Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Lac, col et cime de l’Encombrette par Clignon

Auteur : afkalizebone
Source : https://www.altituderando.com/Lac-col-et-cime-de-l-Encombrette

Dommage pour le panorama tronqué avec cette journée au plafond bien bas, mais je vous assure qu'en cas de météo clémente les points de vue seront nombreux et qu'ils vous récompenseront largement de vos efforts !

Accès

Par la RN908, en venant de Colmars-les-Alpes : à moins d’un kilomètre en sortant du village et juste après le pont, prendre l’étroite RD326 en direction de Clignon. Dépasser Clignon Bas et se garer à l’entrée de Clignon Haut, là où il y a un espace suffisant pour faire demi-tour. Le sentier part de ce point.

Itinéraire

La sortie en quelques points :

Difficultés & remarques :

Montée jusqu’aux cabanes pastorales :

Traverser le modeste hameau de Clignon Haut en suivant les rectangles jaunes du sentier PR. Début de montée tranquille, d’abord sous des haies de feuillus (chênes, hêtres, saules...).

On arrive à la patte d’oie et au sentier GR (traits jaunes et rouges). Maintenant, nous allons côtoyer les pins sylvestres et les genévriers principalement. Prendre le sentier de gauche vers le Col de l’Encombrette et le Lac d’Allos.

Une fois le passage de la Portette franchie (le sentier coupe à cet endroit une éminence rocheuse presque perpendiculairement), ce sont les mélèzes qui font leur apparition. On entend bien les eaux du torrent à main droite. Celui-ci va progressivement se rapprocher et monter par rapport au sentier où l’on progresse.

Sur notre gauche se trouvent maintenant la Jassine et le Sommet des Graus, tandis que l’on atteint les alpages de Lamberet. Il y a plusieurs cabanes en ruine, et puis en retrait vers l’amont une cabane qui semble neuve. C’est à cet endroit que l’on franchit les limites du Parc pour entrer dans sa zone centrale (ses limites sont signalées par des hexagones verts sur toutes ses "frontières").

Franchir un torrent et continuer à progresser vers les barres rocheuses qui paraissent se refermer devant nous. On progresse ici dans des rocailles : zone de charriage du torrent et puis montée plus prononcée dans des pierriers sous les barres de Valplane.

C’est ici que l’on atteint la base du Pas de l’Echelle, un magnifique mais tortueux sentier qui grimpe rudement par des étroits lacets en rive droite du torrent. La vue sur les barres Ouest ceinturant le plateau de l’Encombrette est impressionnante, avec des strates de roches dramatiquement pliées qui apparaissent sur les grands escarpements verticaux.

On finit par atteindre le bout des lacets. On effectue une traversée jusqu’au point coté 2340. A partir de ce point, il ne restera que de rares arbres isolés dans un paysage oscillant entre pierres brutes et alpages d’herbe rase, avec, bien sûr, la présence plus ou moins marquée de la neige. D’ici, vous apercevrez le large vallon de l’Encombrette, avec tout au bout la cime et la Tête sur la gauche, très proches et d’altitude comparable.

Option 1 : La cime de l’Encombrette - 2650 m

Vous l’aurez compris en repérant ce sommet double, nous n’allons pas grimper sur le plus haut des deux. Cependant rejoindre la Tête de l’Encombrette et ses 2681m me semble relever de l’alpinisme, alors que l’éminence plus modeste que je vous propose de gravir peut être atteinte sans que l’on sorte du cadre de la randonnée (certes sportive).

Tout d’abord, descendre vers la cabane pastorale. On contourne le premier lac par la droite, puis on progresse au mieux en évitant les affleurements rocheux vers le second, que l’on dépasse également par la droite. Suivre les pentes montantes les plus douces dans ce terrain vallonné en direction du Sud, en naviguant au mieux dans les dévers qui risquent d’être encore enneigés. Une dernière longueur d’ascension plus raide devrait vous conduire non loin du point coté 2528.

Des cairns disséminés dans les pentes garnies dans diverses proportions de touffes d’herbes, de mottes de terre grasse, d’éboulis et de rochers vont permettre de rejoindre l’arête assez effilée aux alentours de l’altitude 2650. Le sommet marqué d’un cairn est assez étroit, et vous apercevez devant vous (si le temps le permet !) la Tête de l’Encombrette, dont une cassure nette de quelques dizaines de mètres dans la muraille rocheuse vous sépare.

Si le temps le permet, vous devriez avoir une vue assez sympathique au Sud sur les sommets surplombant le Col des Champs : La Fréma et les Aiguilles de Pelens pour ne citer que ceux-là. Je ne peux malheureusement pas vous en donner un aperçu photographique, car la brume et les nuages bas ont constamment bouché la vue de ce côté.

Le retour à la cabane s’effectue par le même itinéraire.

Option 2 : Le Col de l’Encombrette - 2527 m

Pas de problèmes particuliers pour gagner le Col, si ce n’est la présence possible de névés persistants qu’il faudra peut-être contourner (et également une corniche de neige juste au niveau du col, là où le vent aura formé des congères pendant tout l’hiver). Rester sur le GR qui, par de grands lacets, va gagner le Col par une ascension assez régulière. L’intérêt de monter au Col est la vue plongeante qu’il offre vers le Nord sur le Lac d’Allos, avec en toile de fond le Pelat, le Sommet des Garrets et le Trou de l’Aigle. Également directement vers l’Ouest, vous aurez le loisir d’admirer un impressionnant éperon rocheux, avec dans son prolongement la Tête de Valpane.

Retour

Le retour pour ces deux itinéraires est identique à celui de l’aller.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]