Berio Blanc (3252m), couloir Est par le vallon des Orgères

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1617m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Avec ses pointes et ses arêtes saillantes, le Berio Blanc est un très beau sommet de l'Alta Valle d'Aosta. La vue fabuleuse sur le massif du Mont-Blanc récompense la rude et peu commode ascension de son couloir Est. Au final, une randonnée inoubliable. Che figo !

Accès

Entre la Thuile et le col du Petit Saint-Bernard (Strada Statale 26), s’arrêter au bord du virage en épingle au niveau du hameau la Cretaz, situé à environ 5,8 kilomètres en aval du col et à 7,4 kilomètres en amont du centre de la Thuile. Quelques places disponibles sur un petit parking en terre (1870m).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGC n°107 "Monte Bianco - Courmayeur" 1:25000
  • Altitude de départ : 1870m
  • Altitude du point bas : 1760m
  • Altitude du sommet : 3252m
  • Dénivelé cumulé : 1617m
  • Distance : 15km

Balisage

  • Sentier n°10A : du départ jusqu’aux chalets des Arpettes.
  • Flèches vertes : des chalets des Arpettes jusqu’à la piste du vallone di Chavannes.
  • Sentier n°12 : marche d’approche dans le vallon des Orgères.
  • Aucun pour la montée au sommet, dès lors que l’on quitte le sentier n°12.

Difficulté

  • Couloir Est : raide à très raide, éboulis instables sur 600 mètres de dénivelé environ.

Approche via le vallon des Orgères

À l’extérieur et en contrebas du virage en épingle, prendre plein ouest le chemin carrossable qui descend dans les mélèzes (sentier n°10A).

Franchir la Dora di Verney (pont en pierres) pour arriver aux chalets des Arpettes (en partie ruinés).

Au niveau des chalets, laisser à gauche le sentier n°10A et virer plein nord pour franchir le torrent des Chavannes (ponton en bois) au point coté 1760m.

Une fois sur la rive gauche du torrent, emprunter la sente balisée (flèches vertes) qui monte en lacets jusqu’à la piste d’accès du vallone di Chavannes. La jonction s’effectue au niveau d’un chalet ruiné du hameau Porassey.

Prendre à droite (est) cette piste légèrement descendante. Au bout de 350 mètres environ, repérer le départ du sentier n°12 sur la gauche de la piste. Il est signalé par un rocher au sol comportant l’inscription "Colle des Orgères".

Ce sentier bien balisé s’élève au nord-est jusque vers l’altitude 2150m, puis plein nord pour la traversée du vallon des Orgères sur la rive droite du ruisseau qui parcourt le vallon.

À partir de l’altitude 2300m, le sentier évolue sur un vaste replat où le ruisseau s’élargit et se disperse jusqu’à former des petits lacs.

Après ces lacs, la montée reprend et le sentier passe sur la rive gauche du ruisseau principal.

Juste après son franchissement, quitter le sentier n°12 (qui mène au Col des Orgères) et longer la rive gauche du ruisseau pour atteindre un replat sableux (2500m environ) situé au pied du couloir Est du Berio Blanc.

Couloir Est et arête sommitale

Tout d’abord, identifier le couloir Est permettant l’accès à l’arête sommitale. Assez évident, il comporte une bande herbeuse verticale sur sa partie aval.

Le cheminement se déroule ainsi (voir l’itinéraire sur photo) :

  • Du replat sableux, attaquer le couloir plutôt par la droite, là où la pente se redresse de façon plus progressive.
  • Viser la bande herbeuse et en profiter au maximum. C’est déjà bien raide mais le terrain accroche bien, ce qui ne sera plus le cas jusqu’au col sur l’arête.
  • Du haut de la bande herbeuse, effectuer une traversée sur la gauche en passant sous des ressauts pour venir buter sur les parois rocheuses qui bordent le couloir.
  • Remonter l’entièreté du couloir en restant au plus près de ces parois. Elles sont très utiles pour s’agripper dans les passages les plus croulants.
  • Vers l’altitude 3000m, attention à ne pas s’engouffrer dans un petit couloir qui débute sur la gauche, parallèle au couloir principal. Il se termine en impasse avec un ressaut infranchissable !
  • Le couloir se resserre vers l’amont, en sortir au niveau d’un étroit col à l’altitude 3136m.

Ensuite, suivre au nord le fil de l’arête sommitale, encore assez raide au début mais rien de comparable avec le couloir précédemment gravi.

Alors que l’on pense atteindre le sommet, il n’en est rien. Une première pointe (antécime) cache le véritable sommet du Berio Blanc (3252m) matérialisé par un petit cairn.

Descente

Par le même itinéraire.

À noter que la descente du couloir est presque autant fastidieuse que la montée !

Randonnée effectuée le 10 octobre 2016.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Berio Blanc (3252m), couloir Est par le vallon des Orgères »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours