Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Montagne de Robion (1660m), montée par la Chapelle St-Trophime, et descente par l’arête ouest

Auteurs : Agarock , Gégé56 , Rapha06
Source : https://www.altituderando.com/Montagne-de-Robion-1660m-montee

L'ascension en traversée d'une magnifique montagne du Parc Naturel Régional du Verdon située entre Castellane et le Grand Canyon du Verdon.

Accès

De Draguignan, emprunter la D54 puis D955 et rejoindre le village de Comps sur Artuby.

Poursuivre sur la D955 en direction du village de Jabron.

Laisser celui de Trigance (à gauche) et descendre jusqu’au Pont de Soleils qui enjambe le lit du Verdon et permet de rejoindre sa rive droite.

Se garer au bord de la route.

Itinéraire

Informations

Difficultés

Itinéraire

Du Pont de Soleils, emprunter la petite sente qui part dans les bois et qui va longer, un temps, la rive gauche du Verdon.

Celle-ci est très discrète mais son départ se situe entre les deux panneaux, à droite de la route, juste avant de traverser le Pont de Soleils en direction de Castellane / La Paluds sur Verdon.

Cette sente monte ensuite en lacets à travers les bois et longe vers le sud-est, la barre rocheuse au-dessus de nous.

Ensuite, elle est dirigée plein est vers Fontpuge que l’on rejoint au bout de 25 minutes de marche.

Vers l’altitude 970m, bifurquer à gauche sur une large piste qui monte plein nord et laisser le sentier qui rejoint une autre piste carrossable marquée par un virage en épingle bien visible (voir carte IGN - point coté 960 et la toute dernière photo de ce topo).

Suivre cette piste qui part à un moment donné vers le nord-ouest puis bifurque plein est.

À l’endroit de cette bifurcation, se trouve un sentier, à gauche de ce virage, qui monte plein nord : il s’agit là, du sentier de descente de retour qui passe à travers les barres rocheuses de la face sud de la Montagne de Robion, et notamment à droite de la Barre Rousse (voir plus loin et dans le chapitre "difficultés")

Poursuivre dans les bois toujours vers l’est en longeant les grandes barres rocheuses de la Montagne de Robion.

Passer sous les pylônes électriques dirigés nord-est vers Robion et rejoindre la Basse de la Doux au niveau du croisement du sentier et d’une piste carrossable (point coté 1151).

On aperçoit le village de Robion que l’on rejoint en 10 minutes.

Au centre de celui-ci, bifurquer à gauche (plein nord) en direction de la Chapelle St Trophime (panneaux indicateurs).

Suivre le sentier qui est de moins en moins évident au fur et à mesure de la montée, et rejoindre la Chapelle St-Trophime par une montée assez raide.

Un escalier rocheux et un câble en main courante permet d’y accéder.

Après la visite (non obligatoire pour l’ascension du sommet) redescendre, et contourner par la gauche (ouest) la chapelle afin de monter dans une combe fermée au nord par la barre rocheuse de Robion.

Le parcours est raide et emprunte un pierrier pas très stable ainsi que quelques ressauts rocheux à enjamber.

Rejoindre le pied de la barre et repérer un couloir à droite de celle-ci qui permet d’atteindre une grande vire horizontale orientée vers l’est.

Escalader prudemment ce couloir et traverser la vire en passant à travers une chatière.

Le début du parcours dans la vire se fait presque accroupi, puis celle-ci s’élargit.

Au bout de la vire, poursuivre la montée vers le nord par quelques gradins faciles à escalader.

Continuer l’ascension à travers quelques pierriers et d’autres gradins faciles sur environ 200 mètres de dénivelé.

Atteindre alors la crête, et bifurquer plein ouest pour rejoindre le sommet de la Montagne de Robion (1660m) orné d’un cairn ainsi que d’un panneau indicateur.

Par temps clair, la vue est immense : au nord-ouest le Mourre de Chanier, et la Crête de Berbené, au nord les Cadières de Brandis, le Sommet du Pré Chauvin avec derrière les Préalpes de Digne.

Au nord-est, les sommets du Haut Verdon : Pelat, Cimet, Sommet de la Fréma, Grand Coyer

À l’est le Pic de Chamatte, Crête de la Bernarde, Picogu et Teillon, et au fond le Mercantour, le Mounier et même l’Argentera.

Au sud-est la Cime du Cheiron, et le Lachens... etc...

Après cet intermède, reprendre la marche vers l’ouest sur une large crête.

Rejoindre l’antécime de la Montagne de Robion (1629m) sur laquelle se trouve un poteau.

Poursuivre derrière celle-ci et déboucher sur une impressionnante arête qui descend de façon assez abrupte.

Celle-ci est étroite, toute en calcaire, mais néanmoins confortable avec du rocher solide et de très bonnes prises.

Ce parcours en arête est magnifique mais doit se pratiquer avec la concentration la plus extrême.

Au bout de celle-ci, le parcours s’élargit à nouveau et rejoint le sommet de la Plaine des Arragis parsemée d’arbres morts qui jonchent le sol.

Descendre cette partie et basculer à gauche de celle-ci (sud) afin de repérer le départ de la seule sente, quelque peu salvatrice, qui va permettre de passer à travers les nombreuses barres rocheuses de la face sud de la Montagne de Robion.

Repérer d’abord, sur la carte IGN la Barre Rousse et son point coté 1214, c’est au-dessous de ce point (sur la carte) que se trouve le pointillé qui représente cette sente.

Cette sente descend de façon assez raide à travers une zone boisée et plusieurs grandes barres rocheuses et rejoint Fontpuge par la large piste de l’aller (détaillée plus haut - dernière photo du topo).

Prendre alors, à droite (ouest) et effectuer le retour jusqu’au Pont de Soleils, par le sentier emprunté en début de parcours.

Petite vidéo au sommet :

Petite vidéo sur l’arête ouest

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]