Chaussures "jetables" ???

Le 8 novembre 2014 à 01h34

Mes chaussures de rando (de marque connue, et pas les moins chères) on fini leur vie aujourd’hui... La semelle usée, les reliefs avaient presque disparus à certains endroits, au point de devenir dangereuses à la moindre traversée de dévers terreux ou herbeux... Je les avais inaugurés en juin, et elles ont à peine fait la saison, malgré la météo maussade... Mes paires précédentes n’ont guère tenu plus longtemps.

Je veux bien croire que je randonne plus que la moyenne (environ 1 sortie par semaine), cependant, est-il normal qu’une paire de chaussures soit bonne à jeter après même pas une saison ?

Je me souviens de mes anciennes chaussures des années 80... Elles me faisaient 5 ans au moins... Certes un peu plus lourdes, mais le temps les moulaient à mes pieds et elles m’allaient comme un gant...

Est-on entré dans l’ère du tout jetable, où tout est prévu pour s’user et s’autodétruire rapidement pour alimenter notre économie consumériste, ou est-ce juste moi qui, dans des crises de somnambulisme, toutes les nuits frotte mes chaussures sur une râpe à fromage ?

D’autres (parmi les vétérans, notamment) partagent-ils mes constatations ?
Quels sont les conseils pour s’équiper avec l’esprit "durable" ?

Réponses

  • par Le 8 novembre 2014 à 08h07

    Pour info je connais un bon cordonnier qui remplace les semelles par des semelles vibram et redonne une seconde vie au chaussures.

  • par Le 8 novembre 2014 à 11h32

    Salut Pascal,
    Depuis quelques années, je ne pars en montagne qu’avec des chaussures légères de type "marche d’approche" (en saison estivale). J’en suis ravi et mes articulations reconnaissantes. Cela dit, vu les endroits où je les mène, je sais qu’elles vont souffrir... A l’heure où je te parles, elles sont chez le cordonnier ! (moins de 2ans après l’achat). Cela permet de repartir pour une saison complète. Pour mes chaussures d’alpinisme, elles furent ressemelées une fois par un spécialiste de ce type de chaussure (sur Marseille). Je pense que d’autres endroits cèderont avant l’usure de la semelle !

  • par Le 9 novembre 2014 à 09h27

    Sujet intéressant. Pour ma part je garde mes chaussures longtemps. Mais je n’utilise pas de chaussure très légères en montagne, type trail. Je prends parfois des chaussures basses, d’approche. Elles ont des semelles résistantes, et ce sont les coutures qui lâchent les premières. Il faudrait que tu nous dise de quelle chaussure il s’agit parce que une petite saison et puis poubelle, il y a quelque chose qui ne va pas...

  • par christopheLe 9 novembre 2014 à 11h55

    Pas constaté de baisse de la qualité de fabrication des chaussures de marche. L’année dernière, j’ai tout renouvelé chez Tecnica, chaussures basses et hautes, rien à dire jusqu’ici. Mes précédentes, une paire de Lafuma, ont duré 11 ans ! Tu as dû tomber sur un mauvais numéro... Je ne sais pas si la garantie joue pour une usure anormale de la semelle, mais tu peux toujours les ramener au revendeur pour les lui montrer, ça l’intéressera sûrement.
    En revanche, j’ai constaté une baisse de la qualité au niveau du confort : les 3/4 des chaussures que j’ai essayées étaient immettables (trop serrées au bout, semelle déversée, talon trop bas, etc.) ; on nous vend vraiment n’importe quoi !

  • par Le 9 novembre 2014 à 12h17

    Les chaussures d’alpinisme ressemelées sont des trangos (modèle cuir). Je les possède depuis une quinzaine d’année, peut-être plus. Ce sont des chaussures assez robustes de par leur conception. Pour les chaussures de marche d’approche, elles sont à l’évidence plus fragile. Et je te rejoints Paul, bien que les semelles ne semblent pas s’être usées prématurément, ce sont les coutures latérales qui ont lâché. (utilisation intensive)
    Je ne serais dire (par comparaison) si les chaussures actuelles sont plus fragiles du fait de leur conception (plus légère) ou s’il s’agit d’un calcul lié à une société consumériste. (sorte d’obsolescence programmée.) Mes dernières chaussures d’alpinisme, plus techniques que les trangos, semblent bien résister au temps.

  • par Le 11 novembre 2014 à 08h48

    Bonjour galipette...
    Effectivement, au vu de ton récit, il y un souci avec la qualité de tes chaussures.(mais pas seulement)

    Il serait préférable de donner la marque et le modèle pour que le gens puissent comparer les avis et donner leurs conseils.

    Une chaussure de bonne "qualité " pour certains sera une mauvaise chaussure pour d’autres...

    Toutes les chaussures ne conviennent pas à tout le monde, à ce titre, une personne lourde devra être équiper de semelles plus résistantes, un trek dans le sable ne demande pas le même type de chaussures que sur la "barre des ecrins".

    Je reviens sur tes chaussures des années 80, les fabricants avaient comme seul but de fabriquer des chaussures solides tout terrain mais pas vraiment efficace non plus car on ne peut pas tout avoir.

    Le seul conseil que je puisse te donner et je l’ai vérifié il y a encore peu de temps, est d’aller dans un magasin "spécialisé" ou le vendeur te proposera des chaussures adaptées à ta morphologie et aussi au type de revêtement que tu vas rencontrer...

    Je ne sais pas si j’ai le droit de donner les noms de magasin donc par MP si tu les désirés.

    A très bientôt et bonne chance pour tes prochaines chaussures ......

  • par Le 11 novembre 2014 à 09h47

    Merci pour la réponse et les conseils avisés mais il y a erreur sur la personne !

  • par Le 12 novembre 2014 à 19h48

    Pardon ...
    Message adressée à Pascal
    Toutes mes excuses

  • par Le 14 novembre 2014 à 11h40

    Curieux ce qui t’arrive.
    As tu essayé le ressemelage ?
    Je l’ai fait cette année sur 2 paires (une basse Lowa et une haute Meindl toutes deux à intérieur cuir) achetées en 2010 et les résultats sont satisfaisants bien que les Meindl ne supporteront pas un second ressemelage car les coutures commencent à lâcher.
    Tout dépend aussi du type de sorties que tu entreprends : si tu fais en majorité du "tas de cailloux" (style Dévoluy par exemple), ta semelle va s’user plus vite.
    J’ai aussi des sandales fermées Keen et des chaussures d’alpi Keyland, mais celles-ci ne servent pas assez souvent pour être usées rapidement.
    Je sors également une fois par semaine (voire un peu plus)et tu as du tomber sur un mauvais numéro (j’ai eu un souci de cet ordre avec des Salomon il y a quelques années, d’ailleurs remplacées par Salomo sans souci).

  • par AlexisLe 27 novembre 2015 à 21h18

    J’ai également noté une tendance à la fragilité des vêtements/chaussures ces dernières années. Pour les chaussures j’étais adepte de La Sportiva, mais quand ce n’est pas la semelle qui se déchire ce sont les coutures et les oeillets qui pètent. Je me chausse avec du Bestard maintenant, et je n’ai pas encore trouvé de défauts.
    Sorties environ 3 fois par mois avec pierriers, coincements de pieds dans des fissures, neige, glace, pierre volcanique, ruisseaux et boue... et aussi des sentiers

  • par Le 27 novembre 2015 à 22h50

    Pour que tes semelles ne durent même pas une saison, il y a en effet souci !
    De mon côté, je randonne uniquement en chaussure hautes (pour la tenue de la cheville) et j’ai constaté également une baisse de la qualité.
    Mes Asolo m’avaient tenu 4 ans, alors que mes Garmont achetées en mars tiendront tout au plus jusqu’à l’été prochain...
    A un rythme de 2000m de dénivelé / 40km par weekend environ.

  • par Le 28 novembre 2015 à 09h10

    Effectivement j’ai constaté également cette évolution sur mes 3 dernières paires de chaussures. Mais si je compare ce chaussures à celles de mes débuts (Galibier, Semly etc...) les nouvelles chaussures sont plus légères, plus étanches, plus souples et plus confortables avec l’emploi de nouvelles matières sans doute au détriment de la solidité.
    De plus on a compliqué les chaussures ( esthétique ? mode ?) par une multiplication de coutures qui sont des points faibles.
    J’ai fait ressemeler mes Lowa, Mendl par un cordonnier compétent qui m’a indiqué qu’il fallait faire attention à l’état de la tige des chaussures car quelquefois celle-ci était fatiguée et devenait une source d’ennui (douleurs , ampoules). L’avantage du ressemelage c’est que l’on peut choisir sa semelle vibram : dureté longévité, accroche rocher mouillé ...)mais c’est un compromis chaque semelle a été concue avec des qualités différentes.
    Aujourd’hui j’ai des Hangwag avec une semelle plus "élastique" ( mes genoux apprécient) mais usure ?

  • par Le 28 novembre 2015 à 17h28

    Tout pareil Jihem, des koflach coques plastiques avec chaussons intérieurs pour l’alpinisme et des Galibier (Trappeur) cuir pour le reste (tout venant) ressemelé Vibram une fois -cordonnier de Cognin au bout de 8/10 ans mais les coutures des talons ont fini par céder 2/3 ans après. Ensuite des MID Eider assez résistantes et plus légères achetées à Eloise 01 vente directe d’usine (fabricant). Il est vrai que les grandes marques y compris Françaises font fabriquer leurs modèles à moindre coût dans d’autres pays et pour une société de consommation devenue peut être peu regardante sur la qualité et qui privilégie l’aspect, les records de légèreté,...et pousse à la consommation.
    A l’instar de tous les anciens appareils ménagers, TV, voitures, moto, etc. qui étaient construits pour durer et la marque était un gage de confiance les chaussures suivent le même raisonnement de vente. Je ne devrais pas le dire mais je le dis quand même "c’était mieux avant" ! :o)

  • par Le 29 novembre 2015 à 11h25

    @ Le Mauriennais, nous avons le même cordonnier et j’ai toujours les Koflach avec un chausson fatigué.

  • par Le 29 novembre 2015 à 13h35

    Pour les Chambériens le cordonnier de Barberaz ressemelle en Vibram et reprend les coutures.

  • par Le 29 novembre 2015 à 15h55

    Joëlle :
    On ne peut ressemeler les chaussures qu’une seule fois et les reprises de coutures ont leurs limites dans la durée.

    Le Mauriennais, :
    « C’était mieux avant... » Sais-tu que Platon était déjà de cet avis ? ‪
    Même si je partage l’idée (générale ?) sur la fragilité des chaussures récentes, ce qui ne se perd pas c’est le sentiment que tout se perd.

    Pour rien au monde, je ne remettrait mes godillots des années 80, (début de mes pérégrinations alpines), et je serais curieux de voir la tête des gens si l’on remettait en magasin du matériel de cette époque !
    Je trouve très chouette les couleurs, les choix, l’esthétique et la technicité associée à la légèreté du matériel actuel... on ne va pas bouder son plaisir !
    Laissons les articles d’antan au rayon nostalgie et souvenirs et tentons plutôt de regarder ce qui cloche aujourd’hui.

    La démocratisation de la montagne, qui n’est plus réservée à une élite, est une bonne chose en soit. Le revers de la médaille, c’est que les produits ne sont pas toujours de bonne qualité. Nous sommes en effet dans une société consumériste (mais ce n’est pas d’aujourd’hui) et la plupart des marques fabriquent leurs produits à l’étranger. Il y a heureusement de très bons produits qui perdurent dans le temps.

    Pour les chaussures, l’équilibre entre résistance légèreté et technicité ne semble pas totalement résolu. J’aurais tendance à regretter le cuir, mais sans pour autant sangloter sur le matos de l’époque.

  • par Le 29 novembre 2015 à 17h14

    Michel : les "super-guide" le top des années 70 sont toujours proposées, les miennes ont trouvées leur place au grenier.
    Pour avoir été convertie au modèle "approche basse", certes pas étanche et probablement moins costaud mais 700g de moins à traîner, mes grosses Meindl island vont y séjourner elles aussi plus que prévu.

  • par Le 29 novembre 2015 à 18h21

    "Je trouve très chouette les couleurs, les choix, l’esthétique et la technicité associée à la légèreté du matériel actuel... on ne va pas bouder son plaisir !
    Laissons les articles d’antan au rayon nostalgie et souvenirs"
    Je pense qu’on est tous de cet avis. Mais avant comme maintenant, les chaussures sont chères : une bonne paire robuste à tout faire c’est quasiment un quart d’un salaire mensuel pour la plupart des gens. Pour l’equivalent de 250 à 300€ avant on avait du matériel itilisable pendant 5ans. Maintenant si ça dure une année sans qu’on y bricole on est content.
    (Le sujet est axé sur les chaussures, mais c’est encore plus valable pour les vêtements)

  • par Denis du DévoluyLe 13 février à 10h53

    Bonjour à tous et toutes,
    J’ai utilisé des chaussures aso— qui malheureusement n(ont pas fait un an, il y avait des trous (absence de matière) dans la semelle.
    J’ai basculé en chaussures cuir de la marque jaune italienne Spo---- et après un an semelle très usées surtout devant.
    Ressemelage à prévoir, sur un forum j’ai pu lire qu’il fallait sécher les chaussures 3 à 4 semaines pour que la colle soit parfaite. Un ami a fait réalisé le ressemelage et utilisation des chaussures 4 jours après collage à provoqué la décolle partielle.
    Il y a t’il un retour d’expérience sur le repos pour finir le séchage de la colle.

    Merci

  • par Le 13 février à 14h56

    Bonjour,

    J’en suis à ma 6ème paire de NEPAL TOP de cette marque "Jaune". Je confirme que la durée de leurs semelles est lamentable. Je continue à m’équiper de ce modèle car d’une part elles accrochent super, mais surtout c’est le confort idéal pour mes pieds.

    J’en ai fait ressemeler une paire chez un spécialiste des chaussures de montagne. Je l’ai utilisée plusieurs fois sans attendre les 4 semaines (d’ailleurs je ne savais pas qu’il fallait attendre). Il n’y avait pas eu de décollage précoce mais en revanche le souci est venu de la perte d’au moins une demi-pointure suite à cette opération de ressemelage. Chaque sortie c’était le martyre donc direction la benne à chutes (avec quand même un certain ressentiment car les coques étaient encore nickel et ça m’avait coûté un bras).

