Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Montagne de Faraut - Pointes (2351m) et (2362m)

Auteur : michel
Source : https://www.altituderando.com/Montagne-de-Faraut-Pointes-2351m-et-2362m

Voici une belle occasion d'aborder les ambiances singulières du Dévoluy. Et dire que ces deux cimes ne portent pas de nom ! Pourtant, elles ne manquent ni de caractère, ni d'élégance.

Accès

Juste après Saint-Disdier, prendre la route en direction de la Mère Église et des Gicons.

Suivre la D.520 et se garer au parking à la sortie des Hauts-Gicons.

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Pour montagnards aguerris ayant l’habitude de progresser sur des itinéraires sauvages.
"Terrain d’aventure" sans grande difficulté technique mais parfois exposé.

Quelques passages vertigineux. Il va sans dire que l’appréhension du vide est rédhibitoire.

Casque recommandé

Itinéraire

Vers la Pointe 2351

C’est parti pour l’ascension de ces deux beaux sommets quelque peu délaissés !

Départ : Parking "Le Serre" à proximité d’un pylône (1362m).

Emprunter le chemin qui surplombe les Adroits en direction du Col de l’Aup.

Suivre la piste sur 2.5km (environ). Puis, laisser à main gauche le sentier qui mène au col de l’Aup (trajet retour).

Franchir le Torrent des Queyras. De suite après, abandonner la piste pour une sente de berger qui s’oriente au nord (rive gauche du torrent).

Poursuivre par une traversée ascendante où des sapinières clairsemées succèdent aux zones de pâture (Le Jas- orientation est).

Repérer une croupe herbeuse dominée par un large ravin encombré d’éboulis (2040m). Atteindre la croupe puis, par une montée plus franche, traverser le pierrier qui s’ensuit.

Butter sur un premier ressaut assez facile à escalader.
Bifurquer au sud en suivant un balcon herbeux. On profite de cette opportunité du relief pour atteindre le pied d’une barre rocheuse striée.

Escalader le ressaut délité (II). Après une zone de replat, repérer une vire aérienne qui file dans la face ouest.

Sortir de la zone rocheuse en mémorisant les infléchissements du parcours. Grimper une pente herbeuse abrupte (40°) jusqu’au premier sommet (2351m).

Vers la Pointe 2362

Bien qu’assez courte, la ligne de crête séparant les deux cimes surplombe un à-pic impressionnant.
Des aptitudes à tutoyer le vide sur un terrain souvent délicat seront nécessaires pour gagner la Pointe 2362.

Longer au mieux la crête vertigineuse en perdant un peu de hauteur.
Contourner un éperon rocheux par la droite. Une ultime pente herbeuse livre l’accès au sommet (2362m).

Quelle vue époustouflante du sommet !
Quelle sauvagerie... même pas de cairn !

Quel contraste avec les grands sommets tant convoités ! Ceux-là même que j’aperçois juste en face.

« Ici, c’est le royaume des caprins... si peu d’humains ont dû fouler cette cime ! »

L’itinéraire du retour

D’abord par le même trajet.
La descente délicate requiert une attention de tous les instants.

Une variante possible : afin de profiter plus longtemps des grands alpages, gagner le Ravin de Pierroux puis, après une courte grimpette, rejoindre la fantastique ligne de crête dominant la Souloise.

Atteindre le Col de l’Aup (1680m). Le sentier qui passe à proximité de la cabane homonyme permet de boucler cette belle aventure.

Remerciements à Dyn’s pour sa photo prise sur les crêtes du Pierroux.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]