Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Le Grand Arc (2484m) par le col de Basmont versant Tarentaise (arête sud-est)

Auteur : BA42
Source : https://www.altituderando.com/Le-Grand-Arc-2484m-par-le-col-de-Basmont-versant-Tarentaise-arete-sud-est

Randonnée dans le peu fréquenté vallon de Basmont en versant nord du col homonyme, au contraire du vallon de Montsapey en versant sud parcouru par une voie à grande circulation. La longue arête sud-est, du col au Grand Arc, est très sauvage avec un passage délicat pour franchir le Bec d'Aigle. Le sommet, très fréquenté est magnifique et offre un sublime panorama avec des tables d'orientation (qui contiennent des erreurs). La descente par le sauvage vallon secondaire de la Gittaz est pratiquement désert.

Accès

Les infos essentielles

Balisage

Matériel

Le paysage
La première partie de la randonnée est un peu gâchée par non pas une, mais deux lignes HT qui défigurent le col de Basmont.
Il en est comme des mouches, des moustiques, et des orties, il faut faire avec...

La seconde partie est absolument magnifique jusqu’au retour sur la route forestière et les retrouvailles avec les lignes HT.

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

Du pont de la Planchette au col de Basmont

Du pont de la Planchette, remonter au sud-ouest la piste forestière qui gagne le vallon de Basmont en passant au chalet des Mouches et au chalet de Basmont.

La piste effectue un arc de cercle vers le nord-est.

Après le passage d’un ruisseau, une centaine de mètres avant la ligne HT, un chemin part à gauche, sud-ouest, flèche rose sur une pierre.

Ce chemin remonte l’alpage et se dirige vers la forêt.

Remonter le beau sentier en suivant les marques de balisage.

On sort de la forêt et on atteint le chalet de la Biolle, ouvert et restauré par les chasseurs.

Continuer le sentier qui contourne le chalet par le nord et monte au col de Basmont sous les lignes HT.

Du col de Basmont au sommet

Du col, suivre l’arête au nord-ouest, passer sous les lignes HT et se diriger vers le Bec d’Aigle, alt. 1930m, obstacle majeur de la randonnée.

Sous les dalles rocheuses, partir à gauche en direction de la crête arborée.

Remonter cette crête jusqu’à trouver une trace qui descend dans un petit couloir terreux.

Cette trace traverse ensuite dans les raides pentes du versant sud-ouest du Bec d’Aigle et descend dans une brèche entre ce sommet et la seconde pointe.

Gravir la seconde pointe, raide mais plus facile que le Bec d’Aigle et descendre dans la brèche suivante.

Gravir toute l’arête, en suivant le fil ou les sentes du versant sud. Cette l’arête est herbeuse avec quelques rochers faciles.

Lorsque l’arête devient franchement rocheuse, contourner les ressauts en contrebas, en versant sud, pour remonter ensuite par un couloir mi-rocheux mi-herbeux.

L’avant-dernière pointe se contourne par le versant sud, légèrement en contrebas du sommet.

On atteint la dernière brèche par une petite vire sous l’arête en versant sud.

Remonter les pentes du versant sud. On rejoint la voie normale un peu à l’ouest du sommet.

Le sommet est orné par une croix et on y trouve deux tables d’orientation pour commenter le fabuleux panorama.

Du sommet à la cave de la Gittaz

Du sommet, ne pas suivre l’arête nord-est, même si des randonneurs atteignent le sommet par elle. Le passage n’est pas évident à la descente.

Descendre par un couloir de pierraille en face est, cairns.

Contourner une terrasse rocheuse et prendre plein nord en traversant de gros blocs.

On arrive sur une bonne sente cairnée qui traverse les pentes pour revenir au pied de l’arête nord-est du Grand Arc.

Suivre l’arête, jusqu’à un col, passer des pointes secondaires jusqu’au pied d’une pointe plus haute et plus individualisée que l’on ne gravit pas.

Un peu avant le col sis au pied de cette pointe, prendre une discrète trace qui descend à droite dans le vallon de la Gittaz.

La trace est marquée mais peu confortable. Se diriger vers un piton rocheux bien visible sur une crête secondaire.

Avant d’atteindre le piton, prendre une trace à droite, sud, qui descend dans l’alpage.

On arrive au chalet de la Bourne.

Suivre le bon sentier qui se dirige vers la forêt.

On atteint une clairière. Prendre le sentier qui revient au sud en traversant la forêt et arrive dans un pâturage.

Le sentier se perd. Descendre dans le pâturage parcouru par un ruisseau.

On aperçoit a gauche le chalet de la "Cave de la Gittaz".

Prendre le sentier qui s’y dirige en traversant un ruisseau et un bosquet d’arbres.

De la Cave de la Gittaz au pont de la Planchette

Au chalet, débute une piste forestière longue de plus 5,5 Km.

Cette piste descend en lacets et ne comporte pas de raccourcis.

A la bifurcation de la cote 1485m, prendre à droite.

A la bifurcation de la Savoye, cote 1194m, prendre à droite.

Informations

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]