Cirque de Morgon par l’abbaye du Boscodon – à raquettes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
800m
Durée :
1 jour

Partez à la découverte de ce superbe cirque et de son ambiance hivernale. Si le site est déjà magnifique en été, il est somptueux en hiver et totalement délaissé du grand public. La longue approche par la piste forestière dissuade surement le tout venant. Pourtant, elle offre de très beaux points de vue sur le Mont Guillaume et la vallée de la Durance. Les plus motivés, en tout cas, ne regretteront pas leurs efforts pour rejoindre ce subjuguant décor de bout du monde. – Auteur :

Accès

  • D’Embrun, prendre la N 94 en direction de Gap. 3,5 km après Embrun, prendre à gauche, la D 568 en direction de l’Abbaye de Boscodon.
  • De Gap, prendre la N 94 en direction d’Embrun. Traverser Savines-le-Lac. 3,5 Km après ce village, prendre à droite, la D 568 en direction de l’Abbaye de Boscodon.
  • Se garer au parking de l’abbaye (cote 1150m)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3438 ET Embrun
  • Tracé IGN : Cirque de Morgon
  • Départ : 1150m
  • Point Haut : 1923m
  • Distance : 17Km
  • Horaire : 6 à 7h suivant l’errance choisie dans le cirque. 6h et 800m de D+ correspondants au trajet Abbaye du Boscodon- Bergerie des Portes de Morgon

Balisage

  • Abbaye du Boscodon - Parking du Grand Clot : Aucun - Piste forestière
  • Parking du Grand Clot} - Portes de Morgon : Jaune (PR)
  • Cirque de Morgon : Aucun

Difficulté

  • Balisage peu visible en hiver. Le parcours est néanmoins évident jusqu’aux Portes de Morgon.
  • Le passage proche du ravin de Gipière peut s’avérer délicat en conditions hivernales.
  • Présence d’un lac dans la cuvette située à 50m à l’est de la roche sous abri. Cote 1915m. Prudence !
  • L’orientation dans le cirque de Morgon peut s’avérer délicate par temps de brouillard

Descriptif

Du parking (cote 1150m), prendre la direction du parking haut (cote 1198m) par la route qui part à l’ouest.

Là, laisser à gauche la piste qui monte vers la fontaine de l’Ours pour prendre à droite la piste forestière qui mène au parking du Grand Clot.

  • Cette piste est fermée en hiver, il n’y a donc pas de circulation de véhicules.

On arrive rapidement sur le pont de Marmande, on continue sur la piste jusqu’à arriver après 3km à une intersection (cote 1467m).

Prendre alors à gauche et continuer sur la piste jusqu’à rejoindre le parking du Grand Clot. Tout le long de cette piste, on peut profiter de très belles vues sur le sud du massif des Ecrins ainsi que sur la vallée de la Durance.

Du parking du Grand Clot, passer la barrière pour continuer sur le large sentier qui monte en lacets avant de se rétrécir à l’approche du ravin de Gipière.

  • Être prudent, à cet endroit.

Une fois le ravin de Gipière passé, on se retrouve rapidement aux portes de Morgon et dans ce magnifique cirque

Là trois points d’intérêts s’offrent au raquettiste.

  • La Bergerie : Cap Sud-Ouest-Ouest depuis les Portes de Morgon - env 40 min en A/R
  • La roche sous abri : Cap Sud depuis les Portes de Morgon - env 50 min en A/R.
  • Présence d’un lac dans la cuvette située à 50m à l’est de la roche sous abri. Cote 1915m. Prudence !
  • Le col de Baisse : Cap Sud-Sud-Est depuis les Portes de Morgon - env 1h10 min en A/R.
  • Présence d’un lac dans la cuvette située à 50m à l’est de la roche sous abri. Cote 1915m. Prudence !

Quelle que soit l’option choisie, le retour au parking de départ s’effectuera par le même itinéraire.

Dernière modification : 29 août 2018
Cirque de Morgon et Pic de Morgon (2324m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 4 janvier 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 25 janvier 2014 à 18h44

    Salut Fabien . Belles images, moi qui ne connaît le Morgon que l’été. Mais n’avais pas de chien guide.

