Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Montagne de Cordeil (2115m), par La Bâtie

Auteur : afkalizebone
Source : https://www.altituderando.com/Montagne-de-Cordeil-2115m-par-La

La montagne de Cordeil ne présente pas un sommet spectaculaire, mais atteindre la cime principale par l'Ouest vous fera pourtant emprunter un cheminement assez sportif. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous en tenir au sommet du Petit Cordeil, beaucoup moins exigeant, et dont vous retrouverez l'itinéraire dans ce même topo.

Accès

Depuis la D908 en entrant dans le Val d’Allos : juste après le Pont sur le Verdon, prendre à gauche la RD52. Passer par Thorame Haute, puis par la RD2 par Thorame Basse, longer le Lac des Sagnes, traverser Thorame Basse, puis Château-Garnier. Traverser enfin la Bâtie et garer votre véhicule juste après le pont sur l’Issole. Le départ s’effectue à partir de la balise au point coté 1064.

Itinéraire

Carnet de route :

Remarque : la carte IGN mentionne l’orthographe du lieu "Cordeil", tandis que les différents panneaux d’information sur le terrain mentionnent "Cordoeil".

Le Petit Cordeil :

Beaucoup plus accessible que son grand frère, ce modeste sommet offre déjà un joli point de vue sur la chaîne du Cheval Blanc et les sommets du Val d’Allos.

Suivre la première partie du tracé par le sentier de petite randonnée.

Orientation :

Pas mal de parties hors sentier :

Difficultés du terrain :

Le Petit Cordeil :

Départ par le sentier PR en longeant le ravin de la luminaire. La pente est assez soutenue et monte à travers la forêt, jusqu’à rejoindre dans un virage la piste forestière. Progresser vers le Sud-Ouest jusqu’au bosquet d’arbres situé à main gauche sur une pente douce. Passer les clôtures (si l’on est hors période d’estive, sinon continuer par la piste) et monter plein Est jusqu’au sommet du Petit Cordeil.

C’est ici que vous ferez demi-tour si vous ne souhaitez pas continuer jusqu’au sommet de Cordeil, en empruntant le même itinéraire qu’à l’aller.

Sommet de Cordeil :

On aperçoit d’ici le sommet du jour, qui était resté caché jusque là. Descendre du Petit Cordeil par sa face Est jusqu’à la baisse au point coté 1704. Longer la lisière du bois en restant de niveau jusqu’au point coté 1713. Une vague sente suit la crête descendante.

La sente cairnée se poursuit sur quelques centaines de mètres à l’attaque de la montée de la face ouest, mais les blocs rocheux et les éboulis finissent par la faire disparaître. Progresser au mieux en cherchant la moindre pente et en évitant les ressauts rocheux. La pente finit par s’adoucir à l’approche du sommet. Celui-ci est étonnamment difficile à distinguer tant son aspect débonnaire tranche avec la rudesse de la montée. Pour appuyer l’aspect modeste de cette cime, un semblant de cairn est posé au "point" le plus haut !

Le hameau d’Argens :

La première partie de la descente est évidente : il vous suffira de suivre la crête vallonnée vers le Sud-Est. A partir de la borne au point coté 1969, la descente sera plus soutenue et il faudra bifurquer vers le Sud puis vers l’Ouest à travers les fourrées, les herbes sèches et les petits éboulis, qui sont d’ailleurs plus aisés à avaler que les pentes d’herbes sèches qui cachent des cailloux grossiers.

S’engager à travers la forêt toujours vers l’Ouest. Vous devrez rejoindre une vague sente en sous-bois, et vous apercevrez des barres rocheuses à main gauche.

On rejoint une piste forestière qui fait jonction avec 2 ou 3 autres pistes à travers des parcelles cultivées. On finit par longer le cimetière et retrouver le bitume.

Retour à la Bâtie :

On passe le pont sur le ravin des Chardonniers. On remonte vers le centre du village. Emprunter le petit sentier passant par le fond du vallon qui remonte à flanc de colline vers le Nord-Nord-Ouest. Continuer à grimper à travers les bois jusqu’à rejoindre la piste forestière sur la crête aux environs du point coté 1500.

Suivre la piste forestière un bon moment jusqu’au carrefour au point coté 1503.

A partir de ce point vous aurez le choix entre revenir à votre véhicule par le sentier PR, soit de vous engager dans l’ubac de Lirette pour une descente plus directe. Pour cela, deux options s’offrent à vous :

Vous voilà de retour à votre véhicule !

La troisième mi-temps :

Après un tel périple, je vous propose un réconfort tout à fait dans le thème de la sortie : la dégustation de la bière de Cordeil !

Je vous mets en lien deux endroits où vous pourrez vous procurer ce délicieux breuvage (à vous de vérifier les horaires d’ouverture) :

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]