Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Crête de la Taillante - Pic Sud (3178m)

Auteur : michel
Source : https://www.altituderando.com/Crete-de-la-Taillante-Pic-Sud-3178m

Qui pourrait résister à l’attrait d’une telle paroi, au plaisir de gravir l'une des plus belles montagnes des Alpes du sud ?

Accès

Molines-en-Queyras puis D.205.
Parking 1,5 km avant le Col Agnel (frontière Italie).

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

"Terrain d’aventure" pour montagnards aguerris.

Itinéraire

Prémices d’une ascension

Du sommet nord, cette montagne ressemble à une immense vague figée au milieu d’une tempête !

De prime abord, on pourrait la croire inaccessible.
Pourtant, c’est en fouillant la paroi du regard que l’on imagine quelques points de faiblesse, un cheminement possible...

Marche d’approche

Départ du petit parking se trouvant à moins de deux kilomètres de la frontière italienne.

Emprunter le GR "Tour du Pain de Sucre" jusqu’au Col Vieux (2806m).

Du col, un sentier permet d’atteindre les abords de la montagne en esquivant plusieurs barres rocheuses (à cet instant non décelables).

Partir nord nord-est en empruntant une sente discrète. Celle-ci prend la direction de la Brèche de la Ruine puis s’oriente au nord en basculant assez rapidement dans un ravin.
Traverser une zone qui alterne bosses rocailleuses et replats herbeux. Progresser à vue en suivant la pelouse alpine qui s’insinue entre les ondulations rocheuses.

Remarque : le lac Foréant est jalonné d’une ligne de protection. « Un petit monde à préserver »
Les bords de lacs de montagne sont des lagunes sensibles au piétinement. Restez sur les sentiers afin de limiter l’impact de votre progression.

Une fois parvenu au pied du premier contrefort, gravir une rampe très raide puis un dévers herbeux (début du pointillé blanc sur la photo).

Suivre le bord de la falaise jusqu’au pied du grand plan incliné.

Vers le sommet

Escalader un premier escarpement rocheux assez raide. Plus haut, les raidillons se succèdent sur un terrain particulièrement délité.

S’élever dans un couloir qui s’escarpe peu à peu.

Atteindre une fissure délimitée sur sa gauche par un petit mur anguleux. On y trouve de bons appuis !

En approchant du sommet, la paroi se révèle moins encombrée de pierres et les nombreuses anfractuosités facilitent l’escalade.

Gagner le faîte de la crête qui se situe en contrebas de la cime.

Poursuivre au sud, sur une bande étroite coincée entre les contreforts du sommet et l’abîme de la face est.

Franchir un dernier mur (II exposé).

Magnifique sommet...une montée courte et esthétique et juste ce qu’il faut de verticalité pour s’amuser !

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]