Col de Sovereu (3109m) par le barrage de la Grande Dixence et le vallon des Ecoulaies

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1009m
Durée :
1 jour

L'itinéraire débute au pied du barrage de la Grande Dixence, longe le lac des Dix puis s’engage dans un vallon très sauvage où règnent les bouquetins. Un final rugueux mène au col de Sovereu d’où quelques pas d’escalade permettent de prendre encore un peu de hauteur. – Auteur :

Accès

Sur l’A9, sortir à Sion-Est (sortie n°27). S’engager dans le val d’Hérémence. À Vex, bifurquer vers Hérémence puis Mâche, Prolin, Motôt, jusqu’au Chargeur au fond du vallon, sous le barrage de la Grande Dixence (lac des Dix). Parking à proximité du téléphérique de la Grande Dixence (2100m).

Précisions sur la difficulté

  • Itinéraire à vue entre l’altitude 2530m et le col de Sovereu.
  • La montée (et descente) du couloir d’éboulis entre le haut du vallon des Ecoulaies et le col de Sovereu.

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Swisstopo 1326 Rosablanche 1:25000
  • Tracé Swisstopo : Col de Sovereu
  • Altitude de départ : 2100m
  • Altitude du col : 3109m
  • Dénivelé cumulé : 1009m
  • Distance : 14km

Balisage

Blanc-rouge-blanc (chemin de montagne) jusqu’à l’altitude 2530m environ, lorsque l’on quitte l’itinéraire "Col des Roux – Prafleuri".

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Ascension

Du parking, continuer la route jusqu’au départ du téléphérique. De là, une sente passe la chapelle Saint-Jean puis rejoint le haut du barrage de la Grande Dixence (2365m) en longeant l’impressionnante paroi inclinée.

On retrouve une piste sous l’arrivée du téléphérique qui poursuit sud-sud-ouest en rive gauche du lac des Dix. La piste traverse une série de tunnels à altitude quasi-constante et offre de beaux points de vue sur le lac.

Environ 2,2km après le barrage et 60m avant le franchissement d’un torrent, quitter la piste en prenant une sente sur la droite. Après 100m, un panneau multidirectionnel se présente devant un gros bloc rocheux (La Barma, 2390m).

Suivre alors la direction "Col des Roux – Prafleuri". La sente atteint rapidement le chalet La Barma (point 2458) puis se rapproche du torrent et le longe sur sa rive droite.

Vers l’altitude 2530m, laisser la sente qui franchit le torrent (et rejoint au nord le col des Roux) et continuer ouest-sud-ouest en rive droite du torrent.

La sente s’efface rapidement et la suite de l’itinéraire se fait à vue.
On entre alors dans le vallon des Ecoulaies, fermé à son extrémité par le glacier des Ecoulaies dont le torrent parcourant le talweg constitue un repère visuel important.

Pour remonter le vallon des Ecoulaies, 2 possibilités :

  • Franchir le torrent et le suivre en rive gauche jusqu’à l’altitude 2820m.
  • Franchir le torrent, continuer vers l’ouest pour gravir la moraine latérale parallèle aux Rochers des Ecoulaies puis suivre sa large crête jusqu’au point 2835. La probabilité d’observer des bouquetins est ici plus élevée. En passant par la moraine, il faudra à son extrémité descendre quelques mètres sur de gros blocs rocheux.

Ensuite, s’orienter plein ouest pour gravir au mieux le couloir qui mène au col de Sovereu.

Ce couloir est entièrement constitué d’éboulis (gros blocs pour une grande partie) potentiellement instables, sur une pente régulièrement très soutenue.

Du col, possibilité d’escalade plus ou moins facile en direction de la Lui des Chamois au sud (3193m) ou Rosablanche (3336m) au nord. Plusieurs points hauts sont accessibles pour une vue un plus dégagée.

Vue sur quelques sommets comme La Rionde (3090m), le Bec des Rosses (3223m), les Rochers du Bouc (3314m) ou encore les Aiguilles Rouges d’Arolla (3644m) au-delà du lac des Dix.

Descente

Le retour s’effectue par le même itinéraire. La descente du couloir nécessite attention et vigilance.

Dernière modification : 16 mai 2018

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 27 décembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 19 janvier 2014 à 18h37

    " Ensuite, s’orienter plein "EST" pour gravir au mieux le couloir qui mène au col de Sovereu " ?

    Le vallon des Ecoulaies porte bien son nom.

    Ecoulâ, Ecoulaies, Ecoulas, Ecoulaz
    Grande coulée de limon ou de terre, ancien français ecoulant, escoulant, « qui coule, qui glisse ». Voir ci-dessous "autres dérivés"..
    Avec le suffixe collectif -aie :
    Rochers des Ecoulaies, chaînon, Glacier des Ecoulaies (Val des Dix, Hérémence, district d´Hérens, Valais).
    Avec le suffixe collectif patois -a :
    Les Ecoulaz, lieu-dit (Colombier, district de Morges, Vaud).

