Frottement haut du talon en montée avec tige haute

Le 8 octobre à 21h37

Bonjour à tous,
Habitué jusqu’ici aux longues randos/trek en terrain majoritairement plat (< 500 D+ / j on grossièrement), j’ai déménagé il y a peut près des Alpes et je compte bien en profiter. Mais ... un problème récurrent me pénalise vraiment en montagne, la formation d’une ampoule juste au dessus de l’insertion du talon d’achilles. Vite douloureux en montée (ce n’est pas la douleur d’une ampoule, mais plutôt comme ci un objet dur venait s’écraser contre l’os à chaque pas (en montée seulement). J’avais déjà remarqué le problème avec mes anciennes Haix (qui en passant on mal vécue les chemins rocailleux). Pensant à un défaut de conception, j’ai cette fois opté pour des Meindl vakuum GTX, réputée pour leur confort et tenue en montagne (et avec un vrai pare-pierre latéral cette fois).

Malheureusement ... même problème. Après 2j de rando et environ 4k D+, le frottement à provoqué des ampoules vraiment handicapantes (donc juste au dessus de l’insertion du talon d’achilles). C’est plutôt très gênant. Venant d’un tel modèle, je ne peut plus penser à un "défaut de conception". Donc ... ou j’ai une morphologie bizarre, ou alors pris un modèle trop grand (pourtant il semble tout à fait adapté, en dessous ce serait court), ou ... peut-être que cette partie du talon va s’endurcir avec le temps ?
Certains d’entre vous ont-ils rencontrés ce même problème ? Après recherches sur différents forums, il ne paraît pas fréquent du tout ; pourtant il me paraît inévitable, à chaque pas en montée le talon se soulève forcément un peu et vient se plaquer contre la tige de la chaussure (et comme par hasard c’est le seul endroit de la chaussure complètement dur ... tout le reste ou presque est matelassé sauf cet endroit qui semble directement coqué ! ).

A court terme je vais essayer les pansements préventifs type URGO (dont je n’ai encore jamais eu besoin avant, je ne suis pas trop sujet aux ampoules ... sauf celle ci en montée ^^ ). C’est quand même bête d’avoir de telles chaussures et de devoir utiliser des pansements voir des doubles chaussettes (ce que j’essaierai si ce n’est pas suffisant). J’ai bien sûr testé tous les laçages possibles : je pense qu’en serrant fort le frottement est diminué (les talons décollent moins), mais ce n’est pas une solution viable de serrer à fond en montée ... et de toute manière ça ne diminue que légèrement le problème.

Çà m’apprendra à ne pas tester les chaussures sur une montée avant l’achat ...
Sinon le reste génial, en plat ou en descente accidentée elles déchirent.

Merci de vos conseils avis !

Réponses

  • par Le 8 octobre à 22h51

    Le cou de pied n’est pas assez serré dans la chaussure... Trop grandes ? C’est souvent le cas sur des chaussures à semelle plutôt rigide (haute montagne, alpi), car la chaussure ne se plie pas pour accompagner le déroulé du pied durant la marche. Si le pied plie quand même, frottements, donc ampoules.

    Pour éviter cela :

    • Serrer les lacets au maximum.
    • Eventuellement, grosses chaussettes pour "remplir" l’espace vide et éviter le glissement.
    • Pansement préventif là où on s’attend à voir apparaître une ampoule, pour éviter le glissement sur la peau et sa formation (en système D, du simple scotch peut suffire).

    C’est une des raisons pour lesquelles j’évite d’utiliser des chaussures trop rigides pour les longues randos. C’est beaucoup plus agréable pour une longue journée essentiellement sur sentiers ! Et si des crampons peuvent s’avérer nécessaires, j’ai une paire de crampons "old-style" à lanières, beaucoup plus tolérants à la souplesse de la semelle que la plupart des modèles modernes nécessitant des chaussures d’alpi rigides à débord. Même si ce combo là n’est pas vraiment adapté aux goulottes de glace, c’est me semble-t-il l’idéal pour une utilisation rando (sentiers, caillasses, névés...).

  • par Le 9 octobre à 08h50

    J’ai eu un problème coriace d’ampoules qui a disparu effectivement avec le temps et le durcissement du pied (il y a des crèmes qui peuvent aider). On peut agir en prévention avec des pansements seconde peau, des crèmes pour éviter les frottements type homeoplasmine...
    La chaussure doit être bien maintenue, sans compression, et cela passe par un lassage correct pour la montée et la descente : https://www.youtube.com/watch?v=87w1Y0dzHEo&feature=player_embedded

  • par Le 9 octobre à 10h29

    Les ampoules , c’est un problème que j’ai éliminé sur les conseils d’un vendeur de chaussures de montagne.
    J’ai viré la semelle intérieure pour la remplacer par une semelle Sidas ( il existe d’autres marques) adaptée à mes appuis. Le pied est bien maintenu , le talon ne bouge plus . La dépense semble être importante au départ mais le confort pendant la marche fait vite oublier le prix.
    Cordialement

  • par Le 11 octobre à 18h41

    Bonsoir, merci de vos réponses.

    Trop grande ... un tout petit chouïa trop grand alors, mais effectivement ça me paraît très plausible (cela combiné à une morphologie éventuellement hors de la moyenne). Merci pour les conseils, oui la chaussette épaisse voir double c’est ce que j’utilisais avec les Haix quand je grimpais un peu (avec ces Haix si je serrais au niveau de la cheville ça me "sciait" le tendon du péroné en 1 ou 2 km. Sans déconner ... lors d’une de mes premières randos avec j’ai trop serré en haut, j’ai du prendre un jour entier de repos pour remarcher normalement ... je sais pas si c’est moi ou la chaussure :p Après ça n’a pas été trop pénalisant parce que c’est des chaussures qui tiennent très bien même si le haut très lâche).

    En effet c’est vrai que c’est loin d’être indispensable des chaussures aussi raides en rando léger ... après 3 jours avec un sac relativement lourd ça commence à être intéressant ; et quand on est bien mort ça peu éviter un accident bête (ça m’est arrivé une fois en chaussure de trail, sur un terrain pourtant facile, avec la fatigue ma cheville est partie en cacahuète avant que je m’en rende compte. Heureusement j’étais pas chargé et avec l’élan - je trottinais - j’ai évité la foulure.

    @jihem Merci pour le retour, je vais aller voir au vieux campeur ce qu’ils pourraient me conseiller ;)

  • par Le 11 octobre à 19h07

    Jamais eu d’ampoules sinon pour m’éclairer... bon courage !

  • par Le 11 octobre à 19h09

    Ah ah tu as bien de la chance alors :D
    Le reste du temps j’en ai jamais non plus même avec des chaussures pourraves ... mais à cet endroit en montée ça passe pas :/

Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...