Dent de Broc (1829m) par Gruyères

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé 1229m
  • Durée demi-journée
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Premier sommet visible des Préalpes suisses, la Dent de Broc dont l'altitude modeste ne dit rien de ce qui nous attend, domine le village du même nom et la très pittoresque cité médiévale de Gruyères qui donne son nom au célèbre fromage. Le sommet offre une très belle vue sur la plaine suisse à l'ouest et sur les Alpes au sud et à l'est, avec vue sur le Mont Blanc si le temps est suffisamment clair.

Accès

Le meilleur moyen pour se garer est de mettre sa voiture sur l’un des grands parkings du village de Gruyères (P1 ou P2).

Itinéraire

  • Carte : Swisstopo 1225 Gruyères 1:25000
  • Office Fédéral de Topographie : Dent de Broc
  • Tracé IGN/Swisstopo : Dent de Broc
  • Altitude de départ : Château de Gruyères (800m)
  • Altitude du point bas : Pont qui Branle (700m)
  • Altitude du sommet : Dent de Broc (1829m)
  • Dénivelé A/R : +1229m
  • Distance : 14km
  • Durée : 2h30 de montée plus 2h de descente

Itinéraire

Traverser la place centrale du village pour vous diriger vers le Château de Gruyères. De là, prendre le chemin de Jehan l’Éclopé qui traverse le cimetière et poursuivre sur un chemin qui descend en sous-bois. Le sentier se transforme en escalier jusqu’à atteindre la route.

Prendre le passage souterrain sur la droite et continuer sur une route goudronnée en direction du « Pont qui Branle ». Traverser le pont (bien solide, je vous rassure), prendre à droite puis à gauche et continuer jusqu’à la ferme « Le Châtelet ».

Au bout de la route, poursuivre sur le chemin. On débouche dans une prairie (barrière). Le sentier, pas très marqué sur les premiers mètres, passe à droite de la bâtisse et s’élève, très raide, à travers bois. Le chemin prend par la suite une allure plus accueillante en serpentant en sous-bois jusqu’au pied de l’alpage.

L’alpage présente lui aussi des pentes assez fortes, on dépasse un premier chalet (le chalet du Milieu), puis un second (le chalet du Haut) et on continue jusqu’au col de la Combe (1669m).

De là, prendre à gauche et suivre le sentier qui monte au pied des falaises. Un panneau met en garde les randonneurs sur le caractère alpin de l’itinéraire. Certains passages sont très aériens et fortements exposés, la vigilance est de rigueur, les personnes sujettes au vertige ne s’y aventureront pas, ce passage n’est à envisager que par temps sec !

Le sentier contourne le sommet par le sud jusqu’au versant est, un dernier passage en cheminée assez facile (il faut tout de même poser les mains) débouche sur le sommet.

Le sommet est constitué d’une petite plateforme prolongée d’une arête au bout de laquelle se trouve la croix.

Le retour s’effectue par le même chemin avec toujours autant de prudence.

Dernière modification : 22 décembre 2014