Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Refuge du duc des Abruzzes et Croix Carrel (2920m)

Auteur : Benoît 74
Source : https://www.altituderando.com/Refuge-du-duc-des-Abruzzes-et

Un randonnée permettant d'approcher l'univers de la très haute montagne en atteignant le pied d'une des cimes les plus mythiques des Alpes : le Cervin, tout en feuilletant l'une des pages de l'histoire de l'alpinisme.

Accès

Rejoindre Breuil-Cervinia depuis Aoste en empruntant l’autoroute A5 jusqu’à Châtillon, puis remonter le Valtournenche jusqu’à la station située à 2050m. Une fois arrivé, se garer sur le parking de la télécabine de Plan Maison.

Itinéraire

Descriptif

Prendre la télécabine de Plan Maison (compter 10,50 € aller-retour). Une fois à la gare d’arrivée (2548m) prendre le sentier n°14 qui part à gauche en sortant de la télécabine. Le chemin s’élève au milieu des alpages puis après être passé sous un télésiège, le sentier passe entre plusieurs rochers. On peut également y voir de nombreuses sources.

Le chemin s’élève ensuite en direction des moraines du glacier de la Forlaz, situées sur le versant sud du Cervin, avant d’atteindre un petit lac d’un bleu intense à quelques encâblures du refuge que l’on atteint peut de temps après.

Le refuge (2802m) situé à l’Oriondé, est une grande maison en béton sans grand intérêt, mais la vue sur la face sud du Cervin est véritablement somptueuse, ainsi que le panorama sur le massif du Grand Paradis, celui du Breithorn, la Dent d’Hérens, les Jumeaux et le Valtournenche. Il tire son nom de Louis-Amédée de Savoie, duc des Abruzzes qui était un alpiniste et un explorateur des pôles.

Les familles et les marcheurs peu aguerris peuvent éventuellement s’arrêter au refuge.

Pour monter à la croix Carrel, il faut entreprendre le sentier de la voie normale du Cervin sur le versant italien. Elle se trouve au dessus du refuge en prenant la direction de l’ouest. On arrive rapidement à un amas de rochers qu’il faut tantôt éviter et tantôt escalader. En continuant vers le nord, on atteint la croix au bout de 20 minutes.

Le retour se fait par le même parcours.

Jean-Antoine Carrel

Enfant du Valtournenche, fut le premier compagnon d’Edward Whymper lors de ses tentatives au Cervin. Par la suite, il fut le concurrent du Britannique dans la course au Matterhorn qu’il fut le second à gravir, quelques heures seulement après la victoire de la cordée Whymper, mais en ouvrant la voie sur le versant italien beaucoup plus complexe.

Il est mort au retour de sa 51è ascension du Cervin, au cours de laquelle il avait été bloqué en compagnie de son collègue Charles Gorret et de son client Leone Sinigaglia, le président du Club Alpin Italien, à l’ancienne cabane de la Grande Tour (à peu près là où se trouve maintenant le refuge qui porte son nom) par une tempête terrible. En arrivant dans le haut des pentes qui dominent l’Oriondé, Carrel qui a assuré depuis le début ses compagnons, est épuisé. Il s’assoit, ne pouvant plus faire un pas et décède quelques temps après.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]