7-fjellsturen i Bergen

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2100m
Durée :
12h

7-fjellsturen i Bergen (prononcer "chou-fielstour i Bergen") est le tour des 7 montagnes de Bergen : Lyderhorn, Damsgårdsfjellet, Løvstakken, Ulriken, Fløyen, Rundemanen et Sandviksfjellet. – Auteur :

Accès

Prendre le bus numéro 17 dans le centre-ville de Bergen direction Gravdal et descendre au terminus. En semaine et le samedi le premier départ est à 6h17 et 6h27 respectivement, tandis que le dimanche le premier départ est à 9h27.

Précisions sur la difficulté

Les deux difficultés de cette randonnée sont sa longueur, environ 33 km, et son dénivelé, 2100 m.

Les infos essentielles

  • Carte du site Norgeskart (site en anglais et en norvégien) : 7-fjellsturen
  • Altitude minimale : 0 m
  • Altitude maximale : 605 m
  • Distance : environ 33 km
  • Horaires : comptez entre 8 et 12 h
  • Balisage : des panneaux.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Historique

La légende raconte que c’est un Bergenois revenant d’un voyage à Rome qui, par analogie avec les 7 collines de la Ville Eternelle, voulut établir la liste des 7 montagnes Bergenoises. Cette liste est connue depuis sous le nom "De syv fjell", les 7 montagnes, et regroupe Lyderhorn, Damsgårdsfjellet, Løvstakken, Ulriken, Fløyen, Rundemanen et Sandviksfjellet.

Depuis, une randonnée annuelle a été établie qui parcourt ces 7 montagnes dont la première édition en 1946 a regroupé quelques centaines de participants. Aujourd’hui ce sont plus de 8000 participants qui chaque année en Mai parcourent cette longue randonnée.

Pour les personnes intéressées vous pouvez également trouver des informations sur les pages officielles en norvégien :

Remarques préliminaires sur le parcours

La forte affluence annuelle a probablement eu un impact sur le choix du tracé du parcours officiel. En effet il y a certains passages où on imagine difficilement faire passer 8000 personnes en une journée. Néanmoins ayant pris soin de ne pas parcourir cette randonnée le jour de la marche annuelle j’ai pris quelques libertés par rapport au tracé officiel :

  • au début de l’ascension de Lyderhorn, il y a un chemin qui monte droit dans la forêt et qui permet de ne pas suivre la piste goudronnée qui est un peu rébarbative ;
  • en descendant d’Ulriken j’ai choisi de passer par Bjørndalen, plutôt que par Montana, ce qui permet de réduire la longueur du passage urbain entre Ulriken et Fløyen ;
  • le parcours officiel évite le point de vue de Fløyen. Néanmoins il me paraissait impossible de ne pas passer par ce lieu qui offre un panorama incomparable sur le chemin parcouru, j’ai donc fait le détour.

Lyderhorn

A la descente du bus suivre Gravdalsveien. Après 10-15 minutes on traverse une sorte de zone portuaire avant que la piste goudronnée commence à s’élever. Plus loin l’accès à la piste est limité par une barrière. Juste avant celle-ci il faut chercher à gauche, dans la forêt, un bon sentier. Celui-ci permet d’éviter la piste et ses longs lacets avant de la rejoindre plus haut. La piste passe devant une zone militaire avant de laisser place à un bon sentier forestier. Ne pas continuer tout droit jusqu’à Skåleviksvatnet mais prendre à droite un sentier bordé par deux murs en pierre qui fait quelques zig-zags et emprunter les escaliers qui amènent sur les berges de Skåleviksvatnet.

A partir de ce moment le cheminement est évident, le sommet est encore loin mais il est en vu. Il suffit de suivre les panneaux et le sentier jusqu’à arriver au sommet. De celui-ci vue sur les fjords environnants, l’île d’Askøy, le centre-ville et les montagnes de Bergen : Damsgårdsfjellet, Løvstakken et Ulriken au sud, Rundemanen à l’est.

Damsgårdsfjellet

Quitter le sommet de Lyderhorn par le sentier emprunté à la montée. Arrivé à un replat sous le sommet prendre le sentier qui descend dans le versant est de Lyderhorn. Celui-ci amène à une petite route, Banuren, qui elle-même amène à Lyderhornsveien. On suit Lyderhornsveien pendant un long moment. Au moment où cette route est sur le point de passer au-dessus de la voie rapide emprunter la piste piétonne sur la droite. Celle-ci mène à Eliasmarken, suivre ensuite Lyngbøveien et remonter Nygårdslien. Le début du sentier de Damsgårdsfjellet se trouve tout en haut à l’extrémité de cette rue.

Le sentier s’élève tout droit dans la forêt avant de rejoindre un replat. Arrivé à un premier croisement prendre à gauche, le sentier contourne par la gauche un gros rocher puis à la première occasion prendre le sentier sur la droite qui part direction sud. On passe un col sans nom et on poursuit en face pour atteindre le sommet de Damsgårdfjellet. Là encore très beau point de vue sur les fjords et les montagnes de Bergen.

Løvstakken

Parcourir le plateau sommital de Damsgårdsfjellet direction sud puis descendre sur Melkeplassen. Rejoindre Øvre Fyllingsveien puis remonter Monrad Mjeldes vei. La direction de Løvstakken est alors indiquée par des panneaux.

