Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando9821

Auteur : JULFORZO
Source : https://www.altituderando.com/rando9821

Une longue et magnifique journée en Haute-Maurienne !

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Nous avons fait de nuit la marche d’approche au refuge d’Avérole, ça évite de mesurer la (longue) distance sur route ... Arrivé au refuge, on prend à main gauche le sentier du TB aux marques rouges et blanches.
Le sentier du TB (Tour de la Bessanese) est bien marqué, mais quelques modifs de terrain ou des reculs de névés obligent à s’adapter (souvent des cairns), mais on atteint toujours bien le Passage, que ce soit en suivant les cairns vers la gauche ou en passant à droite du glacier final.
Du Passage du Colerin à la Pointe de Colerin, on s’élève d’abord dans la face par de nombreuses traces possibles dans les éboulis raides puis vient ce fameux passage de la dalle, qui est surtout impressionnant.

Une journée entre amis, dans des décors somptueux, en altitude et avec un temps parfait !

Oui tout était réuni, et même si l’objectif premier était l’Albaron, cela n’en demeure pas moins une top sortie !

En direct du parking des Vincendières, cela fait une grosse bambée qui se rappelle à nous à la descente ...

Les paysages sont superbes : les alpages d’Avérole sont enchanteurs, on est entouré et dominé de sommets impressionnants (Pointe de Charbonnel, Bessanese, etc.)

La remontée du sentier du TB est soutenu, avec quelques variantes obligatoires pour retraverser le torrent ou encore arriver à la selle glaciaire sous le Passage du Colerin.
Du passage d’ailleurs, on découvre la vue sur le Piémont qui était ce jour-là sous une mer de nuage, magique !

Ambiance au passage des dalles avant la Pointe de Colerin : c’est impressionnant et exposé mais techniquement peu compliqué. Et surtout ludique et ça apporte un petit cachet en plus à cette rando déjà bien complète.

La Pointe du Colerin est atteinte avec un panorama à couper le souffle !

L’Albaron est vraiment à bout de bras et l’arête/crête ne pose plus de problème, mais ce sera pour une autre fois !

A consommer sans modération !

Et nous n’avons croisé personne à la montée (bon, il était tôt aussi ...) et quelques personnes au Passage en route pour le TB. Mais où sont donc les gens ?
Ah oui, d’après un ami qui y était, ils étaient tous au refuge Carrel sur l’arête du Lion au Cervin : 100 personnes pour 40 couchages, du jamais vu, même pour les guides locaux ...

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]