Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando9223

Auteur : Alexandre
Source : https://www.altituderando.com/rando9223

Départ de la randonnée en amont des Échines dessus (1449m), à la fin de la route asphaltée (marche d'approche allongée). Ascension par la face sud-est puis par l'arête aérienne du Dos du Pachonier pour le final. Descente par cette même arête à partir de l'altitude 2470m, sans passer par la Petite Aiguille de Praina.

Accès

Non renseigné

Itinéraire

C’est une face sud-est partiellement enneigée que je découvre en arrivant au chalet de Praina, les crampons s’avèreront malgré tout indispensables pour venir à bout de ce sommet.

Après la traversée des restes d’une coulée datant de la fin de l’hiver, la pente se relève franchement. Profitant au maximum des zones herbeuses de plus en plus minces, je parviens à l’altitude 2530m sans mettre un pied dans la neige.

Alors que le sommet semble si proche, un grand névé barre la route sur la partie la plus raide de la face sud-est. Comme je me trouve sur la gauche de la face, côté Dos du Pachonier, je choisis la plus courte traversée du névé en direction de l’arête.

Reste encore à gravir des dalles particulièrement raides après le névé, puis les derniers mètres sur l’arête concluent magnifiquement cette ascension, avec une arrivée face au Mont Blanc.

Vue du sommet, l’arête du Dos du Pachonier a belle allure, c’est donc par cet itinéraire que j’envisage la descente. Afin de contourner un gendarme infranchissable vers l’altitude 2500m, il est nécessaire de revenir dans la face sud-est.

Après les dalles, le cramponnage et le décramponnage, je rejoins l’arête vers l’altitude 2470m. L’accès se fait sur une pente déversante et le piolet s’avère bien utile.

Ensuite, l’arête est aérienne et ne présente qu’une seule difficulté vers l’altitude 2450m. Un petit gendarme doit être contourné, de préférence par la droite dans le sens de la descente. Le terrain est exposé mais il y a un peu d’herbe qui accroche, alors que du côté gauche, c’est de la roche éclatée et instable.

Cheminement plus tranquille à partir de l’altitude 2350m, l’arête devient essentiellement herbeuse et s’élargit progressivement.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]