Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Tête de l’Autaret (3021m) et Pelvat de Chabrière (3157m) - variante printanière

Auteur : michel
Source : https://www.altituderando.com/Tete-de-l-Autaret-3021m-et-Pelvat-de-Chabriere-3157m-variante-printaniere

Cette longue randonnée sublimée par la neige de printemps offre la possibilité de rafler deux sommets frontaliers dépassant les 3000m. Aux confins d'un des vallons les moins fréquentés du secteur, une nature intacte attend le globe-trotter avide d'espace sauvage. Il se peut même que le plaisir de la contemplation prenne le pas sur l'objectif de conquête.

Accès

À Saint-Paul-sur-Ubaye, prendre la D25 et remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking juste avant le hameau de Maljasset.

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Précautions pour cette variante de printemps :

Itinéraire

Vers la Brèche de l’Autaret

Je n’ai probablement pas besoin de "faire l’article" pour quiconque s’est déjà aventuré dans le secteur. Pourtant, je recommande vivement ce périple printanier qui m’a particulièrement séduit.

Quitter le parking et traverser le hameau de Maljasset. Après les dernières maisons, se diriger vers l’église. Emprunter le chemin qui franchit l’Ubaye par un petit pont (1912m).

Prendre la direction du Vallon de Mary que l’on abandonne assez rapidement. Moins de 500 mètres après le pont précité, bifurquer à gauche (poteau indicateur - Col de l’Autaret).

Traverser le Ravin de l’Alpet en poursuivant au nord-est par un beau parcours en sous-bois.

De nombreux cervidés trouvent refuge au sein de cette magnifique forêt. Tout proche, j’observe l’un d’entre eux. Le regard fixe de l’animal trahit son inquiétude, et il ne tarde pas à détaler.

Sur le flanc de l’Alpet, l’itinéraire qui longe l’Ubaye atteint le Plan de Parouart (2054m).

Suivre le bord de la zone alluviale en lisière du bois (poteaux indicateurs).
Repiquer plus vigoureusement dans le sous-bois par quelques lacets en surplomb du Ravin de Chabrière.

Le sentier qui s’oriente au sud-est remonte en rive gauche du Ravin de Chabrière.

Au point coté 2221m, il est possible de changer de rive en traversant le torrent. Toutefois, une sente discrète permet de continuer du même côté jusqu’aux environs de l’altitude 2312m.

Monter en direction de la Casse des Marchands (le sentier ne se dirige pas vers la Bergerie de Chabrière comme semble l’indiquer le tracé de la carte IGN).

Franchir un chaos constitué d’enchevêtrement de roches multicolores. Déboucher dans l’un des vallons les plus sauvages du massif.

Le Plan de Chabrière est une vaste zone plane traversée par l’impétueux torrent homonyme.

Vers 2700m, la pente se fait plus franche. Au beau milieu du champ de neige, j’entends le frémissement du torrent devenu invisible.
Atteindre la Brèche de l’Autaret (2913m).

Vers le Pelvat de Chabrière

De la Brèche, perdre une centaine de mètres avant de contourner les barres rocheuses.
Probablement soufflée par le vent, la pente que je découvre est dépourvue de neige.

Une montée sèche dans un pierrier délité permet d’atteindre le sommet convoité. Sans l’appréhension du vide, il est préférable de passer au plus près des barres rocheuses.

Un peu plus de 300 mètres de pentes raides et le premier sommet est gravi ! Le Pelvat de Chabrière (3157m).

Le vent emporte dans sa tourmente les volutes nuageuses.
L’air y est vif ; la vue époustouflante !

Je reconnais un nombre invraisemblable de cimes tout azimut.
Seuls quelques pics italiens font de la résistance en échappant à l’identification.

Pour la descente, récupérer la même pente en évitant cette fois de traverser les zones de dalles.

Vers la Tête de l’Autaret

Une fois redescendu, gagner le pied de la face ouest de la Tête de l’Autaret. Il ne reste plus qu’à gravir le versant schisteux avantageusement recouvert par la neige.

On atteint la crête entre le point 2931m et le sommet.

La Tête de l’Autaret (3021m) mérite ce petit supplément d’effort !

Retour par le même itinéraire

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]