fonctionement forum

Le 28 octobre à 20h29

Bonjour,

le système de filtre pour trouver une rando est vraiment une avancé. Serai-t-il possible de rajouter un filtre relatif à l’altitude à laquelle on souhaite grimper ? A l’image du filtre relatif au dénivelé que l’on souhaite faire ?

merci.

Réponses

  • par Le 29 octobre à 13h29

    Salut Alex !
    Très bonne idée ! Mais …. nous n’avons pas la donnée de l’altitude du sommet en base de données (cette donnée est mise dans le titre et non dans un champ dédié). Donc, difficile de faire un filtre sur ce cirière.
    J’en reparle avec Julien ….

  • par Le 29 octobre à 18h03

    ¿ Donc 3 cases : altitude MAXIMALE (et non maximum comme il est écrit généralement), altitude MINIMALE (et non maximum ...) et dénivelé ?

    NB. La nature d’un nom peut être précisée par un adjectif ou un complément de nom, et non un autre nom (on pourrait dire également maximum d’altitude, mais ce n’est pas très esthétique).

  • par Le 29 octobre à 19h16

    Disons, une "barre" comme pour le dénivelé, mais pour l’altitude.
    Quant au champ, nous devons renseigner "Altitude maximum : xxxxm", cela ne suffit pas pour être extrait ?

  • par Le 29 octobre à 19h49

    @Alex : altitude MAXIMALE

  • par Le 29 octobre à 20h16

    c’est un copier coller d’un topo....

  • par Daniel.Le 30 octobre à 11h49

    Maximal ou maximum

    Les adjectifs maximal et maximum signifient tous deux « qui constitue le degré le plus élevé ». Ils peuvent donc, en théorie, être employés dans les mêmes contextes.

    Cependant, il vaut mieux n’employer le mot maximum que comme substantif et privilégier l’emploi de l’adjectif maximal à celui de maximum. On évitera ainsi la confusion engendrée par les différentes formes que peut prendre l’adjectif maximum au féminin (une peine maximum ou maxima) et au pluriel (des effectifs maximums ou maxima). L’adjectif maximal quant à lui prend les formes suivantes : un effort maximal, une peine maximale, des délais maximaux, des fréquences maximales.

  • par Le 4 novembre à 15h10

    @Daniel. Je n’avais pas votre commentaire sur "maximum", j’y adjoins quelques précisions. Revenons sur l’étymologie : " MAXIMUM n. m. (pl. maximums ou, par exception dans quelques emplois, maxima). XVIIIe siècle. Emprunté du latin maximum, neutre SUBSTANTIVÉ de maximus, superlatif de magnus, « grand ». " (Académie française).
    Ce qui est exact, et il faut retenir le terme "neutre substantivé" : il s’agit bien d’un substantif.

    Académie des Sciences dans ses Comptes rendus du 23 février 1959 : les mots maximum et minimum sont à employer de préférence comme noms masculins ; au pluriel, on écrira : des maximums, des minimums. Ils ne seront pas utilisés comme adjectifs ; on emploiera dans ce cas maximal, minimal (au féminin, maximale, minimale ; au pluriel, maximaux, minimaux). Il est recommandé d’écrire de même optimum (optimal, -e, -aux), extremum (extrémal, -e, -aux), etc.

    Si l’on voulait respecter la grammaire latine en écrivant la vitesse maxima, les températures minima, il aurait fallu respecter également les cas de la déclinaison et dire le prix maximus, des efforts minimi, etc. Nous frisons le ridicule. Pourquoi ne pas demander d’utiliser les déclinaisons d’origine pour les mots d’origine grecque, germanique, italienne, ... Et sans parler des cas de nominatif, accusatif, génitif, datif, partitif, absolutif, ...
    Or "maximum" étant indéclinable en tant qu’adjectif selon les règles du français, il reste un substantif masculin déclinable au pluriel par adjonction du s final (cf ci-après réforme orthographique de 1900 pour les mots étrangers non francisés).

    Cependant le pluriel "maxima" peut être utilisé (toujours comme substantif) de manière restrictive dans le domaine scientifique (Académie des Sciences, 1959).
    Eviter l’affreux pléonasme "grand maximum".

    • Réforme 1990.
      On francisera dans toute la mesure du possible les mots empruntés en les adaptant à l’alphabet et à la graphie du français.
      Mots empruntés : pour l’accentuation et le pluriel, les mots empruntés suivront les règles des mots français (exemple : un impresario, des imprésarios).

    Que l’on cesse donc d’alimenter les conversations d’inculture de salon : il est de bon ton de parler de "scenarii" au lieu de "scénarios" et d’autres âneries de même style ; pourquoi ne pas dire "un numéro, des numéri", ou "un méhari, des méhara".
    Avec un clin d’oeil pour les fameux Touareg : pourquoi adjoindre un s, alors qu’il s’agit d’un mot déjà au pluriel, un Targui, une Targuia, des Touareg ?

    Depuis Villers-Cotterêts en 1539, nous avons mis trois siècles pour uniformiser le français avec l’une ou l’autre règle ou recommandation, il serait bien de respecter lesdites règles et recommandations, lorsque elles sensées, ce qui n’est pas toujours le cas.
    Je maintiens, à l’instar d’autres grammairiens et linguistes, mon altitude maximale et non maximum, et l’utilisation de "maximum" en tant que substantif.
    Libre à vous d’utiliser le terme qui vous convient, il n’y a pas de sanction pénale prévue.

    Je n’interviendrai plus sur le sujet.

  • par Le 4 novembre à 19h43

    @ Julien et Vincent
    Si un filtre pour l’altitude est difficile, il devrait au contraire être facile d’en mettre un pour le département puisque la liste existe.
    Cela permettrait par exemple de visualiser toute les rando de, l’île de la Réunion.

  • par Le 4 novembre à 21h04

    Et pour rebondir sur la remarque d’Alain de limiter la recherche concernant certains massifs (bauges, Vercors, beaufortain...) au département que l’on souhaite parcourir

Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...