Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Roc Mazilier (1949m) par le Pas des Bachassons

Auteur : valverco
Source : https://www.altituderando.com/Roc-Mazilier-1949m-par-le-Pas-des-Bachassons

Petit belvédère situé au nord-est de l’Arbre Taillé, dans la Plaine de la Queyrie. La visite des Carrières Romaines avant le retour, valent le détour. Site remarquable dans la plaine de la Queyrie, les Carrières Romaines ont permis l'exploitation d'un calcaire très dur jusque 275 ans après Jésus-Christ. Ses blocs de calcaire ont servi à la construction d'églises, de monuments et ponts, en particulier dans le Diois. Il reste des vestiges sur place.

Accès

EN VOITURE

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

LE PAS DES BACHASSONS

Franchir la barrière, et s’engager sur la Route Forestière de Font Rousse. On passe quelques minutes après, devant le Parc Aventure.

Peu après, au lieu-dit Les Granges, prendre à droite la direction du Pas des Bachassons (panneau).

Un bon sentier pénètre en forêt, il arrive bientôt au lieu-dit Plan Giraud Vert. Il suit la rive droite du Ruisseau du Maupas qu’il traverse à gué.

Il poursuit son ascension le long du Ravin de Chauvines et effectue quelques lacets, avant d’arriver à un croisement au lieu-dit Chauvines à l’altitude de 1385m.

Prendre en face, c’est la direction du Pas des Bachassons.

Le chemin sort du bois, et remonte la Combe du Maupas en rive gauche du ruisseau. Devant un éboulement, laisser partir à droite : ouest, une trace dans le pierrier qui va desservir le Pas du Fouillet.

Traverser ici le ruisseau en repérant le balisage jaune/vert qui nous dirige sur l’autre rive (rive droite). Il remonte le Ravin des Seyres pour prendre pied au Pas des Bachassons, proche de sa fontaine.

LE ROC MAZILIER

Continuer dans le Ravin des Seyres un instant. En sortir par la droite pour remonter sur le plateau.

Se diriger sud-ouest jusqu’au col dominant la Plaine de la Queyrie. Ne pas y descendre, effectuer plutôt une traversée ouest vers le roc.

Choisir une bande herbeuse, puis au travers de pins à crochets, gagner le sommet.

DESCENTE

Elle s’effectue par le même itinéraire.

A la recherche des Sources et Fontaines du sud du plateau.

Le 09 septembre 2013

Du sommet, je redescends un instant par le même itinéraire. Vers 1900m, je contourne par le sud mon roc. J’atteins un replat, et fouine dans ce secteur à la recherche des sources Mazilier. Je ne devrais pas avoir trop de difficulté à les trouver avec la pluie tombée la veille.

Je descends sur la lignée avec la Grande Cabane, en cherchant de droite à gauche je m’aperçois que je suis descendu trop bas. Je sors ma carte, et me rends compte de mon erreur, j’ai encore pris la mauvaise, j’ai la carte du nord Vercors. Il me semblait qu’elle se trouvait à l’altitude de 1820m. Aucune trace d’humidité, je remonte en zigzagant jusque sous le sommet à l’altitude de 1870m environ.

Je longe sous le sommet vers le nord. Incroyable le nombre de restes d’obus dans ce secteur. Finalement, je tombe sur une résurgence, marquée d’un petit cairn que je finirai de confectionner. Je reviens sur mes pas, et tombe sur une deuxième résurgence sous le sommet cette fois-ci, que je n’avais pas vue. Je suis vers l’ouest nord-ouest une ligne de cairns d’obus dans la pente mais pas longtemps.

Je garde le cap, et me souviens de l’altitude de ma prochaine visite, j’ai envie d’aller voir ce fameux Trou du Diable à la cote 1655m. Vers 1670m, je commence à traverser vers le nord, j’erre un moment, mon altimètre m’indique 1660m, je ne dois plus être très loin. Je repère le Trou du Diable, content de ma trouvaille, encore plus content quand je m’aperçois qu’il y a une fontaine captée.

Cette fontaine, sur le rebord de l’impressionnant Trou du Diable est très alimentée par les pluies de la veille. Je continue en gardant le cap, et finis par sortir dans les grandes plaines de la bergerie de la Grande Cabane.

J’accompagnerai un couple de Nantais, venu passer quelques nuits sur le plateau. Ils se rendent pour la nuit à la Cabane des Aiguillettes et effectueront l’ascension du Grand Veymont le lendemain. Une petite visite à la Fontaine de Bonnevau, où je trouverai aujourd’hui suffisamment d’eau dans la cuvette. Je redescends par le Pas du Fouillet et le sentier de montée.

Peu de monde aujourd’hui, un couple me suivait dans la montée des Bachassons, personne ensuite jusqu’à la Grande Cabane où j’accompagnerai le couple de Nantais.

Après la Fontaine de Bonnevau, celle de Colombette, du Marichaume, la Fontaine Pourrie, celle de Gravianelle et la Source de Grailler, je remarque sur la carte cette goutte bleue, sous le Roc Mazilier. La Fontaine du Diable restera une grande surprise, et est certainement la plus belle fontaine du Vercors.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]