Chasseral (1607m) par la Combe Grède

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
850m
Durée :
1 jour

Une très belle randonnée ayant pour objectif le sommet du Chasseral, dernier sommet majeur au nord du massif du Jura qui dépasse les 1600 mètres d'altitude. Assurément, l'une des plus belles randonnées dans le massif du Jura ! – Auteur :

Accès

Le Départ :

Depuis le centre de la commune de Saint-Imier (Canton de Berne), située à 38 kilomètres de Morteau (Doubs).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Référence Cartographique

  • Carte 1 : Swisstopo 1124 Les Bois 1:25000
  • Carte 2 : Swisstopo 1125 Chasseral 1:25000
  • Office Fédéral de Topographie : Chasseral
  • Altitude du départ : 790m
  • Altitude d’arrivée : 1607m
  • Dénivelé : environ 850m
  • Durée approximative de marche : 5h30

Itinéraire

Depuis le centre de la commune de Saint-Imier, prendre la direction de la Combe Grède, facilement reconnaissable en raison de l’entaille qu’elle constitue sur le flanc nord du Chasseral.

Le parcours en pente douce mène le randonneur sur une route goudronnée sur plusieurs centaines de mètres jusqu’à la lisière d’une forêt.

Ensuite, il convient d’emprunter un sentier qui s’enfonce à travers bois pour atteindre en quelques minutes l’entrée de la Combe Grède.

Arrivé à l’entrée de la Combe Grède, le randonneur pourra ressentir une atmosphère peu commune qui se dégage de ces lieux : en effet, l’humidité et la fraîcheur sont constantes, elles favorisent une végétation très importante.

Le sentier est très glissant en raison de l’abondance de mousse et de l’humidité qui imprègne les cailloux et la roche.

La sente serpente dans la combe, qui devient de plus en plus escarpée, à tel point que le randonneur devra monter les marches de plusieurs échelles. Elles ont été installées afin que l’accès aux différents gradins et balcons escarpés de la combe, puisse s’effectuer sans danger.

Cependant, ce passage, impossible pour les animaux de compagnie, peut légitimement impressionner ceux qui ont le vertige ou encore les enfants en bas âge.

Une fois ce passage "alpin" des échelles avalé, le randonneur devra encore sillonner à travers cette combe très montagnarde afin de parvenir à un replat dénommé le "Pré aux Auges" (1277 m) (qui servira d’aire de repos idéale pour celles et ceux qui ont été éprouvés par cette raide et spectaculaire montée).

Du Pré aux Auges, il faut prendre la direction de la Métairie de Morat (1461 m) que l’on atteint par un sentier large et peu pentu.

Cet endroit bucolique est le lieu de villégiature d’une importante harde de chamois.

Après avoir quitté la forêt et une fois arrivé à la Métairie, il faut prendre une sente dégagée, à travers les pâturages, qui contourne le Petit Chasseral (1572 m).

Le Chasseral et son imposant signal que l’on distingue de très loin ne sont plus qu’à quelques minutes de marche.

Une dernière rampe sur une route goudronnée (hélas pour la beauté du site) permet d’accéder au sommet à une altitude de 1607 mètres (qui est malheureusement très fréquenté par les touristes qui n’hésitent pas à l’assaillir en nombre compte tenu de la possibilité de garer une automobile à quelques minutes seulement de marche du sommet).

Le retour se fera toujours par la croupe nord du Chasseral en longeant la route qui relie le Chasseral à Saint-Imier sur plusieurs centaines de mètres, le tout en évitant le plus possible le flot automobile.

Puis, la descente s’effectue par un sentier bucolique passant par la Métairie des Planes.

Le randonneur appréciera la traversée de grands et paisibles pâturages qui comportent de magnifiques et vieux arbres.

Enfin, la dernière partie du parcours de retour, plus escarpée, et qui permet de rejoindre rapidement le point de départ, s’effectue par une bonne sente croisant à quelques reprises la route de Saint-Imier à travers bois.

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Racine (1439m) et Tête de Ran (1422m)

A propos

Auteur de ce topo :

J'aime la montagne et la nature en général, Je pratique la randonnée de manière assidue. Quel bonheur d'arpenter les sentiers et de découvrir les paysages des différents massifs montagneux de notre beau pays !

Topo publié le 18 janvier 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !