Entre Gorges du Tarn et Causse Méjean

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
700m
Durée :
1 jour

Cette longue randonnée vous propose de partir découvrir ces deux superbes ambiances qu'offrent les Gorges du Tarn et le Causse Méjean. Vous ferez ainsi d'une pierre deux coups pour cette très belle randonnée. Le tout en profitant du charme, si typique, des fameuses maisons caussenardes. – Auteur :

Accès

  • De Florac :

Prendre la direction de Mende par la N106.

Après 4km, prendre à gauche la direction de Ste-Enimie et La Malène par la D907B.

Se garer sur le parking situé en face du Château-Hôtel de La Malène et long de la D907B.

  • De Millau :

Prendre la direction d’Aguessac par le D809.

À Aguessac, quitter la D809 pour prendre à droite la D907 jusqu’à Le Rozier. En chemin, vous allez traverser Rivières-sur-Tarn.

Continuer sur la D907 qui va devenir D907B en direction des Vignes et de La Malène.

Se garer sur le parking situé en face du Château-Hôtel de La Malène et long de la D907B.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

Balisage

  • La Malène - Rieisse : Jaune (PR)
  • Rieisse- La Caxe : Jaune/Rouge (GRP)
  • La Caxe- La Malène : Blanc/Rouge (GR) puis Jaune/Vert

Difficulté

  • Longue randonnée
  • Descente escarpée après La Caxe

Descriptif

Du parking, traverser le pont sur le Tarn et rejoindre la balise de départ.

Prendre à droite et suivre la piste qui longe le Tarn.

Ignorer le "sentier de facteur" sur votre gauche, pour prendre, après 150 mètres, le deuxième sentier à gauche qui monte vers Rieisse et le Roc des Hourtous.

Arrivé à Rieisse, continuer à suivre le balisage jaune qui nous amène jusqu’au Roc des Hourtous.

En chemin, repérer sur votre droite (environ 300 mètres avant le Roc et à la cote 906) le sentier balisé Jaune/Rouge (GRP) qui va s’enfoncer dans le Causse, juste au niveau de la barrière en bois.

Après un détour au Roc des Hourtous pour admirer le point de vue proposé, revenir à la cote 906.

S’engager sur le GRP à travers les pins et le buis. On rejoint alors une piste que l’on prend à droite sur 2Km jusqu’à être sous les pentes est du Puech de la Caxe

Dans un virage en épingle où est situé une guérite de chasseur, repérer le cairn et le sentier peut marqué qui monte en direction du Puech de la Caxe. Le prendre puis après avoir rejoint une autre piste, prendre à gauche et suivre le GRP qui amène à la Caxe.

A la Caxe, prendre le GR (balisé Blanc/Rouge) qui s’enfonce entre le belvédère du hameau et la maison avec un grand panneau solaire en direction des Vignes.

Après une descente escarpée, ne pas louper le sentier peu visible sur votre droite et qui va longer le Tarn d’abord par un sentier en corniche avant de rejoindre le lit de la rivière vers la Croze (balisé Jaune/Vert).

  • Pour ne pas le louper, ce sentier est situé à droite 50 mètres avant un panneau indiquant la direction des Vignes. Mais en descendant on ne le voit pas naturellement. Il faut savoir qu’il est là.

Il ne reste alors qu’à suivre ce sentier jusqu’à la Malène pour rejoindre le parking du départ.

Dernière modification : 29 août 2018
Corniche du Causse Noir

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 10 avril 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 13 avril 2014 à 21h43

    Salut Fabien.

    La saga caussenarde est à suivre ?

    • Le sentier pour Rieisse était une voie de communication importante entre le Causse Méjan et le village de La Malène. Les cultivateurs du Méjan l’empruntaient pour amener le grain à moudre au moulin de La Malène. Il était aussi baptisé « Draille de l’Esperelle » pour la transhumance des troupeaux vers l’Aubrac. Plus tard il est devenu simplement le sentier du facteur. Ce dernier grimpait autrefois jusqu’au hameau de Rieisse et confiait le reste de sa sacoche de courrier à une des charrettes qui se rendait au Rouveret (à l’est de Rieisse).
      "Hourtous" signifie à peu près "petit jardin" (latin "hortus"). Du roc on aperçoit la "grotte de la momie", ayant servi de refuge dans les périodes instables de l’histoire locale ; on trouve au fond de la grotte une pierre allongée rappelant les momies égyptiennes. Mais une confusion est possible avec la légende de Sainte Enimie, qui aurait tenté d’ensevelir le diable sous des roches au fond du Tarn.
    • Histoire et légendes.
      La conque de Banicous (1.)
      A une centaine de mètres de Banicous, une immense dalle calcaire porte une conque toujours pleine d’eau.

    Là, vivait au temps jadis un druide, et ce druide avait épousé une fée. Or cette fée était fort jolie et admirée de tous, depuis La Caxe et Rieisse jusqu’au Courby et Le Truel.

    D’accord avec son mari, qui était un bon druide, tenant à récompenser la vertu, la fée, lorsqu’un jeune homme avait été sage jusqu’à l’âge de vingt-cinq ans, allait chez lui le soir, le prenait par la main, le déshabillait, et tous deux plongeaient enlacés dans la baignoire de pierre. Tantôt dans l’eau, tantôt étendus sur le gazon, ils passaient ensemble toute la nuit ....

    Mais l’épouse du druide ne se contentait pas de chastes jouvenceaux dont l’espèce était un peu rare .

    Une femme du Rouveret, village que surmonte un oppidum où passe la vieille draillee qui descend vers La Malène et les Gorges du Tarn, était jalouse de son mari. Il s’attardait le soir si longuement que ses moutons rentraient souvent seuls à la bergerie.

    Un soir, à la tombée de la nuit, elle le guette du haut de la montagne qui domine, vers le nord, le vallon de Banicous.

    Elle le vit qui sortait de la maison du druide. La fée l’accompagnait et, avant de se séparer, tous deux s’embrassèrent longuement. La pauvre femme en mourut de stupeur

    La fée lui trancha le cou et plaça sa tête au sommet d’un rocher qui surplombe la piste romaine.

    Depuis lors , "La Tête de la femme ", tel est le nom de ce bloc dolomitique, surveille inlassablement le chemin que suivait l’infidèle .

    "Revue du Gévaudan" , 1957 .

    (1) L’aven de Banicous descend à -344 m.

  • par Le 14 avril 2014 à 18h59

    Salut Hereme,

    Merci toutes ces infos et pour cette légende mystérieuse.

    Pour la saga caussenarde, il reste encore deux épisodes en cours de rédaction, puis après il sera temps de passer à une autre saga. Le Haut Languedoc serait visé...mais chut !, il ne faudrait pas que l’info fuite.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !