Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando13849

Auteur : pépite
Source : https://www.altituderando.com/rando13849

Un site absolument magnifique, à découvrir au coucher du soleil, lorsque la foule a déserté les lieux et que le granite rouge des Calanche de Piana s'enflamme sous la lumière rasante du soir. Une ambiance inoubliable !

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Cela faisait longtemps que je voulais découvrir cet endroit qui recèle, paraît-il, de couchers de soleil fabuleux pour ceux qui ont le courage de rentrer à la frontale. Une semaine de vacances à Porto en cette fin juillet fournit donc l’occasion idéale d’aller admirer ce spectacle.

Partis un peu tard (19h20) pour avoir trop profité de la très belle plage de Ficajola, c’est au pas de course que nous descendons la première moitié de l’itinéraire, le soleil n’étant pas un couche-tard en Corse (20h50 en ce jour). Nous ne croisons que peu de monde sur le trajet, et tous dans l’autre sens, pressés de rentrer avant la nuit. Tant mieux pour nous...

Il nous fallut quand même ralentir l’allure dans l’ascension vers la tour de Turghiu, assez raide et caillouteuse. Dans notre empressement, les multiples cairns mis dans tous les sens nous firent perdre le sentier et couper à vue pour rejoindre la tour.

À 20h30, nous y sommes ! Nous n’avons pas traîné. Nous montons dans la tour et nous installons pour admirer le spectacle. La vue vers le Golfe de Porto est réellement vertigineuse, une falaise de 330m qui plonge directement dans le bleu azur de la Méditerranée. Peu de personnes ont fait le déplacement, un groupe d’adolescentes avec leur encadrante, qui partiront avant même le coucher du soleil, et un grand-père du coin, avec ses deux petits enfants pas trop rassurés pour leur premier bivouac ! Quant à nous, on se dit qu’on aurait bien emporté la tente aussi !

Le coucher de soleil tint toutes ses promesses. Une atmosphère bien claire, pas de nuages bas sur l’horizon... Le granite rouge des Calanches, la majestueuse Paglia Orba trônant au centre de la composition... Le silence seulement troublé par la brise du soir...

Une demande en mariage plus tard, nous reprenons le chemin du retour avant que la nuit noire ne s’installe. La frontale nous sera bien utile pour traverser les sous-bois, et c’est vers 22h30 que nous rentrons à la voiture, les yeux et le ciel illuminés de milliers d’étoiles.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]