  • par Le 27 janvier 2014 à 19h17

    Merci Hereme, il est vrai que Galice met un point d’honneur à ouvrir la marche...bien qu’elle ne connaisse jamais l’objectif de notre balade :-)

  • par Le 12 avril 2017 à 21h20

    C’est magnifique ! Le passage du ravin de la Gipière c’est très dangereux, d’ailleurs vu la neige que je vois sur tes photos, je me demande comment vous êtes passé, surtout ton chien. J’ai envie de dire : "vous êtes fou" mais bravo.
    J’ai fais la tentative en février en ski rando, j’ai buté sur ce passage à 500 m des portes de Morgon. Si ca part tu finis broyé (si qqn te retrouve), 2m dans le couloir et ma conscience m’a dit de vite faire demi tour... Le passage est court ce qui en fait un terrible piège puisqu’on se dit, je vais vite et dans 10 secondes c’est plié...
    La neige à bien fondu à ce jour mais ce foutu passage est encore enneigé (on le voit du pont de savines le couloir qui se forme avec les coulées). Je tente demain de photographier les marmottes tout juste réveillées dans le cirque mais par "les échelles" depuis Savines pour contourner ce foutu ravin !

  • par Le 14 avril 2017 à 10h44

    Salut Mick,

    Alors ces marmottes, sont elles sorties de leur long sommeil ?

    Pour revenir sur le ravin de Gipière, j’ai effectué cette sortie le 30 décembre 2013 après une petite chute de neige le 28 ou le 29. De mémoire, le 27 ou le 28 il n’y avait pas de neige en dessous de 2000m d’altitude. Le jour de ma sortie l’enneigement ne dépassait pas les 30cm au plus (peut être même un peu moins à ce niveau). D’ailleurs jusqu’au Grand Clot, il n’y avait guère plus de 10cm de neige. Bref, je n’ai pas eu l’impression de commettre d’imprudence ce jour là, pensant (peut être à tort) qu’une avalanche de plaques ne pouvait pas avoir lieu dans ces conditions. Toutefois, je reconnais volontiers la dangerosité de ce ravin. Suivant les conditions d’enneigement çà doit être bien scabreux. Quant à la question de savoir si nous sommes fous avec Galice ?...probablement que oui ;-)

  • par Le 14 avril 2017 à 11h47

    3 marmottes et deux chamois ;). Le topo bientôt ;)

  • par Le 15 avril 2017 à 20h10

    D’après ce que tu m’as dit tu n’as surement pas fait d’imprudence. Tu t’en souviendrai si tu avais un tobogan de neige à la place du sentier ...

  • par Le 13 octobre 2017 à 17h09

    Pour ou contre le retour de l’ours dans la forêt de Boscodon (la réponse "contre" n’est pas acceptée).

    Dans le patrimoine immatériel de la forêt de Boscodon se trouve la légende de l’ours de Saint-Arey. C’est notamment à ce titreque la Fontaine de l’Ours et ses abords bénéficient du statut de site classé.

    Fabriqué en bois de mélèze (16 troncs débités assemblés par chevilles et colle, sculptés à la tronçonneuse), il a représenté trois semaines de travail. Le mélèze luis assure une pérennité d’environ deux siècles (j’espère qu’il a été ignifugé, car il y aura toujours l’un ou l’autre vandale pour exprimer sa stupidité).

    850 kg d’ours grandeur nature arrimés sur deux gros rochers.

    • Histoire et légendes.
      En l’an 600, Saint-Arey, évêque de Gap, rentrant de Rome, sa charrette fut attaquée par un ours, qui qui dévora l’un des boeufs (comme aurait dit Raymond Devos, c’était une deux boeufs à défaut de 2CV). Arey ordonna alors à l’animal d’être attelé à la voiture pour l’amener à Gap.

    Une affection naquit entre le prélat et la bête, au point qu’une stalle lui fut réservée au milieu des chanoines dans le choeur de la cathédrale de Gap.. Le peuple lui offrit un collier d’or et d’argent.

    Quant l’évêque mourut, l’ours l’accompagna à sa dernière demeure et disparut.

    Bien plus tard, sur les pentes du Morgon, les moines de Boscodon mirent à jour au fond d’une grotte les restent d’un animal de grande taille facilement identifié par le collier qu’il portait encore. Au fond de la grotte coulait une source : c’est l’actuelle Fontaine de l’Ours.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !