Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Les falaises de Làtrabjarg.

Auteur : jump38
Source : https://www.altituderando.com/Les-falaises-de-Latrabjarg

Les falaises de Làtrabjarg s'étendent sur plus de 10 kilomètres à l'extrémité ouest de la région des fjords de l'ouest ; et elles culminent à 450m d'altitude. C'est un des principaux sites de couvaison des oiseaux marins de toute l'Islande, dont une bonne partie des 6 millions de macareux moines de l'île. La randonnée le long des falaises permet ainsi d'approcher macareux moines, guillemots, pingouins tordas, fulmars boréaux (ou pétrels fulmar) ... et bien sûr mouettes.

Accès

Le parking de départ de cette randonnée est tout au bout de la route 612, au niveau du phare de Bjargtangar. C’est le point le plus occidental de l’Islande et même de l’Europe (Açores non comprises).
La ’route’ 612, comme pratiquement toutes les routes de la région des fjords de l’ouest, est non asphaltée (’gravel road’) mais tout à fait praticable avec un véhicule non 4*4.

Les infos essentielles

L’hôtel Breidavik , à seulement douze kilomètres des falaises de Latrabjarg, est fort recommandable.

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté. Piste puis chemin imperdable même par temps de brouillard (ça arrive en Islande !).
On peut bien sûr ne faire que quelques centaines de mètres le long des falaises car les oiseaux sont visibles dès le départ, mais le parcours de la piste jusqu’au point haut est un régal par bonne météo.

Itinéraire

On part du grand parking près du phare de Bjargtangar.

Au départ on est sur une large piste qui canalise les touristes qui peuvent être nombreux ; et cela se comprend car il suffit de s’élever de quelques dizaines de mètres pour voir les premiers macareux moines.

Étonnant oiseau que le macareux moine qui peut parcourir jusqu’à 80 kilomètres en une heure pour se nourrir et plonger jusqu’à 60m de profondeur !

La piste est assez raide au départ mais s’aplanit assez vite en bordure de falaise. Un mince cordage n’assure aucune protection mais suggère aux curieux de ne pas s’approcher trop près du bord des falaises.

On a très vite une belle vue sur une portion de falaise où la densité d’oiseaux au mètre carré est impressionnante ... d’où une odeur assez désagréable liée aux déjections de tous ces oiseaux.

La large piste fait assez vite place à un large sentier qui deviendra plus haut une mince sente très confortable (on marche sur un sol herbeux).

Plus on monte ... et moins il y a de monde.

On peut à tout instant s’arrêter et faire demi tour mais, si la météo s’y prête (pas de brouillard, vent supportable, ciel non menaçant), il est vivement recommandé, moyennant environ 4,5 km depuis le parking de départ, d’aller jusqu’au niveau d’un petit promontoire (on est à 420m d’altitude) qui permet d’avoir une vue vers l’est jusqu’à la magnifique plage orangée de Raudasandur. Il est fort probable que les ’courageux’ venus jusque là se trouveront seuls.

Tout au long du parcours de la crête de ces falaises on est, dans un silence absolu, survolé par des centaines d’oiseaux marins.

Le retour au parking se fait par le même itinéraire mais avec des vues nouvelles ... à moins de se retourner constamment en route.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]