Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Tête de l’Estrop (2961m) en boucle par La Foux d’Allos

Auteur : afkalizebone
Source : https://www.altituderando.com/Tete-de-l-Estrop-2961m-en-boucle

Itinéraire à partir de la Foux d'Allos qui présente l'avantage d'un parcours en boucle, et donc assez varié.

Accès

Le départ se fait depuis la Foux d’Allos : On peut gagner le village depuis le Nord par la D908 (en venant de Barcelonnette par exemple) et descendre par le Col d’Allos. On peut aussi venir du Sud par la vallée du Var et Annot puis la Colle Saint Michel, ou depuis Cannes via Grasse puis Castellane et Saint-André les Alpes, et remonter le Val d’Allos toujours par la D908 en passant par Thorame, Beauvezer, Colmars et Allos Village. Tourner à gauche en entrant dans la Foux d’Allos, et se garer sur le parking à côté des terrains de tennis et du départ du télésiège du Pont de l’Abrau.

Itinéraire

La sortie en quelques chiffres :

De la Foux d’Allos à la Baisse de l’Auriac

Départ depuis le parking du télésiège du Pont de l’Abrau. Monter par la large piste de l’Auriac, sur laquelle on croisera une cabane de berger (et peut-être son troupeau dans les parages). Délaisser au croisement le sentier de gauche qui rejoint le Lac des Grenouilles et continuer vers l’Ouest.

Progresser dans le vallon, passer un torrent puis un bosquet de mélèzes. On trouve à la sortie de celui-ci la Cabane de l’Auriac.

Le sentier s’engage dans une zone plus minérale parsemée de blocs entre les prairies. Remarquez la jolie vue que l’on a sur l’impressionnant éperon triangulaire de l’Aiguille. On passe un premier replat, une nouvelle montée puis un second replat où se niche un petit lac. Encore un effort et l’on parvient à la baisse.

De la Baisse de l’Auriac au refuge de l’Estrop

Dépasser le poteau directionnel et plonger sur l’autre versant. Là aussi, la progression s’effectue dans un environnement entre prairie et blocs de grès plus ou moins grossiers. Le faciès de couches minérales inclinées de la Tête de l’Estrop se révèle bientôt.

Passage par une crête où se trouve une petite station de pins cembro. On distingue au fond du vallon le refuge. Continuer de descendre jusqu’à atteindre une bifurcation. Au panneau prendre à gauche en direction du refuge. Franchir la passerelle sur le torrent et gagner le refuge.

Du refuge à la Tête de l’Estrop

A partir du refuge, on suit maintenant le sentier signalé par des traits rouges et des cairns. C’est parti pour un bon dénivelé de 900 D+ !

Le sentier monte vers le Nord-Ouest à travers des pelouses garnies de roches émiettées dont les blocs vont devenir de plus en plus présents et imposants à mesure de l’ascension. On navigue bientôt au travers de plis rocheux que le sentier contourne ou grimpe. Ceci combiné à la présence des névés, il faudra avoir l’œil pour garder la bonne trace sous vos pieds !

Délaisser le sentier partant à gauche à l’altitude 2550 vers le Laverq. Vous ne devriez pas rater les inscriptions rouges sur les rochers à ce carrefour. On continue à progresser dans des névés bien présents sur les dalles obliques.

Le sentier monte vers le Nord dans ce qui ressemble de plus en plus à un chaos de roches, puis bifurque vers l’Ouest en arrivant sur la crête sommitale. Une dernière dalle et l’on atteint le sommet et sa vierge à l’abri dans son refuge de pierres. Du sommet, le panorama est superbe. Profitez de la vue offerte pour reprendre votre souffle après cette rude montée !

De la Tête de l’Estrop à la crête de l’Observatoire

Descendre par le "sentier" de l’aller jusqu’à rejoindre la bifurcation vers l’altitude 2660. Une longue traversée vers l’Est sous la Crête des Barres s’effectue ici, toujours en compagnie des névés, des dalles et des amoncellements de roches. Une fois encore, les traces rouges comme les cairns seront d’une aide précieuse.

Délaisser une nouvelle sente partant vers le Nord en direction du Laverq et par une traversée légèrement descendante, rejoindre le carrefour sous la Baisse et le télésiège de l’Observatoire. On rejoint ici le tracé du GR et par une courte montée on atteint la crête.

De la Crête de l’Observatoire à la Foux d’Allos

Suivre le tracé du GR qui s’engage dans le vallon de la piste noire des 3 Evêchés. Il y aura d’abord de courts lacets dans le premier mur, puis un replat, et enfin une traversée dans un goulet et le passage d’un torrent jusqu’à la large piste à l’arrivée du Télésiège de La Chaup. Pour ne pas avoir à descendre dans la large piste, un sentier part en rive gauche du torrent de l’Aiguille à partir de la première épingle de la piste. Bien plus bas vous rejoignez cette dernière après la source captée pour l’eau potable de la station. Prenez à droite pour parvenir à la gare d’arrivée du Télébenne.

De là, descente dans la piste en restant sur la droite pour ne pas rater la piste du GR juste après le premier pylône du TSD6 de La Chaup. Ce dernier vous ramène au parking du Pont de l’Abrau.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]