Pour imprimer ce topo, il suffit de faire Ficher > Imprimer sur votre navigateur.

Côtes de Nances (Les Balcons du Lac) par le col de l’Épine

Auteur : Jicé
Source : https://www.altituderando.com/Cotes-de-Nances-Les-Balcons-du-Lac-par-le-col-de-l-Epine

Jolie et courte balade, avec plusieurs points de vues sur le lac d'Aiguebelette. Le sentier des "balcons du lac", sur les traces des anciens bûcherons-maquisards qui fabriquaient du charbon de bois...

Accès

De Cogin ou La Motte Servolex, direction Col de l’Épine par D916.

Passer le col et redescendre côté Aiguebelette jusqu’au panneau "Route du Col" (850m), en bordure de route.

Le départ est sous une ligne haute tension.

Quelques places de parking possible.

Itinéraire

Infos pratiques :

Sortie du 08/05/2015

La balade

Au départ de la Route du Col 850m (panneau), on va suivre un large sentier balcon qui va nous emmener vers le joli point de vue principal de la Drayère.

Ce chemin est très bien signalé, panneaux, marques jaunes et balises, mais sans grande utilité pour ce topo, le sentier est bien visible.

On croise un panneau Le Reposoir (810m), et on va pouvoir profiter d’’un premier point de vue.

Encore quelques longueurs pour atteindre le joli belvédère de la Drayère, avec une vue superbe sur le lac d’Aiguebelette.

Poursuivre le sentier, pour arriver sur une balise, au pied d’un rocher...pour une autre vue sur le lac, mais un peu cachée par la végétation.

Ce Topo va s’arrêter ici, si l’on poursuit le sentier, il devient plus escarpé et va redescendre progressivement jusqu’à Aiguebellette.

Retour par le même chemin.

Pour terminer cette balade, on pourra profiter de 2 autres jolis belvédères :

Remarque :
J’ai poursuivi le sentier jusqu’au lieu-dit Les Logers (650m)...ce qui m’a permis de voir une dizaine de chamois traverser le sentier et s’enfuir dans les bois...

Nances et le charbon de bois

Les vestiges de la fabrication du charbon de bois présents dans la
montagne datent de la guerre de 39-45.

Des bûcherons et maquisards fabriquaient ce charbon pour alimenter les véhicules qui fonctionnaient alors au gazogène (gaz issus du charbon de bois) faute d’essence.

Dès l’arrivée des allemands en juin 1940, les pompistes avaient ouvert
les vannes, laissant s’écouler l’essence plutôt que de la laisser à la
disposition des allemands.

Les bûcherons déjeunaient à la cantine
des Villas Dorias (hameau en ruine sur la route du col de l’Epine)

Plus d’info sur les "balcons du lac"...

Diaporama de la sortie et mes photos...

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]