Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Pointe du Fréjus (2934m), arête nord et arête sud-ouest ("voie normale")

Auteur : BA42
Source : https://www.altituderando.com/Pointe-du-Frejus-2934m-arete-nord

La pointe du Fréjus, qui vient frôler la barre symbolique des 3000 est un magnifique belvédère, d'accès aisé par la voie normale de l'arête sud-ouest et un petit peu plus difficile par l'arête nord. L'environnement est chargé d'histoire avec ses nombreux forts et le passage de Jules César. Il est aussi marqué par la proximité de la station de ski de Valfréjus : quelques remontées mécaniques piste de skis et piste du col autorisée aux 4x4

Accès

De Modane, monter à la station de Valfréjus et la traverser.

Tout au bout de la station prendre un chemin carrossable à droite, direction le Lavoir, qui continue vers l’amont de la vallée.

Se garer au parking du Lavoir, alt. 1905m.

Itinéraire

Carnet de route

Le parking

Arête nord et traversée sur la col du Fréjus

Du parking, revenir sur quelques mètres vers l’aval et prendre la piste à droite, est.

A la cote 2055, laisser partir deux pistes à droite qui vont respectivement vers une prise d’eau et vers le col de la Roue.

On passe au Jeu, au Pas du Roc qui donne accès à un vaste cirque d’alpages.

On laisse une première bifurcation à gauche pour continuer au sud-est en direction du col du Fréjus.

A la seconde bifurcation, au niveau des ruines des baraquements du Fréjus, prendre la piste de gauche.

Continuer la piste et passer la grande courbe qui se dirige vers le restaurant d’altitude et la table d’orientation de Punta Bagna.

Après la courbe, prendre à droite et remonter les pentes d’éboulis hors sentier. On trouve, ici et là, quelques traces. Viser le col des Artilleurs (non nommé sur IGN), bien visible entre la pointe 2816 à gauche, nord et la Pointe du Fréjus à droite, sud.

Au col des Artilleurs, alt. 2847m, suivre à droite, sud, la sente de crête dans un terrain schisteux. La sente, assez raide, contourne des ressauts principalement en versant ouest.

Le sommet offre un panorama magnifique.

Continuer la crête au sud-sud-ouest et la suivre jusqu’au col du Fréjus.

Du col, reprendre la piste à droite, nord, jusqu’au parking.

Ascension par la "voie normale"

Aux ruines des baraquements du Fréjus, continuer la piste jusqu’au col du Fréjus, alt. 2540m.

Remonter à gauche, nord-est, la pente herbeuse dépourvue de sente bien nette en visant le rebord de la zone schisteuse au-dessus.

Au-dessus de la zone herbeuse, dans les schistes de l’arête sud-ouest, une sente bien nette apparait. La suivre jusqu’au sommet.

Retour à l’identique.

Détails de la sortie du 15 août 2013

Après une rude journée à la pointe du Colerin, je m’offre une journée de repos et de repérages dans le secteur du Lavoir que je n’ai pas visité depuis de longues années.

Je voulais voir si la piste du col du Fréjus offrait des possibilités d’accès pour un véhicule de tourisme.

Mon idée était de me garer au Lavoir, de prendre la piste du col du Fréjus et de faire une pause casse-croûte dans un coin sympa.

Mais le parking du Lavoir est bondé. J’aurais dû m’en douter.

Un véhicule dans le même cas, s’en va prendre la piste du col. Je la suis.

Avant le lacet 2055m, le véhicule se gare sur un petit parking en raclant les dessous de ses pare-chocs.

Je sors de mon coffre mes petites planches et me je me gare nickel-chrome.

Je cherche un coin pour prendre mon casse-croûte, mais il y a du vent et il fait frisquet.

Je continue la piste et j’arrive dans les alpages du Fréjus.

Je ne suis plus très loin du col, je continue.

Un panneau m’indique le lac de la Punta Bagna à 15’ et la Punta Bagna à 45 ’. J’en prends la direction.

A proximité du lac, je choisis la Punta Bagna.

C’est un sommet secondaire, de 2731 mètres d’altitude, avec restaurant et arrivée de télésiège.
En été, ce dernier ne fonctionne pas et le restaurant est fermé. La grande terrasse n’a pas été débarrassée de ses tables et chaises.

Personne ! Toute la terrasse pour moi. Le panorama est magnifique et deux tables d’orientation ont été érigées.

A près une pause casse-croûte au soleil, je prends le chemin de la descente.

Regardant la crête à ma gauche, avec la pointe du Fréjus, qui me domine de seulement 200 mètres, je ne peux pas résister et je commence à remonter les pentes d’éboulis vers le col des Artilleurs.

Un lièvre en variation d’été tente de se cacher. Il a de la chance que mon appareil photo ne soit pas chargé de poudre et de plomb.

Du col, une arête schisteuse, typique de Maurienne, me mène au sommet.

Presque 15h30 ! Ce n’est pas dans mes habitudes. Le panorama est intermittent en raison des volutes de brumes qui montent, se font et se défont au gré des caprices des brises.

Je ne reste pas très longtemps au sommet et je descends sur le col du Fréjus.

Retour par la longue piste dans une montagne presque déserte.

C’était une journée de repos et de repérages.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]