Une fois que l’on a rejoint les pentes de Løvstakken il n’y a plus de panneau, il faut alors suivre le sentier le plus marqué en direction du sommet. Au sommet très beau point de vue sur Byfjorden et les montagnes de Bergen. A noter que le gros cairn sommital permet de se mettre à l’abri en cas de fort vent.

Ulriken

Quitter le sommet de Løvstakken par le même sentier emprunté à la montée mais très vite il faut chercher à suivre le sentier le plus marqué qui part sur la droite. Il s’agit en effet de rejoindre le quartier de Solheim et non Melkeplassen. Ici il n’y a pas de panneaux ni de balises et la bifurcation entre les chemins n’apparaît pas clairement. Le sentier amène sur les hauteurs du quartier de Solheim à Løvstakkveien.

Une fois à Løvstakkveien il faut traverser une longue portion urbaine pour rejoindre la base d’Ulriken. Prendre la première à gauche sur Løvstakkveien puis un petit passage sur la droite qui permet de rejoindre Blekenberg. Cette rue débouche sur Løvstakkveien (cette rue n’est pas la même que celle évoquée plus haut mais elles portent le même nom) que l’on descend vers Firdagaten avant de prendre à gauche sur Hordagaten puis Solheims Tverrgate. Arrivé à Solheimsgaten prendre à droite et emprunter le passage souterrain pour ensuite remonter Edvard Griegs vei puis Jonas Lies vei et traverser la zone hospitalière de Haukelands, l’hopital de Bergen, pour déboucher à proximité de la gare de téléphérique au pied d’Ulriken.

Prendre le petit sentier à droite de la gare de téléphérique, il mène à Montana où l’on rejoint une très large piste. On suit celle-ci jusqu’à arriver à un panneau direction Landåsfjellet. Arrivé en amont de Landåsfjellet il faut suivre le sentier qui monte en direction d’Ulriken. Au sommet très beau point de vue sur le centre-ville de Bergen et Byfjorden. La vue sur les trois premiers sommets de cette randonnée est saisissante et permet de mesurer la distance parcourue depuis le début de la journée.

Fløyen

Quitter Ulriken par les escaliers aménagés sous la grande antenne qui sert de relais télé. Plus bas lorsque l’on rejoint les escaliers en pierre, après un virage sur la gauche il faut guetter un petit sentier qui part sur la droite. Prendre celui-ci puis suivre le sentier qui part à droite au niveau d’un panneau indiquant Bjørndalen. Le sentier descend en zig-zag sous le téléphérique. Dans la forêt on croise un autre panneau indiquant Bjørndalen. On emprunte le sentier sur la droite. Le sentier se fait plus raide à mesure que l’on approche du quartier de Bjørndalen.

Une fois à Bjørndalen, il faut rejoindre la digue de Svartediket, puis emprunter le sentier qui monte en direction de Fløyen. Le cheminement traverse un quartier, il faut toujours prendre à droite jusqu’à trouver d’autres panneaux indiquant Fløyen et Rundemanen qui marque la suite de la piste pour Fløyen. On suit cette piste, goudronnée dans un premier temps puis en terre dans un second temps, elle mène au point de vue de Fløyen. De ce point de vue on a un très très beau panorama sur les trois premiers sommets de la randonnée ainsi que sur le centre-ville de Bergen et Byfjorden.

Rundemanen

Quitter le point de vue de Fløyen direction est puis suivre les panneaux indiquant Rundemanen. On chemine alors longuement sur une large piste dans la forêt jusqu’à arriver à Brushytten, petit lieu de restauration au pied de Blåmanen. La piste pour Rundemanen passe à gauche de Brushytten et s’élève dans le versant ouest de Blåmanen. En une quinzaine de minutes on atteint le plateau sommital de Rundemanen. Très belle vue sur Lyderhorn et Byfjorden ainsi que sur Ulriken au sud.

Sandviksfjellet

Sur Rundemanen suivre les panneaux indiquant Sandviksfjellet. Le sentier passe sous une ligne électrique qui monte de la ville vers le relais radio de Rundemanen. Vers l’altitude de 475 m on passe à proximité d’un étang sans nom. A côté de cet étang un autre panneau indique Sandviksfjellet, suivre cette direction. On arrive alors en quelques dizaines de minutes au niveau du lac de Storevatnet et on rejoint la piste de Byfjellene. Ici il faut souligner que l’itinéraire ne passe pas par le sommet de Sandivksfjellet mais parcourt simplement cette montagne via la piste de Byfjellene.

Byfjellene mène à un croisement où il faut suivre la direction de Skredderdalen et du centre-ville. Plus loin au niveau de l’étang de Nedrediket prendre le sentier à droite qui s’engage dans Skredderdalen en direction du centre-ville. Ce sentier ramène sur les hauteurs du quartier de Ladegarden. Il faut alors suivre direction sud Fjellveien. On profite alors d’un très beau panorama sur Byfjorden et de l’autre côté, tout là-bas, on aperçoit Lyderhorn que l’on a quitté ce matin. On atteint alors le centre-ville en une vingtaine de minutes.

Dernière modification : 8 mai 2019
Rundemanen (560 m) en boucle par Stoltzen et Skredderdalen

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 4 mai

Topo publié le 7 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !