Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Grand Cheval de bois (2838m) en boucle

Auteur : afkalizebone
Source : https://www.altituderando.com/Grand-Cheval-de-bois-2838m-en-boucle

Cheminement sportif qui permet de relier le sommet du Grand Cheval de Bois, mais aussi de pouvoir en parcourir la superbe arête sommitale.

Accès

D’Allos-village : traverser la commune par la RD908.

Prendre à droite juste après le pont sur le torrent du Bouchier.

Suivre la piste qui grimpe par quelques lacets, au croisement, prendre en direction du hameau de Bouchier.

Passer devant la chapelle et se garer sur le petit bas côté, en rive droite du torrent du ravin de Sausse.

Itinéraire

La sortie en quelques chiffres :

Difficultés :

Le parcours :

Départ du modeste parking du hameau du Bouchier le long du ravin de Sausse. On va rapidement traverser le ruisseau pour passer en rive gauche et attaquer la montée sur le flanc Ouest. On trouve sur cette crête, au milieu d’un bosquet d’arbres, les vestiges d’une ferme. Suivre la crête et on trouve une belle sente. On rentre rapidement dans les limites du Parc National (hexagones verts cernés de blanc).

Le sentier part sur la droite et traverse un bosquet, puis on monte à terrain découvert jusqu’à un second bosquet, moins étendu vers l’altitude 1830. La Mèl est bien en vue, et on va gentiment la contourner à main droite dans les rudes pentes en cheminant au mieux, avec à gauche les contreforts de cet éperon et en dépassant à droite les barres du ravin de Rivachasse. On atteint le replat au-dessus de la Mèl qui offre un répit avant d’attaquer la suite des réjouissances...

Monter cette selle droit vers le Nord jusqu’à croiser le GR qui passe sous les Greites. Une sente là encore court sur la crête, puis il va falloir se faufiler au mieux entre la crête et la naissance du ravin de Rivachasse pour gagner la crête supérieure. On bifurque après les barres vers le Nord-Ouest en direction du point coté 2575. Déjà se dessine la superbe crête du Grand Cheval de Bois, mais patience, il reste encore un obstacle avant de pouvoir la chevaucher :)

Continuer sur la crête qui part vers le Nord en direction des barres qui défendent l’accès au sommet. On voit bien que le chemin le plus court est par un passage vertical coupé par une cheminée, mais sans matériel d’escalade cela me semble risqué, surtout au vu de l’instabilité de la roche présente. Personnellement, je n’ai pas tenté de me frayer un passage à cet endroit...

En arrivant au point coté 2595, quitter la crête et s’engager résolument dans le pierrier vers le Nord-Est. Progresser tant bien que mal dans les éboulis en restant plutôt du côté gauche du pierrier. Au bout d’un moment d’une ascension pénible, on trouvera sous ses pas des îlots de roche dure qui seront plus aisés à grimper. Après cinquante mètres de dénivelé d’efforts environ, on débouchera sur un étonnant replat de pelouse, pour une dernière pause avant le sommet.

Il ne reste maintenant plus qu’à suivre la crête qui part d’abord vers l’Ouest pour se retrouver à l’aplomb du passage d’escalade, puis la crête bifurque vers l’Ouest-Nord-Ouest, offrant un cheminement de toute beauté (mais finalement peu aérien, attention tout de même aux à-pics si vous restez trop à main droite). Le sommet s’atteint sans difficulté.

Pour la descente, suivre le sentier plus ou moins cairné jusqu’à gagner la baisse entre le Petit et le Grand Cheval au point coté 2681. De là, tirer directement dans le versant Sud-Ouest en évitant les lits des ruisseaux jusqu’à rejoindre de nouveau le GR au niveau où il croise le fond du Ravin de la Clapière. Emprunter le GR vers le Sud-Ouest jusqu’à l’épingle sur la crête. Suivre cette dernière jusqu’au bout (point coté 2210), et continuer à descendre. Une mince sente court le long de cette arête.

Au niveau de l’éperon rocheux sur cette crête, prendre la pente à main droite et descendre en mettant le cap sur le bois où se niche la cabane de la clapière. Une sente conduit jusqu’au fond du vallon. Traverser le torrent pour retrouver un sentier qui va se transformer en vague chemin parfois très encombré d’une végétation buissonnante et épineuse (ce que l’on appelle des baragnes dans le sud). Pour vous guider, suivre les hexagones verts régulièrement espacés des limites du parc qui courent le long du chemin.

On traverse ainsi plusieurs zones de prairies sous le Clot Morin, tout en restant aux environs de l’altitude 1750. Des drailles et des ébauches de sentier descendants finissent par nous faire gagner la rive droite du ravin de Sausse. Il ne reste plus qu’à descendre le lit du torrent pour retrouver le bord de route où nous attend notre véhicule.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]