    Déjà par le passé j’avais fait ressemeler deux paires de chaussures d’autres marques et j’avais eu le même résultat : pas de décollage précoce mais une perte de pointure. Je pensais que des progrès avaient été faits là-dessus. mais apparemment non.

    (Attention que la semelle du ressemelage soit bien celle spécifique au modèle)

  • par Le 13 février à 17h16

    Les semelles, c’est comme les pneus, si on veut de l’adhérence, il les faut tendres donc avec une usure rapide...

    J’ai les Népal Trek Evo, très semblables au Népal Top, et effectivement les semelles me font qu’une année (j’aime la caillasse !). Mais au bout de trois ressemelages, elles ont un peu perdu en confort à l’avant du pied... sinon le cuir, le pare-pierre, les œillets n’ont pas bouger d’un poil...

    J’ai également les Charmoz de chez Scarpa (modèle léger très confort) que je m’étais procuré en attente des ressemelages des premières (et puis c’est toujours utile d’avoir une deuxième paire quand l’autre n’est pas sèche lorsqu’on enchaîne les randos sur une semaine). Les passages en pierriers ont endommagé les tissus latéraux que j’ai réparé avec une couche de ShoeGoo, de la colle spéciale pour chaussures (à la base pour les chaussures de skate), elles ne bronchent plus d’un poil !

    Quant à l’étanchéité, pour les deux paires, même avec entretien, elle semble être un mythe à long terme...

  • par Le 13 février à 20h30

    Bonjour à tous ! Ayant un rythme de rando de folie (2 à 3 par semaine et + lors des vacances) j’ai testé quelques paires de chaussures, notamment des Népal Evo & Népal Evo Trek et à chaque fois c’est la même histoire : en un été elles sont bouffées (bon je l’ai cherché aussi ;)) mais c’est vrai que ça s’use vite et même lors de randos classiques…

    Depuis l’automne, j’ai changé de camp, je prends que des type alpi 3 saisons de chez Garmont (je sais plus le modèle mais elles sont bleues/jaunes) et pour le moment j’en suis très satisfait et très étanches au passage.

    Ah oui aussi, celles que j’ai actuellement sont hyper confortables, encore mieux que dans les anciennes, c’est limite des "pantoufles" ;)

    Après ce n’est que de mon avis chacun est libre de faire son propre choix, il y en a pour tout le monde ;)

    Si il y’a bien une marque que je conseille, c’est celle-ci car elles sont moins chères que les autres marques (150 à 200 max.) que d’autres grandes marques...

  • par PascaleLe 17 février à 19h39

    On m’a offert des chaussures TECNICA (chères) que je n’ai jamais portées, juste avant une absence de plusieurs années. A mon retour, je les retrouve au milieu de mes autres chaussures de montagne. c’était les seules dont la semelle tombait en morceaux !!! que faire ?

  • par MDLe 14 mars à 16h45

    Bonjour,

    J’ai personnellement des Lowa Renegades. Confort parfait. Longévité décevante : la semelle s’effrite et se détache par l’avant. Même pas possible de recoller car la semelle vibram part en "poussière".
    Je pense que je vais me diriger sur des chaussures moins coûteuses et en changer plus souvent...

  • par AlexLe 3 juin à 14h30

    Perso je tourne avec trois types de chaussures différentes :

    • quand je fais du 3000 en sentier, je prends de l’entrée de gamme basse de chez Décathlon (j’ai même fait une quarantaine de sommets avec un modèle à 14 euros des années 1990 => j’étais jeune et fauché) ; actuellement, je tourne avec une paire basse à 70 euros, de vrais chaussons qu’il m’arrive fréquemment d’utiliser en ville sur le bitume pour me reposer les pieds.
      J’ai même été contraint l’année dernière de grimper avec des Skechers en mousse, car mon gamin avait oublié ses chaussures de montagne à la maison et j’ai dû lui prêter les miennes au départ du sentier : bien évidemment mes Skechers étaient bien usées à l’issue et surtout, mieux vaut bien regarder à chaque fois là où on met les pieds, car ça peut être dangereux pour les têtes-en-l’air.
    • quand je fais du 3000 hors sentier plus technique avec névés/glaciers je prends une bonne paire de chaussures d’alpinisme moderne ultra/légère, bien évidemment cramponnable ;
    • quand je fais des pierriers ou de la prospection minéralogique, je prends ma bonne vieille Meindl-Badile en cuir ressemelée (plus solide et efficace contre les très nombreuses vipères).
      En gros, chacun fait comme il le sent en fonction de son vécu.
Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...