Abonnez-vous à notre newsletter !

Les ponts suspendus font peur ! Jour 2.1 de la TMB, des Houches au Col de Tricot

Le 26 octobre à 21h15

Les ponts suspendus font peur ! | Jour 2.1 de la TMB, des Houches au Col de Tricot

Regardez la vidéo complète ici : https://youtu.be/Qv-0Pr4dM5g
N’oubliez pas de cliquer sur les sous-titres français dans la vidéo.

Le deuxième jour de notre tour du Mont-Blanc, nous avons fait une randonnée du village des Houches au Col de Tricot.

Nous avons commencé la journée à 6 h 30 dans la zone de camping sauvage trouvée hier sur la piste de ski. Les environs étaient calmes et les bruits de la rivière bercaient beaucoup. Nous avons mangé la nourriture qui restait de la nuit d’hier, juste pour la réchauffer, pour envelopper tout et pour pouvoir y aller.

Nous avons dû descendre au village chercher de l’eau potable à la source car nous savions que la montée nous attendait depuis le début.

Nous avons vu qu’il y avait un téléphérique qui menait les gens à peu près à la moitié de la montée, mais nous n’avions évidemment pas besoin de prendre ou de sauter des endroits pittoresques.

Le programme de la journée était de parcourir environ 15 km et d’arriver au village voisin de Contaminas Montjoie. Pour ce faire, nous avons dû franchir la grande montagne et monter à 2100 m d’altitude initiale de 1000 m.

Le début de la journée était nuageux et les montagnes entièrement recouvertes. Nous avons commencé à monter et avons traversé plusieurs petites maisons et des pâturages, puis nous sommes allés dans les stations de ski. Il y en a plusieurs et nous avons dû les parcourir tous. La piste était assez raide tout au long du chemin. Pas trop extrême mais raide.

La vue sur le Mont-Blanc était à couper le souffle. Surtout quand le ciel s’éclaircissait, c’était très magique. Chaque fois que nous faisions demi-tour, nous avons vu des montagnes incroyablement hautes et magnifiques. Il était difficile de croire nos yeux.

Nous avons ensuite fait connaissance avec le tramway du Mont-Blanc qui s’est révélé être un ancien train à crémaillère traversant le sentier panoramique offrant une vue imprenable sur le Mont-Blanc.

Nous avons continué à monter et nous avons rencontré beaucoup d’autres randonneurs sur le chemin. Il était difficile de dire s’ils faisaient de la randonnée sur le Tour du Mont-Blanc ou une journée de randonnée.

Ensuite, nous avons atteint l’un des premiers points hauts de l’Hôtel de Bellevue, puis le sentier a commencé à descendre. Et nous avons vu sur la carte qu’il y avait une cascade allant d’un glacier et probablement un pont suspendu le traversant.

Angelina a très peur des ponts suspendus pour une raison quelconque, elle n’a pas peur de la hauteur mais ces ponts sont l’une des plus grandes craintes pour elle. Parce qu’elle ne sent pas le sol stable sous les pieds et que cela fait très peur. Ce pont en particulier s’est avéré être assez solide, pas très long et il n’a pas trop rebondi, alors nous l’avons parcouru assez facilement. Et nous avons même réussi à faire quelques photos.

Ensuite, nous avons vu qu’il y avait une dernière montée de la journée de 2 km au Col de Tricot de 2100m. Nous étions plutôt de bonne humeur, mais nous avons sous-estimé la montée car nous devions faire environ 400 m et c’était assez raide. Déjà un peu fatigué et affamé, nous avons commencé l’ascension vers la montagne. Les sacs à dos étaient extrêmement lourds maintenant et nous ancraient dans le sol. Nous nous sommes souvenus maintenant que 2 km peuvent être beaucoup dans ces coditions et reliefs montagneux.

Il restait un peu de neige et nous allions beaucoup plus en profondeur. Nous étions presque au sommet lorsque les nuages ​​bas et sombres ont commencé à nous tomber dessus et nous avons entendu le tonnerre. C’était très effrayant car c’était très proche de nous. Nous avons donc essayé d’aller plus vite. Mais c’était difficile avec la fatigue que nous avions déjà. Nous espérions que cela disparaîtra bientôt et qu’il ne pleuvra pas beaucoup. Nous avons donc rapidement franchi la montagne, mais nous avons vite compris que les nuages ​​restaient en place, la situation s’aggravant avec le vent violent et la pluie torrentielle. Nous avons commencé à descendre en espérant arriver à temps, mais c’était trop tard...
 

Avez-vous déjà traversé le pont suspendu ? Avez-vous peur d’eux ?

Réponses

  • par lolo l'ecoloLe 28 octobre à 11h44

    bonjour
    why vous nous parlez toujours en anglais dans vos vidéo alors que vous maitrisez bien la langue de molière

  • par Le 28 octobre à 22h20

    Bonjour, nous venons de choisir la langue qui est plus compréhensible et disponible pour tout le monde, et aussi parce que l’un de nous deux ne parle pas très bien le français.

Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...