    Autres dérivés.
    Colaire, Colans, Colatel, Colatels, Colère, Colerin, Coleu, Coleuse, Colice, Colieu,
    Coliore, Colisses, Colle, Collères, Collières, Colliez, Collioret, Colliou, Collioud, Colliouroé,
    Colluère, Collure, Coloc, Colou, Colous, Coluaire, Coula, Coulanne, Coulat, Coulats,
    Coulau, Coulay, Coulayes, Coulaytes, Coulaz, Coule, Coulé, Coulée, Coulées, Coules,
    Coulet, Coulette, Coulisse, Coullaux, Coullayes, Couloir, Couloirs, Couloud, Couloureuses, Coulours, Couluire, Couluirette, Culerey, Cullayes, Culliairy
    Coulée de terrain, terrain favorable aux éboulements, endroit où l´eau filtre, couloir (en montagne), pente rapide par laquelle on dévale le bois des hauteurs, mot régional colaz, « ravin en pente », coulière, « pièce de terre où coule un ruisseau »,, patois coulâ, « couler », ancien français colais, coleis, colleis, couleis, coulis, coulleis, coullis, « coulant, qui coule, qui glisse », ancien français couleïce, « qui glisse », bas latin colorium, latin colare, « couler, filtrer ».
    Quelques exemples.
    Les Coulées, lieu-dit (La Sagne, district de la Chaux-de-Fonds, Neuchâtel).

    Avec les suffixes -eu, -euse, -ou :
    Coleu du Fin, couloir en montagne (Lourtier, Bagnes, district d´Entremont, Valais) ;
    Colliou du Loton, couloir rocheux (Saint-Luc, Val d´Anniviers, Valais) ;

    Avec les suffixes collectif patois -a, -at, -az :
    La Coula, lieu-dit et ruisseau affluent de la Broye (Payerne, Vaud) ;

    Avec le suffixe diminutif -el :
    Les Colatels, hameau (Bex, district d´Aigle, Vaud).

    Français couloir, « passage étroit, encaissé et abrupt » :
    Le Grand Couloir, renommé pour ses chutes de pierres (Aiguille du Goûter, vallée de Chamonix, Haute-Savoie) ;

    Dérivé avec les suffixes collectifs -aire, -ère, -ière, -ire, -ore, -ure, etc., ancien français couloire, « passage » :
    La Coliore, hameau (Vex, district d´Hérens, Valais) ;
    Les Collières, lieu-dit (La Chaux, Sainte-Croix, district de Grandson, Vaud) ;
    Collure, Collueres en 1454, Collures en 1906, forêt déclive (Leysin, district d´Aigle, Vaud) ;
    Coluaire, Coluery de Chesières en 1353, Collueyres en 1906, lieu-dit (Ollon, district d´Aigle, Vaud) ;

    Avec les suffixes diminutifs -et, -ette :
    Le Collioret, lieu-dit (La Chaux, Sainte-Croix, district de Grandson, Vaud) ;

    Diminutifs avec le suffixe -in, cf. le mot régional coleron, « goulet, couloir par où passe l´eau » :
    Dent du Colerin, Glacier du Colerin, Passage du Colerin, Pointe du Colerin, (Bessans, Haute-Maurienne, Savoie).
    Avec le suffixe collectif -is :
    Chemin de la Colice (Crissier, district de Lausanne, Vaud) ;

    Dérivés avec les suffixes collectifs -ay, -aye, -et, -ey, -ez, participe passé latin colatum :
    Les Coulaytes, alpage, et Ruisseau des Coulaytes, cours d´eau sous-affluent de la Sarine (Château-d´Oex, Pays-d´Enhaut, Vaud) ;
    Les Cullayes, Culaes en 1359, nom patois Les Ecoulayés, commune et village (District d´Oron, Vaud).

    Avec le suffixe diminutif -au :
    Coulau, lieu-dit (Ardon, district de Conthey, Valais) ;

    Forme patoise valaisanne en -oc :
    Le Coloc, lieu-dit (Salins, district de Sion, Valais).

  • par Le 19 janvier 2014 à 18h50

    Merci hereme.

  • par Le 20 janvier 2014 à 00h03

    Bonjour, Hereme,

    Une fois n’est pas coutume, tu as oublié de citer tes sources !
    http://henrysuter.ch/

    Salutations.

  • par Le 25 novembre 2015 à 19h37

    Bonsoir une bien belle ballade avec de superbe image j adore !!!!++++
    Michel

  • par Le 29 novembre 2015 à 21h25

    Merci.

    Une autre rando extra, aux confins du Val des Dix et en direction du glacier de Cheilon : longer le lac des Dix (rive ouest) jusqu’à son extrémité sud (Pas du Chat) pour ensuite effectuer la boucle Col des Ignes - Col de Riedmatten - Pas de Chèvres - Cabane des Dix.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !