (attention aux chutes de pierres), jusqu’à son terme (possibilité de rejoindre facilement la Croix et la Cabane des Bécus au Nord).

Traverser le lapiaz vers le Sud pour trouver le sentier venant de la Tête des Bécus. Suivre celui-ci vers l’Ouest (cairns et balisage bleu) pour atteindre le Petit Bargy (2098m).

Retour

Continuer sur le sentier à l’Ouest pour atteindre le Col de l’Encrenaz. Au col, descendre à droite (Nord) et suivre à travers dalles et éboulis le sentier jusqu’au Lac Bénit (passage délicat sur les dalles gravillonneuses au centre de la Combe de l’Encrenaz). Rejoindre l’extrémité Est du lac et, au niveau d’un panneau indicateur, suivre le chemin qui descend vers l’Est en direction de La Botte, jusqu’à rejoindre le point de départ (balisage orange).

Vidéo

Impressions personnelles

Cela faisait un petit moment que je regardais ce couloir bien évident dans la face Nord de la Tête des Bécus. En hiver, on ne voit que lui depuis la vallée. Après quelques recherches, j’ai trouvé un itinéraire de ski-alpinisme sur Skitour. Et comme c’est souvent le cas, je me suis dis que si ça passe à ski, ça peut passer à pieds.

La visite s’est déroulée en deux temps. Une première exploration du couloir fin juin, en compagnie de Patrick (du blog Rochsnake), Elena sa compagne et Alexis avec qui j’avais déjà réalisé quelques belles balades (Tenneverge-Ruan et Arête de Trépertuis à la Dent d’Oche). 10 heures de baston avec des erreurs d’itinéraire, des escalades en terrain pourri qui ne mènent nul part et beaucoup de fatigue nerveuse. Faut dire que j’avais promis à Madame d’envoyer vite l’affaire et de rentrer tôt...Et puis le fait de me retrouver encore une fois perdu dans des terrains à chamois avait ravivé mes vieux doutes sur le bien-fondé de ces randos engagées.

Seconde visite à la mi-juillet, après trois semaines de digestion. Aucune mauvaise surprise cette fois-ci, j’ai trouvé l’itinéraire sans aucun problème. L’occasion de retourner correctement ma vidéo, et surtout de murir mon avis sur ce couloir. Magnifique, il l’est à n’en pas douter. La vue sur le Lac Bénit est splendide. Pour autant, je le trouve moins intéressant que ses voisins des Ranges ou du Cheneau Rosset. Ceux-ci sont plus "roulants", plus grimpants, moins péteux, plus longs aussi. Enfin, l’accès désagréable et très raide en forêt rend la course assez peu plaisante dans toute sa première partie. Pour autant, cela reste un itinéraire à parcourir au moins une fois pour les amoureux de terrain sauvage.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]