Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando13757

Auteur : valverco
Source : https://www.altituderando.com/rando13757

Un des points culminants de la Chaîne de Belledonne, avec le Rocher Blanc 2928m et le Grand Pic 2977m tout proche. Ce fabuleux belvédère très fréquenté, ne se réalise qu'avec un ciel très dégagé, pour profiter du panorama exceptionnel. Certes, même si le Grand Pic tout proche nous prive du maître des Alpes, cette randonnée devrait faire partie du palmarès de chaque randonneur.

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Désireux de faire une rando, Florent mon ami traileur m’appelle dans la journée de lundi me demandant si demain mardi je suis libre. Oui bien sûr, que veux-tu faire ? Je lui demande par hasard s’il a déjà effectué la Croix de Belledonne. Sa réponse est non alors je lui propose d’effectuer l’ascension ce jour mardi.

Je le ramasse en bas de chez moi à Veurey-Voroize et nous prenons la route de Gières et Domène pour rejoindre le parking de Pré Raymond par Revel et les Granges de Freydière. De nombreuses voitures sont déjà garées sur le parking, je trouverais une place à l’ombre de suite sur le chemin de Revel.

7h45 prêt dans nos godasses, Florent m’avoue avoir oublié ses bâtons. Nous attaquons la montée raide du large chemin vers le sud, remontant en forêt. Nous dépassons un jeune couple parti devant nous, il faut dire que le rythme d’un traileur est très soutenu. Le chemin laisse la place à un sentier peu après la bifurcation des 3 Ruisseaux. Il dessine ses lacets, l’air est déjà chaud même en sous-bois.

Nous passons le magnifique lac du Crozet, les reflets dans ses eaux sont fabuleux. Nous poursuivons sur sa rive droite, et nous engageons dans le Vallon du Mercier. Le soleil commence à chauffer, c’est dans une atmosphère caniculaire que nous attaquons les lacets du Col de la Pra.

9h30 au Col de la Pra, Florent est déjà venu jusqu’ici, et même descendu vers les beaux lacs de la Pra. Par contre il n’est jamais allé vers les lacs des Doménon et au-delà. Nous poursuivons directement vers ces lacs, il est stupéfait devant la belle cascade descendant du répartiteur des eaux. Nous longeons le premier des lacs puis enchaînons de suite vers le Grand Doménon. Au fond du vallon à proximité du point IGN 2474, nous nous engageons sur le Névé de la Grande Pente. Sans bâton Florent galère, nous rattrapons à droite une arête caillasseuse avec une bonne trace que l’on suit jusqu’à être sous le Col du Bâton.

Là, nous avons le choix, poursuivre dans le vallon vers le Col des Rochers Rouges, ou remonter le Col du Bâton. De grands névés sont encore présents pour les 2 itinéraires. Nous choisissons après concertation, le Col des Rochers Rouges, qui est nécessairement la voie Normale. Les névés seront présents jusqu’au Col de Belledonne au pied de la dernière pente du sommet convoité aujourd’hui.

11h30 nous atteignons la croix, les derniers mètres étaient rude pour moi. Le jeune couple arrive derrière nous. Elle, me demande si je peux les prendre en photo au pied de la croix. Le panorama est fabuleux, pratiquement aucun nuage pour nous cacher la vue. Nous cassons la croûte là, à quelques encablures de la croix avec d’autres randonneurs.

12h15 nous dévalons la pente vers le Col des Rochers Rouges. Je propose à Florent d’effectuer un détour vers le Col du Bâton. Nous dépassons de nombreux randonneurs sur la croupe déboisée et en forêt, jusqu’à retrouver le large chemin. Peu avant les 3 Ruisseaux, un groupe de randonneurs sont accompagnés d’un gros chien aux longs poils marron qui suffoque dans la fournaise. Une des randonneuses tenant à la main un petit récipient avec de l’eau l’alimente. Il semblerait que ce soit le toutou des propriétaires du restaurant du lieu-dit les Granges de Freydière, qui a l’habitude de s’échapper. Le pauvre toutou à la limite du malaise dans cette fournaise tire la langue est respire difficilement.

15h00 au parking de Pré Raymond, les randonneurs avec gros toutou aux longs poils marron prennent le chemin cabossé vers les 4 Chemins. Nous nous dirigeons vers mon véhicule à l’ombre des arbres sur le Chemin de Revel. Nous prenons le chemin de retour. Le gros toutou aux longs poils marron qui n’en peut plus, est là étalé au milieu de la route cabossée. Les randonneurs qui l’accompagnent me font signe de m’arrêter, elle, avec son récipient me demande si je peux le prendre et le descendre à Freydière.

Nous descendons de ma voiture, le temps de décharger les affaires du coffre pour les mettre sur le siège arrière, voilà que le molosse se relevant pour essayer de s’installer sur le siège passager, dont Florent avait laissé la porte ouverte. Seulement il est tellement gros le toutou, que le train arrière dépasse. Il a fallu batailler un moment pour qu’il comprenne qu’il doit monter dans le coffre.

Je dévale la route, avec le coffre ouvert, un randonneur assis derrière avec toutou pour éviter qu’il ne saute en roulant. Je me gare en face de la Gélinotte, pas moyen de sortir toutou de là. Enfin il se décide, il titube en traversant la petite route, et s’effondre à l’ombre sur la terrasse du restaurant. Seulement, ses maîtres, c’est le snack d’à côté, une personne part donc chercher la propriétaire, qui vient avec son fourgon et le charge, ses seuls mots seront, il fallait le laisser revenir par ses propres moyens. Même pas un remerciement, ma voiture aura droit à un bon nettoyage c’est sûr.

En tout cas, je ne lui ferais pas de pub, si vous passez par Freydière, choisissez plutôt la Gélinotte pour boire la mousse bien mérité.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]